« Une femme sur MySpace m’a suggéré d’ouvrir un site Web et soutenir ma cause » explique Jammie Thomas sur cette vidéo. Voilà qui est fait. La trentenaire, qui clame toujours son innocence dans l’affaire l’opposant à la RIAA, vient de lancer une page sur laquelle elle compte collecter des fonds pour l’aider à « faire front aux grandes maisons de disque ».

Thomas clame haut et fort n’avoir jamais téléchargé et se pose en victime d’un hacker. « Je ne vous demande pas de participer, je comprends que de nombreuses personnes sont dans la même situation financière que moi. La seule chose que je vous demande, c’est d’informer tout le monde » explique-t-elle. « Mon but est de répandre cette information aussi vite que possible et de montrer à la RIAA que je sais où je vais ».

Sur la page, le message est on ne peut plus clair : « Votre donation à Jammie Thomas constituera un message à l’industrie du disque : le public n’est pas effrayé par sa tactique de gros bras. Nous pouvons nous dresser ensemble et faire en sorte que Jammie Thomas ne paie pas un centime aux grandes maisons de disque. »

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés