100 milliards de yens, c’est l’estimation de la note qu’a laissé Toshiba dans la bataille qui l’a opposé à Sony sur le support HD. Cela équivaut environ à 638 millions d’euros.

Elle a été calculée par le journal économique Nikkei, qui attribue la moitié de cette perte à l’abandon du HD DVD, et l’autre à la nouvelle ligne de produits qu’il va falloir mettre en place et quelques autres charges que le fabricant nippon n’avait pas pris en compte. Toshiba s’est refusé à tout commentaire mais depuis l’annonce, son cours a chuté de 2,3 % à la bourse de Tokyo.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés