Il est l'un des rares fabricants européens sur le marché mondial des baladeurs MP3 et vidéo. Archos, qui a été l'un des pionniers de la vidéo mobile avec son Jukebox 6000 dès l'an 2000, se remet d'une année 2005 difficile et publie des résultats financiers encourageants sur son dernier exercice. De quoi entamer l'année 2007 avec optimisme...

Le fabricant français de produits électroniques audio et vidéo Archos, connu principalement pour sa gamme de baladeurs vidéo, a publié pour 2006 un résultat net de 2,9 millions d’euros, multiplié par cinq par rapport à l’année précédente. Son chiffre d’affaires s’établie à 124,3 millions d’euros, en hausse de 21 %.

Les chiffres ne sont pas impressionnants, mais rassurent les investisseurs sur la santé du Français dont les résultats en 2005 avaient inquiété. La bourse a très bien réagi à l’annonce des résultats, malgré une déception sur les marges brutes restées stables, avec un bond de 9,9 % hier et un cours toujours en hausse ce matin à près de 4 % de progression. Le groupe explique ses résultats par la politique de consolidation menée en 2006, notamment pour développer sa puissance commerciale avec de nombreux partenariats (Alcatel, EMI, CanalPlay, Vodeo…), un réseau de distribution étendu à 20.000 points de vente dans le monde, la création de filiales en Europe du Sud et un taux de retour divisé par deux. Il capitalise également sur le lancement de la Génération 4 de ses baladeurs, qui ont apporté notamment la gestion du WiFi.

Pour 2007, Archos prépare sa Génération 5 de baladeurs multimédia « dont le système d’exploitation et l’interface ont été entièrement refondus pour faciliter la navigation sur la toile et accéder très facilement au contenu multimédia stocké dans le réseau domestique ou téléchargé à partir d’Internet ». Toute la stratégie d’Archos pour cette année est axée sur la convergence entre Internet et la télévision. Le groupe ne parle pas de téléphonie mobile.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés