Publié par Julien L., le Mercredi 12 Mars 2014

Offre légale : la Hadopi demande de signaler les oeuvres manquantes

La Hadopi vient de lancer une fonctionnalité qui permet aux internautes de signaler l'indisponibilité d'une œuvre sur les plateformes légales. La Haute Autorité se propose ensuite de vérifier si elle est effectivement absente et, le cas échéant, d'expliquer pourquoi. L'initiative devrait permettre de renforcer l'offre légale.

Si vous ne jurez que par l'offre légale, peut-être avez-vous déjà constaté l'absence d'une œuvre bien précise. Que faire, une fois que vous avez écumé toutes les plateformes "dites licites" ? Allez-vous vous risquer à fréquenter les canaux de distribution alternatifs, quitte à vous retrouver dans l'illégalité ? Ou bien allez-vous prendre contact avec l'ayant droit pour obtenir des informations sur la disponibilité de l'œuvre ?

C'est parce que les plateformes légales font parfois défaut que la Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur internet (Hadopi) vient de lancer une nouvelle initiative : la disponibilité des œuvres. Il s'agit de permettre aux internautes de signaler une œuvre réputée introuvable, puis de laisser l'autorité publique indépendante faire les recherches qui s'imposent.

Un formulaire dédié est mis à disposition dans lequel l'internaute doit renseigner quelques champs : nom de l'œuvre, nom du créateur catégorie (film, musique, série, jeu vidéo, livre) et description. Une fois le formulaire envoyé, la Hadopi vérifiera sur les plateformes légales si l'œuvre est effectivement manquante ou si la recherche menée par l'internaute a été incomplète.

Lorsqu'une œuvre est envoyée à l'Hadopi, elle peut bénéficier de trois statuts différents :

  • En cours : lorsqu'une nouvelle œuvre est signalée, son statut est "en cours". L’Hadopi mène des recherches et au besoin une consultation afin de trouver l’œuvre légalement ou déterminer les raisons de son indisponibilité.
  • Disponible : à la suite de ces recherches, si l'œuvre a été trouvée, une liste de plateformes non exhaustive est publiée. L'internaute à l'origine du signalement est informé.
  • Indisponible : si l'œuvre ne semble pas disponible, une réponse spécifique est apportée pour expliquer la (les) raison(s) de la non disponibilité de l'œuvre.

À titre d'exemple, le film "Les Trois frères, le retour" est indisponible parce qu'il est actuellement projeté au cinéma. Du fait de la chronologie des médias, il ne sera disponible en VOD qu'à partir du mois de mai. En revanche, le disque "Avant que l'ombre" de Mylène Farmer a été repéré sur plusieurs sites légaux. Les autres œuvres mentionnées sont en cours d'investigation par la Hadopi.

La Hadopi précise que son initiative comprend une expérimentation au niveau de son moteur de recherche et qu'elle mobilise des "plateformes volontaires qui accepteront de mettre à disposition certaines métadonnées de leur catalogue d’œuvres". La Haute Autorité espère que cela incitera à ouvrir mes "données de catalogues aux comparateurs  et agrégateurs tiers afin d’en permettre leur réutilisation [et] de renforcer la visibilité des offres en ligne".

Reste à savoir si l'opération sera un succès. Tout l'enjeu est de voir comment les plateformes légales et les ayants droit s'occuperont des cas d'œuvres indisponibles et s'ils parviendront à apporter une réponse positive à la recherche d'un internaute, c'est-à-dire en complétant l'offre légale. Dans le cas contraire, les déçus risquent fort de se rabattre sur les réseaux de distribution alternatifs.

Publié par Julien L., le 12 Mars 2014 à 17h02
 
25
Commentaires à propos de «Offre légale : la Hadopi demande de signaler les oeuvres manquantes»
Inscrit le 19/10/2009
6455 messages publiés
 
75 % du catalogue de univers sale...
 
Sont trop meugnons aux pissotières.
 
Inscrit le 30/03/2009
18 messages publiés
Fantastique... c'est donc aux consommateurs de réclamer la mise à jour du catalogue indigent de l'offre légale !!!

Il fallait y penser....
Si ces guignols pensent que je vais passer ne serait-ce qu'un millième de seconde à faire leur travail à leur place, ils fourrent méchamment le doigt dans l'oeil.

Et puisqu'on y est, il y a une première réponse simple : il manque un moteur de recherche efficace et indexant toutes les offres. Parce qu'aujourd'hui, pour savoir si oui ou non on peut regarder "Les tontons flingueurs" en VOD, faut se fader de parcourir avec sa petite télécommande tous les catalogues mal faits de tous les fournisseurs, soit au bas mot 10 à 15 minutes de contorsions du pouce - sans au final être totalement certain car les interfaces sont si mal faites qu'on peut tout à fait ne pas trouver un film alors qu'il y est.
Inscrit le 09/07/2008
1069 messages publiés
Choquant hein ? Moi même l'autre jour dans un grand magasin une vendeuse est venue me demander si elle pouvait m'aider parce que je ne trouvais pas ce que je cherchais.
Bien entendu je lui ai claqué le museau parce que merde je suis consommateur et m'inviter à demander ce que je ne trouve pas voir plus glauque faire des recherches afin de m'expliquer si oui ou non le produit en question est disponible c'est tout de même scandaleux.
Inscrit le 13/08/2010
7780 messages publiés
Sur le coup, tu apportes de l'eau au moulin de Ranuto.
Ton magasin propose un service via la vendeuse qui vient te donner coup de main.
Et dans ton magasin, il y a des articles matériels, pas immatériels.

Là, la Hadopi nous propose de faire le boulot des majors :
dites-nous ce que vous ne trouvez pas, après avoir bien cherché, hein ! N'allez pas pas jouer les feignasses et nous faire perdre du temps...
Et comme ça, on saura remettre au catalogue des produits qui se vendront à coup sûr.
Ou comment se faire payer une "étude de marché" pour gratos.
Des produits immatériels en plus, donc pas franchement encombrants ou durs à gérer non plus !
Inscrit le 09/07/2008
1069 messages publiés
J'adore la mauvaise foi.
L'un des arguments phares des gens qui se cherchent une excuse pour pirater c'est  "Moi je pirate parce que l'offre légale est trop pauvre !"
Quand l'hadopi essaye de quitter son rôle punitif pour accompagner les gens, leur indiquer où se trouve ce qu'ils cherchent voir renforcer l'offre légale ce serait en fait une étude de marché gratuite.
Inscrit le 16/03/2009
1328 messages publiés
Perdu ! Hadopi n'essaye pas de quitter son "rôle" punitif. Ils se rendent seulement compte que de moins en moins d'internautes tombent dans leurs filets, peut-être parce qu'ils ne surveillent pas les bons fichiers.

D'où leur demande, dites nous ce que vous téléchargez.
Inscrit le 09/07/2008
1069 messages publiés
C'est quoi l'intérêt pour eux ?
S'ils trouvent de plus en plus d'internautes qui piratent ça veut dire que leur action est contre productive et que leur existence ne se justifie pas.
[message édité par Elric le 12/03/2014 à 20:10 ]
Inscrit le 13/08/2010
7780 messages publiés
Bof, c'est comme tu veux. Mais je crois que tu as mal lu ce que j'ai écrit.
Je ne justifie rien du tout, je rebondis sur tes arguments -à toi- par rapport à cette action d'Hadopi et le parallèle par rapport à un commerce physique.
Effectivement, Hadopi semble avoir pris un virage et attaquer certains points sous un angle différent, plus "ouvert" si on veut aller par là. Ce virage est-il sincère, bien vu, ou maladroit ou carrément piège à c*ns ? L'avenir le dira peut-être.
Pour l'instant, Hadopi se gargarise -aussi- d'envoyer de plus en plus d'e-mails d'avertissements.
Et franchement, si les majors se souciaient des souhaits de leurs CLIENTS, ne serait-ce pas à elles de se mettre à leur écoute ?

Allez, je suis de bonne humeur, je ne t'accuse pas de mauvaise foi, ma foi.

Edith : "une étude de marché gratuite".... non, pas gratuite. Payée par TES impôts, et les nôtres
[message édité par mosquito33 le 12/03/2014 à 20:56 ]
Inscrit le 30/03/2009
18 messages publiés
Manifestement, Elric, tu n'as jamais essayé de regarder un film en VOD - je parle d'un vrai film, genre un classique, pas la daube que nous fourguent semaine après semaine les "majors" (quel nom ridicule) qui sont elles mêmes à l'origine d'initiatives comme la triste et inefficace HADOPI, censée "protéger la création artistique" mais en fait dédiées à la protection exclusive du business médiocre de ces divertisseurs modernes, qui préfèrent investir dans les images 3D réutilisables et les compils de chanteurs morts plutôt que de chercher des nouveaux talents... ah si pardon, ils ont fait la StarAc, pour ça.

Car si tu l'avais fait, oui, tu l'aurais constatée, cette indigence : elle saute aux yeux, ne serait-ce que dans les interfaces médiocres et dans l'absence de moteur de recherche que je mentionne, qui n'a évidemment pas sa cause dans l'incompétence technique des offreurs (il suffit de brancher un moteur open source gratuit) mais bien dans la vacuité du catalogue, qu'un moteur de recherche rendrait trop évidente.

"nous sommes désolés, aucun résultat ne correspond à votre recherche"

Quant à ta comparaison avec le magasin, elle n'a évidemment aucun sens ni intérêt - et pas le moindre rapport avec mon propos : si j'ai envie d'avoir des conseils ou d'être aidé pour trouver un produit, je sais parfaitement où (et où ne pas...) aller, que ce soit en ligne ou dans un magasin. L'intérêt de la VOD n'est pas de trouver des conseils, mais un film qu'on connaît et qu'on veut voir maintenant, tout de suite. 

Si les équipes de la HADOPI veulent se rendre utiles, qu'elles fassent donc elles même le travail de vérifier ce que contiennent les catalogues. Au moins l'argent des contribuables servira-t-il à mettre en évidence l'incurie d'une industrie privée qui prétend garder son monopole, et en faire payer la surveillance et la protection par l'état - comme si les vigiles de la FNAC étaient salariés avec nos impôts.
Inscrit le 17/06/2011
134 messages publiés
veuillez nous dire si une œuvre est manquante parmi nos 359 sites de VOD et service dont 60 offres labellisè après avoir tester les différentes plateformes pour savoir les quels marche avec votre support svp merci !

Alors qu'en fessant une recherche sur 3 sites ou forum de dll ou 1 ou 2 site de torrent je le trouve gratuit.

Oui ! c'est bon j'ai compris pourquoi faire simple alors que le gouvernement nous permet de le faire en beaucoup plus long et chiant mais c'est légale ! non mais il sont sérieux?

J'ai plus vit fait d'apprendre aux gents comment télécharger illégalement que de faire une recherche sur leur site pour en plus se voir dire que la support n'est pas supporter après le prélèvement du film bien sur sans parler du temps perdu a récupérer les 3 € que tu viens de te faire entuber.

Pourquoi je télécharge illégalement? Vous avez un élément de réponse
Inscrit le 06/04/2011
3850 messages publiés
Envoyer des gens sur une plateforme où tu paies 1€ 20 une chanson,  alors qu 'en te débrouillant tu peux faire un plus gros bénéfice, c 'est être très optimiste sur l ' achat final  
[message édité par dannyel le 12/03/2014 à 17:57 ]
Inscrit le 15/04/2010
875 messages publiés
Ce n'est pas moi qui le dit mais notre très cher Georges Brassens :

"QUAND ON EST CON, ON EST CON !"
Inscrit le 23/10/2013
643 messages publiés
Fonctionnaire Walter, au pied. Le peuple des internautes a une question pour vous.
On déconne, no question oeuf corse because answer is so obvious.  
Inscrit le 25/02/2012
3 messages publiés
C'est pas con comme initiative, mais dans l'idéal tant qu'il n'y à pas de site qui regroupe toutes les musique du monde (le plus possible) en mp3 320 kbits sans drm et pas trop cher à l'unité bien sur, ben j'évite d'acheter, si c'est pour me retrouver avec un compte pour 10 musiques sur 40 sites c'est pas la peine (oui j'ai tout plein de musiques)... bon encore après que les musiques et films soient séparé ça me gêne pas, même si je préfèrerais un site qui regroupe touuuuuuuuut mais je rêve je crois...
Inscrit le 04/05/2009
804 messages publiés
C'est inintéressant ce que tu dis, 

" si c'est pour me retrouver avec un compte pour 10 musiques sur 40 sites "

1) pour la diversité des offre, c'est peut être pas mal si tu as plusieurs site proposant des chose à acheter qu'un seul qui ait le monopole, par contre les deux pourraient en partie proposer là même chose, il n'existe pas 1 seule enseigne de magasin dans le monde proposant des produits identiques, mais bien plusieurs, pourquoi sur le net ça ne serait pas pareil

2) avec des compte avec des musiques lié à ce compte, pour moi c'est de la location déguisée, le site ferme, j'ai plus mes musiques, je veux acheter, et pas loué, du coup pour faire un lien avec le 1) il faudrait que quelque soit l'endroit où tu ai acheté l'ouvre tu puisse l'obtenir à nouveau si elle la propose, car on a acheter le droit d'avoir cette musique, on ne l'a pas loué 
Inscrit le 03/09/2012
1052 messages publiés
Bonne idée.
Voilà une initiative qui va obliger ces feignasses à se sortir les doigts du cul.
Étant d'humeur taquine, j'irai bien demander quelque chose existant déjà dans les catalogues en faisant quelques fautes au passage pour corser la chose...
Inscrit le 16/10/2011
1678 messages publiés
Une fois j'ai appelé la HADOPI pour deux choses :
La première pour rire un peu
La deuxième pour savoir si un site qui se disait légal l'était vraiment.

A l'époque on m'a réponde que si c'était pas labellisé «PUR», et bien c'était à mes risques et périls.

En effet, j'ai bien rigolé.
Inscrit le 07/02/2014
19 messages publiés
C'est une blague ?
Inscrit le 11/02/2011
372 messages publiés
S'ils me payent 4000€ net par mois je veux bien faire leur boulot à leur place.
Inscrit le 27/07/2011
23 messages publiés
Petite piqûre de rappel : http://www.klaire.fr/2013/06/10/ivre-hadopi-adopte-le-label-pur-foutage-de-gueule/
Inscrit le 17/01/2013
34 messages publiés
Une bonne initiative mais elle va déplaire pas à mal de personne. Chacun à sa culture musicale et recherche forcément des morceaux très peu connu ou vite disparu.
Je vois mal les labels encodés des vinyles et les remastérisés pour une bonne écoute en numérique. Je parle vinyle mais bon, ça vaut bien pour le catalogue de 30ans plus tôt également.
Si chacun de nous va gentiment leur dire ce qu'on a besoin, je fais le pari que 75% ne verront jamais le jour en offre légale.
Inscrit le 20/01/2012
275 messages publiés
Et pourquoi les remasteriser? Le remastering n'est en rien obligatoire et s'apparente souvent à un massacre visant à changer le son pour satisfaire les modes actuelles. Quant à encoder des vinyles, ce serait un dernier recours si les bandes étaient perdues…

Sinon évidemment que des oeuvres obscures d'il y a quarante ans resteront difficile à trouver (ce qui est valable aussi sur les réseaux non-légaux d'ailleurs)

Par contre l'offre légale est tellement nulle dans certains secteurs, que pleins de choses beaucoup moins obscurs, rares ou vieux sont indisponibles. Des oeuvres qui sont par exemple très simple à trouver en version physique, mais introuvable en version numérique. (Et pour beaucoup, les support physiques sont soit des supports numériques, soit réalisés à partir de supports numériques. Donc pas de conversions folles à faire)
Inscrit le 17/01/2013
34 messages publiés
Parce que le remastering est devenu à la mode ces dernières années. Bien évidemment, je suis d'accord avec toi sur le fait que ce soit un massacre dans la plupart des cas, mais tu dois savoir comme moi que la qualité de certains morceaux laisse à désirer sur certaines plateformes (dont une que je ne citerai pas).

Après pour ce qui est de la nullité de l'offre légale, je suis encore d'accord avec toi. Il est plus facile de trouver la soupe commerciale de nos jours que des morceaux ultra connus de ces 20 dernières années (et je ne rentrerai pas sur le sujet des versions longues).
Inscrit le 02/07/2011
477 messages publiés
Mélange des genres pathétique et bien franchouille, montrant une fois de plus qu'hadopi a en permanence trois métros de retard.
Déjà entendu parlé du phénomène de club ?
Au courant que toutes les offres légales qui comptent (Amz, gg play, ultraviolet, itunes, netflix , etc), passe à l'abonnement à catalogues ou écritures de droits d'accès sur comptes ou profils utilisateurs ?
Et que l'urgence serait de définir un nouveau rôle et cadre légal autour de ces comptes ?
http://iiscn.wordpress.com/2013/10/16/contenu-sur-le-net-piratage-offre-legale-resume/
Inscrit le 04/02/2014
12 messages publiés
donc ,si j'ai bien compris ,on doit aider la HADOPI en lui indiquant les œuvres inexistantes légalement sur le net pour téléchargement? c'est ça?  http://surferanonymement.net/  ,on nous laisse pas le choix....
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux

Lecteur baladeur MP3

prix indicatifs sujets à variation
Mars 2014
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
24 25 26 27 28 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6