La BBC ne renouvellera pas avec Bach l'expérience pourtant largement acclamée de Beethoven. Les maisons de disques ont eu gain de cause.

Prenant tout le monde de cours en juin dernier, la BBC avait proposé en téléchargement gratuit l’intégralité du répertoire de Beethoven, joué sept jours durant par son orchestre symphonique. Près de 1,4 millions de symphonies avaient ainsi été téléchargées en toute légalité (les partitions sont dans le domaine public) à mesure que les morceaux étaient mis à disposition sur le site de BBC Radio 3.

A partir du 16 décembre et jusqu’au jour de Noël, la radio britannique se consacrera cette fois à l’interprétation du répertoire complet de Jean-Sébastien Bach. « Tout ce qui a survécu de l’œuvre du compositeur sera joué par certains des plus grands musiciens au monde, y compris des œuvres enregistrées pour l’occasion par Sir John Eliot Gardiner, Yo-Yo Ma, Angela Hewitt, Philippe Herreweghe et Ton Koopman« , annonce BBC Radio 3.

Mais cette fois, il n’y aura pas de morceaux sur Internet.

L’industrie du disque britannique, qui avait beaucoup râlé contre l’initiative de gratuité de la BBC, a eu gain de cause. Elle reprochait au groupe d’encourager le téléchargement gratuit, c’est-à-dire le plus souvent illégal, et de dévaloriser la musique. Soucieuse de ne pas provoquer de guerre de tranchée avec des maisons de disques qui sont souvent ses partenaires, la BBC a finalement accepté de revoir sa stratégie et aucun morceau de ne sera offert aux internautes. « Rien ne se fera sans consultation [avec les maisons de disques], et si quelque chose se fait, ça n’aura rien de comparable avec Beethoven« , a ainsi prévenu un porte-parole de la BBC.

Reste à voir si Bach parviendra à générer 1,4 millions de ventes, et si la culture sortira gagnante de ce blocage.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés