Jusqu'où doit aller la "gamification" ? Pour encourager au don de sang, deux Canadiens ont eu l'idée de relier ensemble une manette de jeux vidéo et une machine de prélèvement du sang. Chaque fois qu'un joueur est blessé dans une partie, le sang afflue.

On ne sait pas très bien si l'idée est géniale ou effrayante, mais l'on penche plutôt pour cette deuxième option. Deux créatifs canadiens, Taran Chadha et Jamie Umpherson, ont mis au point un système qui fait véritablement perdre son sang aux joueurs de jeux de tirs à la première personne (FPS), lorsqu'ils se font tirer dessus. Mais ils agissent pour la bonne cause, puisqu'il s'agit d'encourager au don de sang de façon ludique.

Les deux complices ont ainsi hacké une manette de Xbox pour récupérer le signal électrique reçu par le vibreur de la manette, généralement activé lorsque le joueur est blessé dans un FPS. A l'aide d'un montage à base d'Arduino, le signal est re-routé vers l'appareil qui pompe le sang, pour l'activer lorsque le joueur se prend une balle. L'Arduino est utilisé à la fois pour activer la pompe et pour conserver un historique de la session, afin de comptabiliser un "score" du joueur donneur de sang, et de désactiver le système lorsque le plafond défini a été dépassé.

Les inventeurs espèrent organiser une première séance publique à Toronto, au Canada, le 17 mars prochain. Ils sollicitent 250 000 dollars de dons pour faire une tournée dans tout le pays. Mais pour le moment, les compteurs ne s'affolent pas.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos