Nous parlions hier de « Comes With Music », le forfait de Nokia visant à offrir pendant un an un accès gratuit au catalogue d’Universal. Même s’il fallait payer pour continuer de profiter du catalogue une fois l’échéance arrivée, on pouvait tout de même se réjouir que le service ne supprime pas les morceaux au bout de douze mois. Cependant, comme on pouvait s’y attendre, il y a un revers à tout ça.

Concernant les DRM d’abord. Pour une fois, ils n’ont pas été imposés par Universal – quoique la major ne s’en serait sûrement pas privée le cas échéant – mais par Nokia. La licence pour offrir gratuitement le catalogue de la major pendant un an à ses clients a dû lui coûter les yeux de la tête, alors il fallait trouver un moyen de la rentabiliser en s’accordant un avantage sur ses rivaux. C’est donc vers le système PlaysForSure de Microsoft que Nokia s’est tourné. Bizarrement, ce système n’est même pas compatible avec le Zune de la firme de Redmond. Ces DRM n’empêchent donc pas les morceaux d’être jouables après la première année de musique gratuite, mais les bloquent à une seule utilisation sur un PC ou un mobile Nokia, excluant par là même toute concurrence du Zune ou de l’iPod.

Ensuite sur le renouvellement du forfait. Une fois celui-ci arrivé à échéance, il vous est toujours possible de profiter du catalogue d’Universal, mais en payant. N’y a t-il donc aucun moyen de renouveler l’offre gratuite ? Selon Nokia, non, excepté d’acheter un nouveau mobile profitant de l’offre. Bref, la musique gratuite a quand même un prix, elle coûte un portable Nokia par an. C’est ce que le fabricant espère gagner en payant pour offrir à son client le catalogue d’Universal.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés