Un étudiant britannique a mis au point une application qui interprète les vibrations reçues par l'accéléromètre pour utiliser n'importe quelle surface comme clavier virtuel sur l'iPhone.

Ce n'est pas encore disponible dans l'App Store, et ce ne le sera probablement jamais puisque l'application nécessite de jailbreaker l'iPhone pour contourner les sécurités. Le Telegraph rapporte qu'un étudiant britannique, Florian Kraeutli, a mis au point un système baptisé Vibrative qui utilise l'accéléromètre de l'iPhone pour transformer n'importe quelle surface dure en clavier utilisable avec le smartphone. Il suffit d'imprimer le clavier sur une feuille, de la poser sur la table et de mettre l'iPhone à l'endroit prévu, et le clavier peut fonctionner.

Pour saisir du texte, l'application capte les vibrations émises lors d'une frappe sur la table, et les compare aux références enregistrées lors de l'étape de calibration. Lorsque l'utilisateur donne une impulsion suffisamment forte sur la table, la surface répercute cette impulsion jusqu'au téléphone sous forme de vibration. Celle-ci varie selon la distance et l'angle qui sépare la "touche" de l'accéléromètre.

Actuellement, le système réussirait à interpréter correctement environ 80 % des touches. "Pour le moment, c'est plus une démonstration de faisabilité, mais si vous rendiez l'accéléromètre plus sensible, vous pourriez améliorer facilement la précision", explique Kraeutli. Selon lui, les constructeurs diminuent la sensibilité pour limiter la consommation de batterie.

Il faut cependant noter que l'invention n'a rien de révolutionnaire. Des chercheurs ont déjà démontré par le passé le même type de méthode pour rendre les murs tactiles, en utilisant un capteur audio fixé au mur. Kraeutli n'a fait qu'adapter le concept :

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos