Pendant que le peer-to-peer semble baigner sous des auspices favorables en Espagne, il continue d’être la cible d’une chasse aux sorcières au Royaume Uni. Si Sharemula avait en effet été relaxé par un tribunal espagnol, tv-links.co.uk n’a pas pu jouir d’une même clémence chez nos voisins du nord. Les deux sites ont pourtant été montrés du doigt pour les mêmes raisons ; ils fournissaient des liens renvoyant sur des contenus illégaux ; mais l’Europe ne répond pas d’une même voix quant il s’agit de réagir face à ces situations.

Le tribunal investit de l’affaire a fermé ce portail qui « fournissait des liens vers des contenu illégaux de films enregistrés au camescope dans les salles de cinéma et diffusés sur Internet » et des « liens vers des émissions qui étaient distribuées illégalement » ; son fondateur a quant à lui été arrêté.

Partager sur les réseaux sociaux