L’institut Jupiter Research a publié une nouvelle étude sur le marché de la musique en ligne. Après avoir analysé les raisons selon lui de l’insuccès des plate-formes de musique en ligne, Jupiter conclue que « la majorité des amateurs de musique en ligne ne paieront pas ». L’analyste Mark Mulligan s’est donc attaché à analyser ce qui est la seule solution d’avenir : la publicité. « Les services financés par la publicité ont le potentiel pour devenir un élément crucial des stratégies numériques de l’industrie musicale », explique-t-il. Pas sûr que cela plaise aux artistes…

Et pendant ce temps, toujours aucune nouvelle de SpiralFrog, qui devait sortir en fanfare fin 2006…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés