Google ne se satisfait plus de l'espace Internet. Le géant des moteurs de recherche, qui réalise 98% de ses revenus grâce à la publicité en ligne, a lancé un programme de publicité sur les magazines papiers américains. Mais ce Google Print Ad serait un flop total, à en croire une enquête de BusinessWeek.

Lorsque Google a annoncé qu’il se lançait dans le marché de la publicité sur support papier, l’initiative en a surpris beaucoup. Seuls les experts financiers ont compris le mouvement en analysant les comptes de la société. Google s’est développé à une telle vitesse sur Internet que pour continuer sa croissance, il doit investir le secteur des média traditionnels. C’est ainsi que les têtes pensantes de Google ont imaginé la transposition des Google Ads sur papier glacé.

Le principe du géant de Moutain View est d’acheter au rabais des pleines pages de publicités dans certains magazines spécialisés, et de découper l’espace de la page pour revendre chaque bout à ses clients annonceurs. La petite entreprise qui n’a pas les moyens de s’acheter une pleine page peut ainsi acheter un encart qui n’est normalement pas commercialisé par l’éditeur du magazine.

Pour le moment Google teste la formule à petite échelle. Et le résultat, même si Google semble vouloir augmenter le volume, est loin d’être convaincant. Interrogés par BusinessWeek, huit clients de Google sur 10 se sont dits insatisfaits et ne continueront pas l’iniatiative. Un seul annonceur a indiqué que la publicité lui avait permis au moins de rentrer dans ses frais.

Et ça n’est pas surprenant.

Toute la puissance de Google réside dans la contextualisation des annonces, chose qu’il ne peut pas faire avec le contenu imprimé sur la page de gauche.

De plus, malgré les efforts continuels de beaucoup de lecteurs, aucun n’ont jamais réussi à cliquer sur un encart pour être immédiatement dirigés vers l’offre de l’annonceur…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés