Il perdit la première manche, faute d’apporter les preuves nécessaires, mais il ne s’avouait pas vaincu pour autant. Jean-Yves Lafesse a annoncé vendredi dernier son intention de recourir à la décision du tribunal de grande instance de Paris. Ce dernier l’avait en effet débouté de sa plainte contre Dailymotion et Google Video, la faute à un argumentaire n’ayant pas pris la peine d’apporter les preuves qu’il était bien l’auteur des vidéos diffusées sur les plateformes de partage vidéo.

Lafesse devra donc retravailler sa copie lorsqu’il se trouvera à nouveau devant les tribunaux. Cela ne devrait pas être trop difficile puisqu’il aura juste à se plier à une longue et fastidieuse comparaison entre la liste des vidéos incriminées et les siennes. Pas rancunier pour deux sous, l’humoriste aurait quand même prévu de créer une association de lutte contre « la piraterie parasitaire sur Internet ».

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés