Depuis la dernière mise à jour de son logiciel iTunes, Apple envoie sans demander l'avis de l'utilisateur la liste des chansons écoutées à une agence marketing. L'initiative, qui vise à proposer à l'achat des chansons en rapport avec les goûts musicaux de chacun, soulève des questions sur le respect de la vie privée.

L’affaire a éclaté cette semaine sur le blog Since1968.com, qui explique que « iTunes 6.0.2 contient une nouvelle fonctionnalité : le MiniStore« . « Chaque fois que vous jouez ou cliquez sur une chanson diffférente, le MiniStore affiche de l’information sur l’artiste écouté, ainsi qu’un encart ‘D’autres ont acheté’« , en rapport avec la musique acquise par ceux qui ont joué les morceaux du même artiste.

La fonctionnalité n’aurait pas soulevé d’émeute dans la blogosphère si Apple avait été plus clair sur l’utilisation des données personnelles et la liste des MP3 embarqués sur iTunes. Cory Doctorow rapporte ainsi qu’iTunes envoie ses informations à 2o7.net, un domaine réservé par la société de marketing Omniture. Mais comme le fait remarquer l’auteur de Since1968, jamais iTunes ne fait mention d’une telle exploitation des données dans ses conditions générales ou sa police de protection de la vie privée.

Un porte-parole d’Apple (il pourrait s’agir de Steve Jobs lui-même) a indiqué à Macworld pour calmer les esprits que « les données [personnelles] envoyées sont utilisées pour mettre à jour le MiniStore et sont alors supprimées« . Si le MiniStore est fermé (mais il est ouvert par défaut), aucune information n’est transmise. Toutefois en pleine paranoïa sur le flicage des P2Pistes, l’espion potentiel que constitue ce MiniStore soulève beaucoup d’émotion. Est-elle justifiée ? Chacun est juge.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés