Avec l'aide des casques Oculus Rift qui seront bientôt disponibles sur le marché, la société Sinful Robot veut lancer dans le courant de cette année le premier jeu de réalité virtuelle qui plongera le joueur dans un univers érotique où tous les fantasmes sont permis, et vécus "comme si vous étiez".

La réalité virtuelle tient-elle sa première killer app qui lui permettra de passer du statut d'éternelle promesse issue de la science-fiction, à celle du véritable phénomène de société ? La société californienne Sinful Robot mène actuellement une opération de communication pour faire connaître à l'avance ce qui n'est encore qu'un projet en cours de développement : un univers érotique dans lequel le joueur s'immergera pour vivre ses fantasmes grâce à des lunettes de réalité virtuelle.

Nous n'en sommes pas encore à faire l'amour avec des robots, comme le prophétisent des chercheurs depuis plusieurs années, mais c'est un premier pas.

La société, qui a lancé une campagne de recrutement d'artistes et de développeurs en début d'année, espère lancer un premier chapitre de son univers Sinful Robot dès le troisième trimestre 2013, gratuitement ou à un coût symbolique.

Sinful Robot mise pour ce faire sur les très prometteuses lunettes Oculus Rift, qui ont bénéficié d'un financement de 2,4 millions de dollars levé auprès des internautes grâce à une campagne Kickstarter menée en 2012, soutenue notamment par John Carmack (ID Software) et Gabe Newell (Valve). Le "jeu érotique" promet d'être l'une des applications les plus recherchées par les propriétaires du casque, alors que des titres beaucoup plus conventionnels sont attendus comme Doom 4, iRacing, Team Fortress 2, ou même Minecraft.

Appréciées par ceux qui ont pu les tester, les Oculus Rift offriront plus de 90 degrés de champs de vision stéréoscopique, ce qui sera le double des appareils concurrents, avec un écran 7 pouces et une résolution espérée de 1920 x 1080px. Le tout, équipé d'un gyroscope, d'un accéléromètre et d'un magnétomètre pour capter fidèlement les mouvements de la tête, pèsera tout de même 250 grammes.

"Avec le casque Oculus Rift, nous vous plaçons au coeur de l'action, l'épicentre extasié du jeu", promet Sinful Robot. "Vous ne regardez plus l'écran… vous êtes à l'intérieur d'un monde virtuel". Mais les lunettes ne font que montrer. Pour reproduire tous les sens, et en particulier le toucher, il faudra encore attendre les progrès de la science…

Who's who

Oculus VR

Le petit casque qui voyait grand

Oculus Rift a une histoire des plus originales, dont le facteur chance est un des éléments les plus déterminant dans sa naissance. D'abord le hobby...

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés