L'association en faveur du Hybrid Broadcast Broadband TV (HbbTV) s'efforce de populariser cette norme ouverte. En début de semaine, elle a décidé d'assouplir les conditions d'emploi du logo HbbTV, qui concerne les chaînes capables de fournir des contenus additionnels via leur canal de diffusion, en mettant à profit la télévision connectée.

Acronyme de Hybrid Broadcast Broadband TV, le standard européen HbbTV s'inscrit dans le cadre du développement de la télévision connectée en permettant aux chaînes de fournir du contenu supplémentaire via leur canal de diffusion. Les téléspectateurs peuvent ainsi en profiter, via le récepteur de leur télévision, dans la mesure où cette norme est soutenue par les fabricants.

Afin de mieux informer les téléspectateurs de l'existence du standard ouvert HbbTV, l'association chargée de sa promotion "annonce l’ouverture des droits d’utilisation du logo HbbTV aux constructeurs d’appareils électroniques grand public. Les vendeurs d’appareils compatibles avec le standard pourront y apposer le logo HbbTV et utiliser ce même logo dans leurs outils de promotion papier et Internet".

"Le standard HbbTV offre à l’industrie une plateforme technologique ouverte et neutre. Celle-ci assure, simultanément et de façon fluide, la livraison, sur les téléviseurs et les décodeurs connectés, de services de télévision fournis par le mode de diffusion broadcast et broadband ainsi que de services uniquement accessibles par Internet", ajoute l'association.

Tandis que le HbbTV s'est imposé auprès des constructeurs de téléviseurs, ainsi qu'à l'échelle du Vieux Continent (Allemagne, Autriche, Danemark, Espagne, Finlande, France, Pays-Bas, Pologne, République tchèque et Suisse) l'association rappelle que cette norme permet de profiter des services de télévision de rattrapage ou encore d'applications d'information à la demande.

Sur France 5 par exemple, lorsque une notification située en haut à droite de l’écran du téléviseur apparaît, les téléspectateurs peuvent accéder à des certaines ressources. Dans le cas de l'émission C dans l'air, il est possible de revoir les cinq dernières émissions, de poser des questions en direct aux invités ou encore de réagir et de partager via les réseaux sociaux.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés