Les Xbox 360, Playstation 3 et autres Wii pourraient bientôt être autorisées à la vente en Chine. Le gouvernement de Pékin prévoirait en effet de lever une interdiction imposée en 2000, permettant à sa propre industrie de prospérer.

Les Chinois auront-ils bientôt le droit de jouer sur des consoles de jeux vidéo ? Selon China Daily, qui cite des sources gouvernementales, les autorités de Pékin pourraient bientôt décider de lever l'interdiction de produire ou de commercialiser des consoles de jeux vidéo en Chine, décidée en 2000. "Nous révisions la politique, avons conduit certaines consultations et tenu des discussions avec d'autres ministères sur la possibilité d'ouvrir le marché des consoles de jeux", a indiqué au quotidien chinois le ministère de la Culture. Si elle se confirme, la mesure pourra ainsi libérer la commercialisation des Playstation 3, Xbox 360 et autres Wii U, et des prochaines consoles de Microsoft, Sony et Nintendo.

Mais la bureaucratie chinoise étant ce qu'elle est, l'interdiction devra être levée par les sept ministères (sic) qui avaient signé l'interdiction il y a 13 ans. A l'époque, il s'agissait officiellement de répondre aux craintes de la population sur l'impact des jeux vidéo pour la santé mentale et physique des jeunes Chinois.

China Daily rapporte que des rumeurs circulent en Chine, selon lesquelles les principaux constructeurs internationaux ont déjà été informés depuis quelques temps de cette modification législative à venir. Sony aurait d'ailleurs anticipé en créant une filiale de Sony Computer Entertainment dans la province de Guangdong, dès le mois de juin dernier. De son côté, Microsoft avait lancé son Kinect en octobre dernier, mais en le présentant comme un accessoire destiné à d'autres applications que le jeu vidéo, comme la médecine ou l'éducation.

Si elle constitue un signe supplémentaire d'ouverture, la décision chinoise de libérer le marché des consoles de jeux vidéo répond aussi à un certain pragmatisme. Avec le développement des tablettes de jeux vidéo, la frontière entre les ordinateurs et les appareils dédiés au jeu devient très floue. Par ailleurs, China Daily explique que l'interdiction n'était pas respectée dans les faits, avec un quartier entier de Pékin connu pour abriter des vendeurs de consoles au marché noir. 

Par ailleurs, la Chine est désormais capable de créer ses propres consoles de jeux vidéo, à l'instar de la Eedoo, présentée officiellement comme une machine "de sport et de divertissement". Mais il s'agit d'un clone du Kinect qui ne leurre personne sur ses réelles intentions :

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos