La reprise des discussions d’acquisition de EMI par Warner ont ranimé les appétits des fonds d’investissement. Même Permira, qui s’est vu refoulé par les anciens cadres un peu trop gourmands de la maison de disques britanniques, semble vouloir revenir à la charge. Digital Music News rapporte que Fortress Investments, Appolo Management et One Equity Partners font partie de nombreux investisseurs prêts à miser sur la troisième major du marché musical. Face aux difficultés règlementaires posées par l’Union Européenne (bien que l’accord de l’Impala devrait nettement les atténuer) , la revente de EMI à un fonds privé semble la solution la plus simple et la plus rapide pour la maison de disques d’outre-Manche. Et elle éviterait surtout un mariage contre-nature avec Warner, qui la pousse à prendre des décisions totalement réactionnaires et contraires à sa nouvelle stratégie.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés