Si Microsoft a abandonné l'idée de la connexion obligatoire, l'entreprise américaine continue de faire du jeu en ligne un élément-clé de sa stratégie. Outre la perspective offerte par le cloud computing en matière de qualité graphique, l'entreprise américaine a laissé entendre que chaque joueur ayant la Xbox One bénéficiera d'un espace de stockage illimité sur le Xbox Live.

Lors de la présentation de la Xbox One en mai, Microsoft a fourni des précisions concernant le Xbox Live. Outre la perspective d'affronter d'autres joueurs en ligne, la plateforme aura pour rôle de distribuer des contenus téléchargeables et de gérer une partie de l'exécution des jeux vidéo. De cette façon, la console n'aura pas à supporter seule la totalité des calculs nécessaires à l'affichage des graphismes.

L'intérêt ? "Disons que vous regardez une scène de forêt et que vous avez besoin de calculer la lumière qui passe à travers les arbres ou que vous allez sur un champ de bataille avec un brouillard volumétrique très dense qui couvre le terrain. Ces choses-là impliquent souvent des pré-calculs compliqués lorsque vous entrez dans ces zones, mais vous n'avez pas forcément besoin qu'ils soient mis à jour à chaque image",

"Il s'agit de candidats parfaits pour la console qui peut les déléguer au cloud", expliquait alors Matt Booty, le responsable des studios et plateformes jeux vidéo de Microsoft. Pour cela, l'entreprise américaine compte miser sur une infrastructure forte de 300 000 serveurs pour contribuer à la modélisation graphique des jeux de la Xbox One. Mais ces serveurs pourraient aussi servir à autre chose.

Selon les informations du site Examiner, la totalité des utilisateurs du Xbox Live aura accès à un espace de stockage illimité. Cela concerne aussi bien les joueurs ayant l'option "Silver" (gratuite) que ceux ayant souscrit un abonnement "Gold" (payant). D'après un porte-parole de Microsoft, la sauvegarde à distance concerne en particulier le profil du joueur, ses jeux, ses succès et tout autre contenu Xbox Live.

Les éléments rapportés par Examiner, s'ils sont exacts, sont à rapprocher d'une autre actualité apparue fin juin. Microsoft compte développer ses activités en matière de cloud computing dans l'Iowa (États-Unis), via un investissement de 677 millions de dollars. Selon le communiqué, ce développement concerne plusieurs services de Microsoft (Office 365 par exemple), mais aussi le Xbox Live.

Toute la question est de savoir jusqu'où ira cet "illimité". Cela concernera-t-il aussi l'hébergement des sauvegardes des jeux ? Le stockage des copies des titres ? L'accueil de divers fichiers multimédias (vidéos, musique…) ? Car dans ce cas de figure, les disques mis à disposition des joueurs pourraient vite être remplis. À moins que Microsoft ne mise sur une utilisation limitée de l'illimité ?

La Xbox One disposera d'un disque dur de 500 Go.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés