L’institut quelque peu austère qu’était l’Institut National de l’Audiovisuel (INA) s’est beaucoup dynamisé et ouvert au grand public cette année en investissant beaucoup d’énergie pour conquérir cette terre sauvage de l’internet. Depuis le lancement de son offre d’archives en avril 2006, le site de l’INA a réuni 7 millions de visiteurs uniques, pour 1 million et demi d’heures de visionnage. Le succès surprise du site accompagne une année record pour l’INA, qui a vendu 25.000 extraits en 2006 (+ 30 % par rapport à 2005) et dépassé les 3 millions d’heures de radio et de télévision conservées dans ses archives. L’INA devient ainsi la première banque d’archives au monde.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés