Poursuivant une philosophie inaugurée il y a 10 ans sur les réseaux P2P, le groupe Wilco a mis en ligne gratuitement son dernier album "Star Wars", qu'il offre en téléchargement à tous ses fans.

Le groupe Wilco a publié gratuitement sur son site internet un nouvel album, dont le titre "Star Wars" pourrait ne pas être apprécié par Lucasfilm et Disney. Mais qu'importe. En saisissant leur adresse e-mail, les internautes intéressés reçoivent un lien de téléchargement leur permettant d'obtenir les 11 titres du nouvel album, gratuitement (mais dans notre essai le mail n'est jamais arrivé). Une manière efficace d'obtenir un fichier marketing qui pourra être exploité plus tard, lors de la vente de coffrets spéciaux, de billets de concerts ou d'autres événements. L'album clonable à l'infini devient un moyen promotionnel plus qu'une fin en soi.

"Pourquoi sortir un album de cette façon et pourquoi le rendre gratuit ? Hé bien, la principale raison, et je ne suis pas sûr qu'on ait besoin d'en trouver d'autres, c'est que nous avons ressenti que ça serait fun. Qu'est-ce qui est plus fun qu'une surprise ?", explique pour sa part Jeff Tweedy, le leader de Wilco.

Ce n'est pas une première pour le groupe puisqu'il y a 10 ans déjà, Wilco offrait son album "A Ghost Is Born" sur les réseaux P2P, trois mois avant sa sortie en bacs. "Nous ne sommes que des troubadours, le public est notre partenaire. On devrait encourager sa collaboration et non pas le traiter comme un voleur", avait justifié Jeff Tweedy.

Des propos qui ne sont pas très éloignés de ceux de Francis Lalanne, qui ne comprend pas qu'un artiste puisse soutenir la lutte contre le piratage, donc la lutte contre son propre public, et qui estimait que l'artiste devait redevenir artisan. Dans cette logique, la vente d'objets dématérialisés copiés et recopiés sans aucun support tangible n'a aucun sens, la valeur se déportant vers les concerts ou les objets physiques que l'artiste met en vente.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés