Décidément, le BREIN, l’association néerlandaise de lutte contre le piratage, ne cesse de faire du remous chez les pirates. En juin elle avait déjà réussi à bouter hors du pays Demonoid. En septembre, c’est une usine de pressage de CDs et DVDs pirates qu’elle réussit à démanteler. Depuis 2006, l’organisme ne cesse de faire tomber les têtes, de dsb-tracker.org à Oink (avec l’aimable participation des autorités britanniques, de l’IFPI et la BPI), et de bien d’autres encore. La semaine dernière, c’est SumoTorrent qui a été prié de plier bagages. Selon TorrentFreak, quelques autres portails pourraient être visés par l’association, comme btmon.com, btjunkie.org, seedpeer.com, what.cd, et même waffles.fm, un des nouveaux remplaçants de OiNK encore en gestation.

SumoTorrent n’a pas encore fermé ses portes mais cela ne devrait pas tarder grâce à LeaseWeb. Le fournisseur d’accès a jugé bon de donner les coordonnées de l’administrateur du site alors même qu’il lui était interdit de dévoiler une telle chose. De plus, les sites BitTorrent ne sont pas considérés comme illégaux aux Pays-Bas mais le FAI aurait succombé aux pressions du BREIN. Cela l’a même poussé à demander à ses clients de retirer tous les contenus en lien avec BitTorrent de leur serveur avant le 1er décembre. Bref, les Pays-Bas, qui étaient encore considérés comme une terre d’élection par les pirates, leur devient peu à peu complètement hostiles. C’est la Suède qui risque de connaître une immigration d’une étrange nature, ou peut être le Canada ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés