Lors d’une intervention dans une conférence à Manhattan, le directeur général de Sony Corp. Howard Stringer est revenu sur la bataille fratricide qui oppose le Blu-Ray au HD DVD dans la guerre de succession au DVD. Selon lui, la situation est aujourd’hui bloquée à armes égales entre son format Blu-Ray et le HD DVD soutenu par Microsoft et Toshiba.

« C’est une bataille difficile« , reconnaît Stringer, pour qui c’est cependant avant tout une question de prestige de savoir qui va au final remporter la bataille. Une façon de minimiser un échec éventuel face au HD DVD qui fait preuve actuellement d’une grande férocité dans son combat. Pour refaire son retard tout relatif sur son concurrent, Toshiba a déjà commencé à commercialiser des lecteurs à moins de 200 $ (et même temporairement moins de 100 $), avec des films offerts à clé. Surtout, le camp du HD DVD est parvenu à convertir Dreamworks et Paramount à leur cause, ce qui a annulé l’avantage du Blu-Ray sur l’offre de contenus.

« Nous tentions de gagner au mérite, ce que nous avons fait pendant un temps, jusqu’à ce que Paramount change de camp« , reconnaît d’ailleurs Stringer. Il ajoute qu’avant qu’il ne prenne la tête de Sony Corp., il y avait eu une fenêtre d’opportunité pour finalement s’allier avec le HD DVD et ne sortir qu’un seul format HD auprès des consommateurs, et qu’il aimerait avoir la capacité de voyager dans le temps pour réaliser cette alliance. Trop tard ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés