Cela fait un petit moment qu’on parle de l’eBook comme l’appareil qui révolutionnera le monde de l’édition mais le système n’a jamais réussi à percer, la faute à une protection anti-copie et une expérience d’utilisation peu convaincante. Pourtant, les initiatives ne manquent pas, et un tel appareil pourrait se révéler on ne peut plus intéressant si l’on considère les bibliothèques numériques géantes en projet chez Google ou Yahoo.

Certains y croient dur comme fer, et prêchent la résurrection prochaine de l’eBook mais leurs propos se heurtent à la résignation des fabricants. La preuve en est avec la décision l’année dernière d’Amazon ou Barnes & Noble, de ne pas vendre le Sony Reader. Bref, la révolution eBook tant attendue ne semble pas prête d’arriver.

Pourtant, Amazon semble revenir sur ses pas en lançant son propre eBook sur le marché. Annoncé entre 400 et 500 $, il pallie à l’un des défauts qui en a en parti causé l’insuccès, la nécessité de le relier à un ordinateur. L’eBook sans fil d’Amazon permettra d’acheter directement le contenu d’un eBook store sans passer par d’autres périphériques. Il offrira la possibilité de s’abonner aux flux des grands quotidiens américains, ne possédera pas de clavier mais des notes pourront être prises lors d’une navigation Internet.

L’eBook d’Amazon utilisera en revanche le format propriétaire de Mobipocket, une société française rachetée par le portail en 2005, ce qui empêchera de l’utiliser pour lire autre chose que les livres de la plateforme. Du côté de Barnes & Noble, on prévoirait de commercialiser un système similaire une fois que son prix sur le marché aura baissé.

L’appareil d’Amazon devrait donc constituer l’ultime épreuve de force contre l’édition papier. « Si ces mecs n’arrivent pas à le faire marcher, je ne vois aucun espoir » avoue sous couvert d’anonymat un des éditeurs partenaires du portail.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés