Le film Serenity de Joss Whedon ne restera pas gravé dans l'histoire du cinéma par sa qualité cinématographique... mais parce qu'il aura été le premier HD DVD piraté distribué sur Internet. Moins d'un mois après la sortie du logiciel BackupHDDVD, les premiers rips commencent à arriver.

Il y a moins d’un mois, un certain muslix64 lançait une bombe sur Internet : BackupHDDVD. Le logiciel contourne la protection des HD DVD et permet ainsi de copier les films librement. Il manquait cependant une donnée précieuse qu’il n’a jamais voulu communiquer : comment obtenir la clé qui permet le décodage du HD DVD. Visiblement, après des jours d’intenses discussions entre les spécialistes, la solution a finalement percé.

En fin de semaine dernière apparaissait en effet sur un site de liens BitTorrent spécialisé dans la haute-définition une version HD DVD rip du film Serenity. Le film est proposé au format .EVO en résolution 1080p, encodé en VC-1, avec en plus les bonus en résolution 480p. Le tout pèse 19,6 Go et doit être joué avec PowerDVD ou WinDVD avec lecture HD DVD. Rapidement, plusieurs autres films sont apparus : The Chronicles of Riddick, Batman Begins, Superman Returns, Miami Vice, Pitch Black… le flot est lancé et il n’y a pas grand chose que les studios puissent faire contre cela.

Pour éviter le fiasco des DVD qui avaient été rapidement craqués, les HD DVD et Blu-Ray devaient être très bien protégés grâce à un encodage à 128 bits géré par l’AACS. La porte était fermée, et même bien fermée. A ce jour, l’AACS n’a pas été cassé, comme le rappelait lui-même muslix64. Mais le problème, semble-t-il, c’est que la clé de la porte avait été glissée sous le paillasson. PowerDVD aurait une faille dans la manière de stocker sa clé de décodage en mémoire, et les hackers ont pu récupérer cette clé pour l’exploiter avec BackupHDDVD. La seule solution pour les studios désormais est de confirmer que la faille est bien au coeur du logiciel de Cyberlink, et de révoquer sa clé. Les clients de Cyberlink devront alors mettre à jour leur logiciel pour pouvoir lire les prochains HD DVD qui sortiront sur le marché.

Mais cette solution est-elle viable commercialement ? Il s’agit ici d’un lecteur logiciel, simple à mettre à jour. Mais qu’en sera-t-il lorsqu’il faudra obliger les consommateurs à mettre à jour le firmware de leur lecteur HD DVD de salon ? Politiquement, une telle procédure semble impossible à mettre en œuvre. Elle est vouée à l’échec.

D’ailleurs, nous apprenons dans le même temps qu’une faille du même genre aurait été trouvée sur un lecteur de Blu-Ray… qui n’est autre que la PlayStation 3 de Sony.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés