La médiathèque en ligne Wikimedia Commons compte aujourd'hui plus de 19 millions de fichiers sous licence libre. Deux mois auparavant, elle franchissait le seuil des 18 millions de contenus.

Est-il encore nécessaire de présenter Wikimedia Commons ? Lancée en 2004, cette médiathèque en ligne s'est spécialisée dans le dépôt de fichiers multimédia sous licence libre ou entrés dans le domaine public. Rattachée à la fondation Wikimedia, elle permet en particulier d'alimenter l'encyclopédie Wikipédia en contenus (images, sons, vidéos, textes, etc) et de fournir des ressources aux internautes.

Après bientôt une décennie d'activité, la médiathèque Wikimedia Commons compte désormais plus de 19 millions de fichiers à disposition. Le franchissement de ce nouveau palier, survenu récemment, a été remarqué sur Twitter par Jean-Frédéric, l'un des membres du conseil d'administration de Wikimédia France. En revanche, l'identité du dix-neuf millionième fichier n'est pas encore connue. Ça ne saurait tarder.

Le cap des 19 millions a été atteint environ deux mois après celui des 18 millions.

N'importe qui peut utiliser à sa guise les fichiers proposés sur Wikimedia Commons, à condition de respecter la licence qui y est attachée. En général, la mention de l'auteur est impérative tandis que certains droits dépendent de la nature du contrat. Même une exploitation commerciale est envisage, si les termes de l'accord incluent cette possibilité.

À tort, certains pensent que ces licences agissent en dehors du droit d'auteur traditionnel et sont une menace pour les créateurs. C'est inexact. Celles-ci évoluent dans son cadre, en autorisant d'office (donc par avance) un certain nombre d'usages là où le droit d'auteur les verrouille par défaut et oblige à solliciter au préalable une autorisation avant de pouvoir exploiter une œuvre.

Il n'en demeure pas moins que ceux à l'origine de ces licences poursuivent une ambition. La fondation Creative Commons ne s'en cache pas : il s'agit de soutenir une révision du droit d'auteur, pour que la législation intègre de base les atouts de ces licences, c'est-à-dire prendre en compte les droits de l'auteur sans pour autant négliger ceux du public.

( photo : Wikimedia Commons )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés