Au Japon, où la technologie des WC est beaucoup plus évoluée que dans le reste du monde, Sony s'apprête à lancer des toilettes connectées qui reconnaîtront l'usager, et proposeront notamment de la publicité personnalisée après analyse des selles. Bientôt en Europe ?

Mise à jour : il s'agissait bien sûr d'un poisson d'avril. Mais qui sait dans quelques années ? 

Article du 1er avril 2013 – L'avenir technologique est à la domotique. Et il est en ce domaine une pièce de la maison à laquelle on pense peu, qui est pourtant l'objet d'une révolution sanitaire à venir : les toilettes. Elles font actuellement l'objet de toutes les attentions. Alors que Bill Gates a investi plus de 5 millions d'euros pour réinventer les WC, les Japonais sont déjà en pointe depuis longtemps pour exploiter les données issues de l'analyse en temps réel de nos précieux rejets naturels.

Nous avions ainsi parlé de My SATIS, une application pour smartphones proposée par un fabricant de toilettes ultra-modernes. En utilisant l'écran tactile du téléphone mobile, l'usager des WC peut ordonner la levée motorisée du couvercle des toilettes, tirer la chasse d'eau, ou même personnaliser l'orientation du jet du bidet. Mieux encore, les toilettes Satis peuvent chauffer le trône à la température voulue par l'utilisateur, ou diffuser une musique relaxante choisie par ce dernier. Chaque utilisateur des toilettes a son profil personnalisé enregistré, avec un historique des grosses et petites commissions réalisées.

Mais l'on est encore aux prémisses de cette révolution. Sony a en effet annoncé au Japon (pas encore en Europe) le lancement de sa propre gamme de toilettes connectées, qui analyseront automatiquement les selles et urines de leurs propriétaires, et garderont aussi un historique. Il s'agit bien sûr d'aider l'utilisateur à détecter d'éventuels déséquilibres dans l'organisme, mais aussi… de mieux connaître les habitudes alimentaires du consommateur pour personnaliser la publicité qui lui sera proposée pendant la pause caca, sur un écran accroché sur la porte. Un moment privilégié où l'homme concentré sur son affaire est particulièrement réceptif à ce qui lui est montré.

Ainsi, les WC ultra-modernes de Sony seront vendus à un prix réduit de 78 000 Yens (environ 650 euros), la firme japonaise misant sur la publicité personnalisée pour entrer dans ses frais à plus long terme. Par ailleurs, Sony estime qu'en analysant les excréments de ses clients et en transmettant automatiquement les résultats à des médecins qualifiés, la firme pourrait faire économiser environ 8 milliards de dollars à la sécurité sociale japonaise (il serait en particulier possible de prévenir les cancers en détectant les signes avant-coureurs dans les résidus alimentaires). Même si rien n'est encore annoncé, un partenariat avec des assurances pourrait donc bientôt voir le jour.

D'un point de vue plus ludique, Sony vante le fait que l'utilisateur n'aura pas à se logger à chaque fois qu'il ira aux WC. Puisque les excréments ou urines portent en elles des signatures uniques propres à chaque être humain, les toilettes pourront détecter la paire de fesses qui s'est assise sur elles, et les associer à un profil unique. Face à lui, l'utilisateur pourra alors lire sur un écran les informations qui l'intéressent (adieu les magazines remplis de microbes sur le côté des toilettes), ou même jouer à des mini-jeux téléchargés sur le Playstation Store.

Et l'on pourra alors vraiment dire que "ce jeu est à chier".

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés