Une nouvelle étude de Screen Digest affiche un certain pessimisme pour le marché britannique de la musique. Si les ventes numériques sont amenées à connaître un développement important pour les cinq prochaines années, rien n’indique qu’elles pourraient compenser les chutes dramatiques de ventes physiques.

« La montée rapide de la musique en ligne constitue une valeur inestimable pour l’industrie du disque mais le déclin des ventes physiques ne montre aucun signe pour elle d’amélioration. » explique Dan Cryan, analyste impliqué dans l’étude. « La question est donc de savoir si la croissance des revenus numériques sera capable de compenser la perte essuyée dans les ventes physiques. »

Dans le doute, Screen Digest préconise aux maisons de disque de diversifier leurs sources de revenus telles que la vente de licences à la télévision, ce que, finalement, les majors commencent déjà à faire à travers diverses politiques.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés