C'est la conclusion d'une étude menée par la Digital Media Association auprès d'utilisateurs de services de musique en ligne marchands. Ils écoutent plus de musique qu'avant, en parlent plus avec leurs proches et vont à davantage de concerts.

La Digital Media Association (DiMA) a mené une étude auprès de 1008 consommateurs de services de musique en ligne aux Etats-Unis, qui utilisent des services comme AOL Radio, Yahoo ! Music, iTunes, Rhapsody, Zune, Urge, Napster, Pandora, ou encore Live365. « Près de 60 pourcents des consommateurs rapportent qu’ils écoutent plus de musique depuis qu’ils ont commencé à utiliser un service en ligne« , rapporte l’association qui ne voit que du positif à la musique en ligne.

La musique en ligne, c’est bon pour la culture. Un quart des sondés indiquent que depuis qu’ils utilisent ces services, ils ont découvert « beaucoup de nouveaux artistes ». 60 % avouent « quelques nouveaux artistes » en plus dans leurs haut parleurs. La musique en ligne, c’est aussi bon pour les relations sociales. Plus d’un tiers des personnes interrogées disent parler davantage de musique à leur entourage qu’auparavant. Enfin, la musique en ligne, c’est bon pour les artistes. 15 % des consommateurs de ces services vont voir plus de concerts qu’auparavant.

« Ces résultats démontrent que les vrais amateurs de musique – et ceux qui fabriquent les goûts musicaux d’aujourd’hui – sont sur Internet« , conclue la Digital Media Association. Ca tombe bien, ses membres sont aussi les plus grands éditeurs de service de musique en ligne aux Etats-Unis…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés