La plate-forme d'hébergement de logiciels SourceForge a décidé de suspendre la page consacrée à Anonymous OS. Les responsables considèrent qu'il n'y a aucun moyen de prouver les liens du projet avec le collectif d'hacktivistes Anonymous. De plus, les craintes quant à son contenu et au risque que l'O.S. fait courir à l'usager ne sont pas levées.

La réaction des responsables de SourceForge n’aura pas traîné. Face aux inquiétudes suscitées par le projet Anonymous OS, un système d’exploitation aux couleurs du mouvement hacktiviste, la plate-forme d’hébergement a opté pour une solution radicale. Le logiciel a été supprimé purement et simplement du site communautaire, au motif que sans confiance, l’open source ne peut avancer.

Deux raisons ont conduit SourceForge à suspendre ce projet. La première concerne son nom. En baptisant le système d’exploitation Anonymous OS, les auteurs ont tenté de capitaliser sur la notoriété du collectif afin d’attirer l’attention de la presse et de gonfler gonfler artificiellement les statistique de téléchargement. Sauf qu’il n’y a aucun moyen de vérifier les liens entre le groupe et ce programme.

La seconde raison est beaucoup plus importante, puisqu’elle porte sur la sécurité des utilisateurs. Le site estime que le projet « n’est pas transparent« . Pour la plate-forme, il est essentiel de pouvoir ausculter un programme, à travers son code source, afin de contrôler sa fiabilité. Problème, Anonymous OS n’offre pas de garanties suffisantes. C’est un « risque substantiel » que d’installer l’O.S., estime SourceForge.

Des experts en sécurité chez Trend Micro et Sophos, interrogés par la BBC, ont affiché une certaine réserve quant au contenu d’Anonymous OS. Ils ont indiqué que des hacktivistes désireux de soutenir la cause des Anonymous ont été dupés par le passé, dans des circonstances assez similaires. Selon eux, les internautes souhaitant quand même l’utiliser doivent donc faire preuve de prudence.

SourceForge précise toutefois que la suppression d’Anonymous OS de la plate-forme d’hébergement n’a pas vocation à être définitive. Les choses pourront rentrer dans l’ordre si des garanties suffisantes sont apportées par les responsables. Dans ce cas-là, la page consacrée au système d’exploitation sera réactivée. Et les téléchargements pourront reprendre.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés