Publié par Julien L., le Jeudi 17 Janvier 2013

4G : les opérateurs s'opposent sur le calendrier du recyclage de la 2G

La marge de manœuvre est étroite. Sur le dossier du recyclage des fréquences utilisées pour la 2G, les opérateurs avancent en ordre dispersé. Bouygues Télécom plaide pour les réemployer immédiatement tandis qu'Orange et SFR veulent attendre mi-2014. Free Mobile, lui, propose de reporter le sujet à une date encore plus lointaine. Et chacun avance ses arguments.

Le recyclage des fréquences utilisées pour la 2G pour soutenir le déploiement de la 4G sera-t-il autorisé ? Bouygues Télécom le souhaite ardemment. L'opérateur de téléphonie mobile, qui dispose déjà d'un réseau d'antennes-relais quadrillant le territoire en 1800 MHz, aimerait bien le réutiliser pour donner un coup d'accélérateur à ses projets en très haut débit mobile.

Mais les concurrents de Bouygues Télécom sont plus réservés, pour ne pas dire franchement hostiles à cette perspective. Et pour cause, Orange et SFR ont dépensé globalement plus d'argent pour acquérir les blocs de fréquences mis en vente par l'Arcep, d'abord dans la tranche des 2,6 GHz puis dans celle des 800 MHz. Le feu vert pour le réemploi des fréquences 1800 MHz serait injuste, à leurs yeux.

C'est un argument qui peut s'entendre. Orange et SFR ne se doutaient pas, au moment de l'appel d'offres, que le sujet du recyclage allait s'imposer. En tout cas aussi rapidement. Si les intentions de Bouygues Télécom avaient été connues plus tôt ou si l'Arcep avait pris en compte ce cas de figure, les deux opérateurs auraient-ils mobilisé autant de moyens pour la 4G ? Rien n'est moins sûr.

Orange et SFR pour mi-2014

Alors, Orange et SFR freinent des quatre fers sur ce dossier. Non pas qu'ils trouvent l'idée de recycler la bande des 1800 MHz mauvaise, mais le calendrier ne leur convient pas. Ils estiment qu'ils doivent avoir un avantage du fait de l'argent dépensé dans la 4G. Autrement dit, le réemploi des fréquences 2G pour la 4G ne doit pas survenir trop rapidement, afin que les investissements dans le cadre de l'appel d'offres se justifient.

Quelle date conviendrait à Orange et SFR ? D'après Les Échos, cette question ne doit pas être posée avant mi-2014. Cela leur laisse ainsi un an et demi de marge de manœuvre où la compétition entre opérateurs sur la 4G se fera strictement au niveau déploiement des antennes-relais 4G, de l'adaptation des installations existantes et des ressources disponibles.

Free songe à 2015

Et le trublion des télécoms dans tout ça ? Discret sur la 4G, Free Mobile soutient une date encore plus lointaine : 2015. Il faut dire que le déploiement de son propre réseau en 2G et 3G mobilise déjà fortement l'opérateur, soucieux de respecter ses obligations réglementaires. Et cela, même si Free Mobile a dépensé 271 millions d'euros pour obtenir des fréquences dans la bande 2,6 GHz.

La stratégie de Free Mobile dans la 4G peut s'expliquer de deux façons : d'une part, reporter le recyclage des fréquences 2G permet de gêner les objectifs de Bouygues Télécom, qui souhaitent rapidement se démarquer avec la 4G. Or, Bouygues Télécom a été durement touché par Free Mobile. En rejetant ce débat à plus tard, le nouvel entrant continuera d'affaiblir l'un de ses rivaux les plus directs.

D'autre part, Free Mobile ne veut pas trop ennuyer son partenaire dans l'itinérance mobile. Nombre de freenautes ont leurs communications qui transitent en effet par les infrastructures d'Orange, en 2G. C'est à dire en 1800 MHz. Lancer maintenant le chantier du recyclage des fréquences, c'est se rajouter des difficultés supplémentaires, alors que les soucis actuels accaparent déjà fortement l'opérateur.

Marge de manœuvre limitée

L'été 2012, l'Arcep a lancé une consultation publique ainsi que des "travaux préparatoires" concernant la réutilisation de la bande 1800 MHz par des technologies "autres que le GSM". Les opérateurs, qui avancent en ordre dispersé, ne sont pas les seuls à avoir des avis opposés. L'Arcep y est plutôt favorable, mais l'exécutif veut ménager les opérateurs, bousculés par une année 2012 riche en évènements.

Les points de vues sont-ils trop éloignés ? L'Arcep est favorable à un développement rapide de la couverture en 4G. Du côté du gouvernement, d'autres enjeux entrent en ligne de compte, comme le niveau des investissements des opérateurs et leurs capacités à recréer de l'emploi dans un secteur qui a été bousculé significativement l'an passé.

Publié par Julien L., le 17 Janvier 2013 à 15h39
 
9
Commentaires à propos de «4G : les opérateurs s'opposent sur le calendrier du recyclage de la 2G»
Inscrit le 11/03/2009
3541 messages publiés
"""""""Il faut dire que le déploiement de son propre réseau en 2G et 3G mobilise déjà fortement l'opérateur,""""""


à ma connaissance free n'a pas de reseau 2G .
Inscrit le 19/10/2009
6454 messages publiés
Non, mais il ' loue ' le réseau 2G de l'agrume...

Jusqu'en 2018, de mémoire, à confirmer...
Inscrit le 08/12/2003
46 messages publiés
ouai mais de la manière dont c'est écrit ce qui ne le savent pas vont pas piger, et vu que free va sous louer 4g a sfr aussi, si plus réseau 2g de l'agrume, l'agrume va t'il louer de la 4g a la place, mais vu que celui ci freine du pied la reconversion des bandes 2g en 4g ??????
Inscrit le 19/10/2009
6454 messages publiés
Qu'est-ce qui empêche techniquement/légalement un opérateur d'utiliser les fréquences qu'il détient comme bon lui semble ?

Comment, techniquement, la 2G peut-elle être comparée à la 4G ?
De ce que j'ai retenu de la 4G, c'est la fréquence basse et la bande passante élevée qu'elle offre.

Ils veulent fourguer de l'edge comme étant de la 4G ?
( tout en essayant de briser les reins du dernier arrivé en plein développement )
Inscrit le 05/09/2002
2530 messages publiés
C'est un problème UNIQUEMENT légal lié aux conditions d'utilisation/exploitation définies dans la licence d'exploitation des dites fréquences.

Comme pour la TV/Radio/WiFi/WiMax/Whatever, les fréquences sont "attribuées" à un usage donné pour le moment.
(il y a un projet européen visant à supprimer ça, mais c'est pas avant 2016), donc si tu as une licence pour faire de l'herbe sur la bande 54764574-74578769698 µHz, tu peux pas y faire du blé.


En gros, le "recyclage" des fréquences c'est dire :
les ceusses qui ont des licences d'exploitation de la 2G sur la bande de fréquence X ou Y (en l'occurence les 1800MHz ici), pourront les utiliser pour faire de la 3/4G sur cette bande de fréquence, même si il n'y a en l'occurence pas de licence 4G sur cette bande (elle était réservée à la 2G).

En gros, tu utilises la technologie de la 4G, mais au lieu de le faire sur les bandes de fréquences "définies" (par l'Etat français) comme étant les bandes de fréquences 4G (une partie en 800MHz, une en 2600MHz), tu le fais sur ce qui était réservé à la 2G avant (le 1800MHz).
Inscrit le 29/09/2008
706 messages publiés
"tout en essayant de briser les reins du dernier arrivé en plein développement"

heu oui et non, comme deja dit maintes fois, SFR,orange et bouygues ont laché au total 3,6 milliard d'euros pour les frequences,

donc ta phrase marche aussi avec eux :

"tout en essayant de briser les reins des operateurs qui ont casqué leur race a coup de milliards qui faudra bien amortir"
Inscrit le 18/01/2013
2 messages publiés
J'ai du mal à comprendre le débat.
On a autorisé les opérateurs à ré-utiliser les fréquences 900Mhz pour faire de la 3G alors qu'elles étaient à la base pour de la 2G pourquoi on se pose la question pour le 1800Mhz et la 4G ??
Inscrit le 24/02/2009
2237 messages publiés
Le débat c'est "partir à point".
Si maintenant: BT va pouvoir lancer la 4G assez vite, SFR/Orange auront payé leurs fréquences pour rien.
Si L'année prochaine: SFR/Orange auront lancé leur 4G et occupé le marché.
Si plus tard, Free aura son réseau fonctionnel, l’itinérance 2G ne sera pas en danger et la concurrence ne se sera pas installé en 4G.

Et le consommateur dans tout ça? Je sais plus qui qui avait écrit que la fibre était en retard because tarifs bas de l'ADSL, ou que la 4G était à la traine because tarifs bas de la téléphonie, en oubliant l'expression "vache à lait"
Inscrit le 21/01/2013
1 messages publiés
Les fréquences de base 2G de Orange et SFR sont en 900 Mhz, Bouygues au depart n'avait que du 1800 Mhz.

Rappellez vous l'epoque des bi-bandes...

Par après Bouygues à eu du 900 et Orange et SFR du 1800.

Vu que de plus en plus de téléphones sont 3G minimum, passer tout le 1800 en 4G serait une bonne idée...
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Janvier 2013
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10