Magnatune, le célèbre label symbole de la compatibilité des licences Creative Commons avec la réussite commerciale, propose de remplir les iPod et autres baladeurs MP3 avec 40 Go de musique pour 200 $ (environ 170 euros).

A 0,99 euros le titre sur iTunes et sur la majorité des plateformes concurrentes, il faut compter plusieurs milliers d’euros d’investissement pour remplir en toute légalité un baladeur numérique comme l’iPod. 15.000 euros pour le nouvel iPod de 60 Go. Une aberration lorsque l’on prétend militer pour la légalisation de la musique numérique.

« Avec 400 albums pour 200 dollars, Magnatune va vendre de la musique de qualité à un prix qu’iTunes ne peut pas atteindre, et il donnera le profit à l’artiste, pas à l’industrie« , annonce le label qui s’est fait connaître pour avoir pendant longtemps proposé tout son catalogue en téléchargement gratuit. Aujourd’hui le label a mûri et les téléchargements gratuits ont disparu du site, mais la philosophie est restée :

50 % de la somme payée par l’internaute est reversée à l’artiste, alors que les contrats traditionnels avec les maisons de disques n’accordent que rarement plus de 10 % de royalties. Les musiques sont proposées sans DRM et avec des options « lossless », et tous les MP3 128Kbps sont placés sous licence Creative Commons by-nc-sa qui permet leur diffusion gratuite sur les réseaux P2P (les versions de meilleure qualité peuvent être données à trois personnes en toute légalité, avec comme seul contrôle la confiance et le respect réciproque entre le client et Magnatune). De plus, aucun prix n’est imposé. Le client choisit le prix qu’il veut payer, en fonction de son pouvoir d’achat et de son envie de soutenir particulièrement tel ou tel artiste.

A 200 dollars le remplissage de l’iPod, Magnatune crée une concurrence légale sans précédent pour les plateformes soutenues par les majors. Magnatune vend 1500 albums par mois, à un prix moyen de 8,2 dollars. C’est certainement beaucoup moins que ce que réalise iTunes, mais c’est déjà le double d’il y a six mois.

(notez que si nous avons bien reçu le communiqué de presse, nous n’avons pas encore pu trouver l’offre sur le site de Magnatune)

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés