Voilà certainement l'une des innovations les plus importantes de ces derniers mois pour l'industrie musicale. EMI Music lance le 30 mai avec son groupe Phoenix un nouveau format appelé DigHitBook : un livre vendu en librairie avec un code pour télécharger gratuitement l'album.

Le livre n’a que peu souffert de la numérisation de l’écrit. Le contact des doigts et des yeux avec le papier reste essentiel même pour les internautes les plus acharnés, malgré les annonces à répétition de livres électroniques révolutionnaires. Rares sont ceux dans l’édition à se plaindre de pertes de ventes dues aux eBooks qui circulent pourtant bien sur les réseaux peer-to-peer. C’est toute la différence avec l’industrie du disque qui a perdu confiance dans l’attractivité de son objet disque par rapport à un fichier MP3 ou un CD gravé. Et elle commence aussi à perdre confiance dans sa capacité à vendre de la musique sur Internet alors que la culture du gratuit domine.

EMI Music réunit donc dans une même formule ces deux constats. L’album du groupe français Phoenix, It’s never been like that (Virgin/EMI), sera disponible le 30 mai sous la forme d’un livre illustré sur lequel est imprimé un code pour télécharger gratuitement tous les morceaux de l’album. « Les consommateurs achètent un beau livre en harmonie avec l’univers de l’artiste, la musique, elle, est fournie gratuitement sur Internet« , explique la troisième plus grosse maison de disques du monde. Le DigHitBook, c’est son nom, « est une nouvelle façon d’aborder l’offre musicale numérique. « Il se substitue au CD physique tout en conservant le support papier avec lequel le mélomane entretient depuis longtemps un rapport affectif« . Morvan Boury, Directeur Général Adjoint chez EMI Music France, estime qu’il « ne faut jamais être prisonnier d’un schéma de pensée« . « EMI Music accompagne l’univers de ses artistes en repoussant les frontières, les clivages entre les supports artistiques« , explique-t-il.

Ce premier DigHitBook sera très confidentiel dans sa distribution. Seulement 2000 exemplaires dans le monde, dont 1750 en Europe. Et ça n’est ni à la Fnac ni chez Virgin, Amazon, ou Auchan que vous trouverez l’objet. A Paris, ce sera exclusivement chez Colette. Bientôt chez Rezoh à Strasbourg, et enfin chez Agnès B. en ligne. « Ce sont des lieux qui correspondent bien au groupe qui a accepté d’être le premier sur le DigHitBook, et c’est aussi un test pour nous » nous confie EMI Music pour expliquer cette distribution restreinte. Il n’est pas exclu, si le test est concluant, que de prochains DigHitBook bénéficient d’une distribution plus large.

Les amateurs de Phoenix, qui n’ont pas acheté l’album sorti dans les bacs le 15 mai, devraient s’arracher ce collector de 40 pages « où le groupe raconte son épopée musicale et se montre sous un jour plus intime à travers un album photo, assorti de commentaires et des paroles des chansons« . Le prix du livre dépendera des distributeurs mais il devrait se situer autour de 25 euros, indique-t-on chez EMI.

« On peut imaginer des développements sans fin pour les prochains DigHitBook qui fourniront une clé internet (sur le modèle OpenDisc), permettant pourquoi pas d’accéder à du contenu exclusif, des sonneries, des places de concert à prix réduit, des vidéos clips, des tchat’, d’autres images, des goodies, des infos, des partitions, les lignes de voix, etc… tout ce qui permet de co-créer une expérience musicale sur-mesure, selon une gamme tarifaire progressive…« , s’enthouiasme Alban Martin sur son blog.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés