A l'heure où les jeunes générations n'achètent plus de musique, le jeu vidéo devient une voie de secours pour l'industrie du disque. Les succès de Guitar Hero et de Rock Band ont montré que les jeux musicaux permettaient de vendre des chansons massivement, mais les espoirs se tournent aussi vers des jeux non dédiés à la musique, comme le futur Grand Theft Auto IV. Derrière sa violence notoire, le jeu espère convertir les gangsters virtuels en consommateurs de chansons.

La musique prend désormais toute sa place dans la stratégie de développement marketing des jeux vidéo. L’un des studios à avoir pris le plus conscience de l’importance de la musique dans ses jeux est Electronic Arts, qui a très tôt choisi avec soin les playlists de ses titres phares comme Fifa, NHL ou Need of Speed. Après s’être contenté de voir la musique comme l’élément original de ses bandes son, l’éditeur américain a monté l’an dernier son propre label avec l’ambition de vendre les chansons proposées dans ses jeux. D’autres jeux se sont révélés être de véritables vaches à lait pour l’industrie musicale. Guitar Hero a généré des millions de ventes de morceaux supplémentaires à interpréter dans le jeu, et son rival Rock Band se dirige vers le même succès commercial. En quatre mois, le titre a généré 6 millions de ventes de morceaux en Amérique du Nord.

D’autres jeux que l’on n’attendait pas dans ce rôle de moteur de l’industrie du disque se développent avec l’ambition de générer des ventes de morceaux de musique. C’est en particulier le cas de Grand Theft Auto IV (GTA IV), édité par Take Two Interactive, l’un des jeux les plus attendus de l’année sur Xbox 360 et Playstation 3, dont la sortie est prévue le 29 avril 2008.

Le studio Rockstar a annoncé la semaine dernière le lancement au 15 avril de sa plateforme Rockstar Social Club, qui regroupera les statistiques des joueurs et leur classement, mais permettra aussi aux joueurs d’acheter la musique qu’ils entendent dans le jeu. Il s’agit en particulier de toutes les radios que les joueurs peuvent entendre à travers les autoradios des voitures qu’ils volent et avec lesquelles ils commettent leurs crimes à travers la ville. A tout moment, les joueurs pourront « marquer » une chanson qu’ils découvrent et qu’ils aiment en saisissant le téléphone mobile du personnage, et en composant le numéro ZIT-555-0100.

Les joueurs recevront alors un SMS dans le jeu avec le nom de l’artiste et de la chanson, ainsi qu’un e-mail pour ceux qui sont inscrits au Social Club, qui leur permettra d’acheter le morceau en MP3 sans DRM grâce à un partenariat avec Amazon. Contrairement à Rock Band ou Guitar Hero, les titres achetés peuvent donc être écoutés en dehors du jeu.

Sans doute cette fonctionnalité sera-t-elle toutefois réservée aux joueurs américains.

Rockstar n’a pas encore publié la liste des chansons qui seront proposées dans le jeu, mais il devrait y en avoir plus de 150 dès le lancement du jeu. Outre quelques titres rares comme Street Kids de Elton John, GTA IV sera doté de morceaux créés spécialement pour le jeu, comme Vagabond de Greenskeepers ou War Is Necessary de Nas. DJ Green Lantern aura aussi sa propre radio, sur laquelle il va produire et écrire tous les morceaux diffusés.

De plus, pour aider à la diffusion des morceaux, le site officiel du jeu propose aux joueurs bloggeurs de placer sur leurs blogs des players des différentes radios proposées dans le jeu. Dans un souci de réalisme, aucune référence au jeu GTA IV ne figure sur les players, qui proposent simplement le logo de la radio.

Partager sur les réseaux sociaux