Publié par Julien L., le Jeudi 15 Mars 2012

Pour Sarkozy, il n'y a pas lieu de distinguer partage et piratage

Invité à exposer ses positions sur le téléchargement illégal, Nicolas Sarkozy a contesté la pertinence de distinguer les échanges non marchands sur Internet des entreprises destinées à tirer profit sur le dos du piratage. Selon le président, tout doit être combattu avec la même vigueur. Mais si le chef de l'État pointe à raison les difficultés du partage non-marchand, il ne résout pas les problématiques du droit d'auteur au 21ème siècle.

Nicolas Sarkozy reste droit dans ses bottes. Pas question de revenir d'une façon ou d'une autre sur le bien-fondé de la lutte contre le piratage d'œuvres culturelles. Le président de la République, qui s'est battu avec sa majorité pour instaurer la riposte graduée en France, a bien l'intention de maintenir le cap après 2012, s'il se fait réélire lors de la prochaine élection présidentielle.

Un engagement ferme que le chef de l'État a rappelé tout récemment, lors d'un entretien au cours duquel l'affaire MegaUpload a été abordée. Nicolas Sarkozy a plaidé pour une pression internationale renforcée contre les dirigeants de sites web suspectés de favoriser la contrefaçon. Il s'est notamment félicité des poursuites contre le dirigeant de l'empire Mega et celles ayant visé les administrateurs de The Pirate Bay.

Nicolas Sarkozy rejette le partage non-marchand

Au cours de son entretien avec Le Point, le président-candidat a aussi précisé sa plus totale opposition à la légalisation du partage non-marchand sur Internet. Pour Nicolas Sarkozy, la position d'autres postulants à l'Élysée est intenable, illusoire et, surtout, dangereuse pour l'avenir de l'offre légale en France. Aucun compromis ne peut être fait sur ce terrain.

"Ce que je crois, contrairement à François Hollande, qui se perd - peut-être volontairement d'ailleurs, afin d'éviter une position claire sur ce sujet - dans des débats byzantins pour distinguer les échanges illégaux entre particuliers (que l'on devrait tolérer sans limite) et les pirates qui font du profit (que l'on devrait poursuivre), c'est qu'en pratique de telles distinctions ne tiennent pas", tranche-t-il.

"La lutte contre le piratage doit viser tous les modes opératoires, de façon indissociable. Car aucune offre légale de musique et de films ne pourra jamais se stabiliser si l'on revient à la situation antérieure à l'Hadopi, celle de l'échange sans frein entre particuliers. Il faut donc traiter en même temps et dans la durée, le P2P et le sites de streaming ou de téléchargement direct dont le modèle économique est fondé sur le piratage".

De nombreuses difficultés en perspective

Nicolas Sarkozy a raison sur cette impossible distinction ou son caractère totalement artificiel.

Le partage dit "non-marchand" est en principe un échange qui n'aboutit à aucun revenu direct ou indirect, aussi bien pour l'émetteur que pour le récepteur. Il s'agit d'un partage complètement gratuit. Sa mise en pratique reste toutefois éminemment délicate ; comment être certain qu'un partage donné n'entraîne aucun revenu ? Comment le délimiter et le distinguer de la sphère marchande ? Et surtout, est-ce opportun de proposer que l'internaute qui diffuse une chanson sur une version non commerciale de BitTorrent ne paye aucune redevance, alors que celui qui diffuse la même chanson sur son blog devrait en payer une, sous prétexte qu'il affiche quelques bannières publicitaires pour payer son hébergement ?

Restreindre les échanges à l'univers non-marchand, c'est brider l'innovation en obligeant les innovateurs à payer très chers des droits dès le premier euro de revenus générés, ce qui tue dans l'

?uf la plupart des projets. C'est un artifice qui ne résout aucun problème fondamental posé par le droit d'auteur au 21ème siècle.

La piste de la licence globale écartée

La question n'est pas de savoir s'il faut légaliser l'échange hors-marchand et garder illégal l'échange non rémunéré dans l'univers marchand, mais de savoir s'il faut légaliser tous échanges d'œuvres quels qu'ils soient, où qu'ils soient réalisés. C'est toute la question de la licence globale, qui aurait légalisé le partage sans distinction, que les œuvres soient diffusées par P2P, par blogs, par plateformes de streaming à la Deezer ou par téléchargement direct sur des plateformes comme iTunes.

C'est un choix hautement politique qui devrait être clivant entre la gauche et la droite. Il s'agit de savoir si seuls ceux qui peuvent payer peuvent accéder à toute la culture de leur choix, ou si l'accès illimité à la culture est un bien commun qu'il convient de mutualiser, sur le modèle de l'assurance sociale ou de l'école publique.

Or sur ce terrain, Nicolas Sarkozy et François Hollande adoptent les mêmes positions. Le candidat socialiste ne souhaite pas légaliser les échanges d'œuvres sur Internet, y compris d'ailleurs lorsque ces derniers se déroulent hors de l'espace marchand.

Publié par Julien L., le 15 Mars 2012 à 15h05
 
87
Commentaires à propos de «Pour Sarkozy, il n'y a pas lieu de distinguer partage et piratage»
Inscrit le 25/08/2009
1175 messages publiés
C'est vraiment une saloperie ignare, inculte, inintéressante, menteuse et répugnante. Il ne mérite aucun respect.
[message édité par yhzarcali le 15/03/2012 à 15:13 ]
Inscrit le 23/07/2011
499 messages publiés
même a terre il remue encore...
Inscrit le 30/05/2011
19 messages publiés
Reconnaissons-lui une clarté et une constance sur le sujet qu'Hollande n'a pas. Avec Nico, ça sera 5 ans de plus à se battre pour nos libertés. Avec Hollande ? A mon avis pas mieux mais bon...
Inscrit le 25/02/2012
1371 messages publiés
Il a pas dit qu'il voulait retourné dans le privé pour faire de la tune ?

BAH CASSE TOI POV' CON §§§§§§§§§§§§§§§
Inscrit le 09/10/2008
3236 messages publiés
Inscrit le 15/03/2012
6 messages publiés
Ils vont devoir nous remettre les bons vieux modem à 56k... j'vois que ça
Inscrit le 09/12/2002
1195 messages publiés
Inscrit le 11/03/2009
3541 messages publiés
52 jours 03h33mns avant le kick , le ban . Pour nos vies ça changera peu etre pas grand chose , au pire la casse sociale sera beaucoup plus lente . ..
mais le top c'est qu'on verra plus sa sale gueule , on l'entendra plus la ramenner sur tout , Qu'il finisse dans l'indifférence générale .

Par contre avant le départ je reve d'un acte de bravoure à la Mountazer al-Zaïdi .
[message édité par speed le 15/03/2012 à 15:38 ]
Inscrit le 09/03/2009
504 messages publiés
Or sur ce terrain, Nicolas Sarkozy et François Hollande adoptent les mêmes positions. Le candidat socialiste ne souhaite pas légaliser les échanges d'?uvres sur Internet, y compris d'ailleurs lorsque ces derniers se déroulent hors de l'espace marchand.
c'est pour ça (entre autre) que ni l'un ni l'autre n'aura ma voix.
Inscrit le 15/04/2010
889 messages publiés
Article très juste ... Sarkozy reste droit dans ses bottes ... MAIS

article incomplet car ne signale pas la merde qui se trouve dans le fond desdites bottes !
Inscrit le 22/02/2009
3904 messages publiés
Il est con, bon. En même temps c'est pas un scoop, on le savait déjà...
Inscrit le 04/05/2007
1542 messages publiés
Mari0tux, le 15/03/2012 - 15:15
même a terre il remue encore...

il remonte dans les sondages... une reélection n'est pas à exclure...
Inscrit le 14/07/2004
7775 messages publiés
flob (Modérateur(rice)) le 15/03/2012 à 15:54
VIDEOCLUB, le 15/03/2012 - 15:52

Mari0tux, le 15/03/2012 - 15:15
même a terre il remue encore...


il remonte dans les sondages... une reélection n'est pas à exclure...

De toute facon, meme si il est réélu, il ne fera rien pour les vidéoclub.
Inscrit le 24/12/2011
2307 messages publiés
VIDEOCLUB, le 15/03/2012 - 15:52
Mari0tux, le 15/03/2012 - 15:15
même a terre il remue encore...

il remonte dans les sondages... une reélection n'est pas à exclure...

Pas faux... :'(
Inscrit le 26/11/2003
1840 messages publiés
Bin oui , il est tellement con , qu il croie que l'humanite a evoluer grace aux licence et aux brevet , c'est bien connu .. pauvre type
Inscrit le 26/11/2003
1840 messages publiés
VIDEOCLUB, le 15/03/2012 - 15:52
Mari0tux, le 15/03/2012 - 15:15
même a terre il remue encore...

il remonte dans les sondages... une reélection n'est pas à exclure...


Normal , a force de lecher l cul du FN. En tous cas Sa femme doit bien etre contente quand il broute.
Inscrit le 21/01/2009
4844 messages publiés
VIDEOCLUB, le 15/03/2012 - 15:52
Mari0tux, le 15/03/2012 - 15:15
même a terre il remue encore...

il remonte dans les sondages... une reélection n'est pas à exclure...

Dans le sondage commandé par Paris Match ?
Trop impartial XD
Inscrit le 11/03/2009
1695 messages publiés
yhzarcali, le 15/03/2012 - 15:11
C'est vraiment une saloperie ignare, inculte, inintéressante, menteuse et répugnante. Il ne mérite aucun respect.

Attention quand même, pour rappel certaines personnes ont déjà porté plainte pour diffamation via un commentaire sur un forum.
Inscrit le 11/03/2009
3541 messages publiés
Melpheos, le 15/03/2012 - 16:07
yhzarcali, le 15/03/2012 - 15:11
C'est vraiment une saloperie ignare, inculte, inintéressante, menteuse et répugnante. Il ne mérite aucun respect.

Attention quand même, pour rappel certaines personnes ont déjà porté plainte pour diffamation via un commentaire sur un forum.


Un simple : "je t'ai vue" ça attire des emmerdes parfois Alors là c'est risquer 30 ans à Cayenne qu'ils vont réouvrir pour l'occasion
Inscrit le 21/01/2009
4844 messages publiés
Melpheos, le 15/03/2012 - 16:07
yhzarcali, le 15/03/2012 - 15:11
C'est vraiment une saloperie ignare, inculte, inintéressante, menteuse et répugnante. Il ne mérite aucun respect.

Attention quand même, pour rappel certaines personnes ont déjà porté plainte pour diffamation via un commentaire sur un forum.

La diffamation c'est quand même quelque chose d'incroyable... Même en disant la vérité on peut être inculpé... Ridicule. C'est juste un procédé pour que ceux qui ont du pouvoir puisse faire oublier leurs casseroles.
Inscrit le 20/07/2011
942 messages publiés
partage : mot différemment interprété dans le vocabulaire de l'UMP

ainsi les multinationales du CAC 40 ne vont pas partager par impôts sur les bénéfices des entreprises interposés.

mais il y a quelques années l'un de ses éminents membres louait très bon marché un très grand appartement de la ville de Paris très bien situé pendant qu'il louait dans le privé son propre appartement mais à un loyer nettement plus élevé.
Inscrit le 05/06/2009
575 messages publiés
Melpheos, le 15/03/2012 - 16:07
yhzarcali, le 15/03/2012 - 15:11
C'est vraiment une saloperie ignare, inculte, inintéressante, menteuse et répugnante. Il ne mérite aucun respect.

Attention quand même, pour rappel certaines personnes ont déjà porté plainte pour diffamation via un commentaire sur un forum.

La diffamation c'est quand même quelque chose d'incroyable... Même en disant la vérité on peut être inculpé... Ridicule. C'est juste un procédé pour que ceux qui ont du pouvoir puisse faire oublier leurs casseroles.

En fait, dans ce cas, cela relève plus de l'injure que de la diffamation.
Inscrit le 05/06/2009
575 messages publiés
Pour Internet, il n'y a pas lieu de distinguer trou du cul et Sarkozy.
Inscrit le 21/01/2009
4844 messages publiés
calimero988, le 15/03/2012 - 16:31

En fait, dans ce cas, cela relève plus de l'injure que de la diffamation.

Ca dépend si quelqu'un a menti et que c'est prouvé est ce une insulte de le traiter de menteur ?
Si quelqu'un prouve qu'il ne maîtrise pas la langue française est ce une insulte de le traiter d'ignare ?
Inscrit le 25/04/2008
535 messages publiés
Et dire que je ne pourrais même pas voter pour aider à le foutre dehors... àa me déprime...
Inscrit le 16/07/2004
913 messages publiés
VIDEOCLUB, le 15/03/2012 - 15:52
il remonte dans les sondages... une reélection n'est pas à exclure...


Avant ou après le passage des métallos de Florange au QG de campagne ?
Inscrit le 23/06/2008
1633 messages publiés
Sur ce sujet, on peut pas dire, pour être constant, il est constant !
Inscrit le 29/01/2009
45 messages publiés
Même le mec à qui Sarkozy à dit "casse toi pauv con" c'est fait condamné à payer pour injure. le monde à l'envers.
Inscrit le 26/02/2008
799 messages publiés
C'est un choix hautement politique qui devrait être clivant entre la gauche et la droite. [...]

Or sur ce terrain, Nicolas Sarkozy et François Hollande adoptent les mêmes positions.


François Hollande est un social-démocrate, c'est-à-dire un libéral. Il n'est DONC pas de gauche, puisque de "gauche" supposerait une primauté de l'humain sur le marchand et le profit, ce qui est profondément anti-libéral, puisque pour le libéral, c'est le Marché avant tout le reste.
Inscrit le 09/10/2008
3236 messages publiés
c'est sur qu'il vaut mieux s'occuper du piratage plutôt que de sauver de vrai emplois, j'aime ce président pour qui le sens des priorités n'est plus un secret.

Direct Live
Inscrit le 06/02/2012
135 messages publiés
Les pirates et la viande hallal dans les cantines, c'est tout ce qui l'intéresse ?
Le prix de la santé, le prix de l'essence, le chômage, la flambée de l'immobilier, la pollution, le mal-logement, les délocalisations, les suicides d'agriculteurs, la drogue chez les jeunes, ... pas assez "clivant" comme sujet.
"Diviser pour mieux régner" semblerait (conditionnel !) être sa devise.
Inscrit le 15/10/2007
60 messages publiés
Faut le comprendre, il n'arrive pas toujours à distinguer ses biens de ceux de l'Erat.
Inscrit le 09/03/2010
1097 messages publiés
De la même façon,nous ne distinguons plus l'UMP du FN
Inscrit le 25/07/2011
813 messages publiés
C'est moi ou le titre de l'article est un peu trompeur ?
Sarkozy ne condamne pas tous les échanges non marchand, mais juste ceux d'oeuvres piraté (enfin c'est comme ca que je l'ai compris).

Mais encore une fois, le président fait un énorme amalgame en pensant que tout ce qui circule sur les réseaux P2P est purement illégal.
Ce qui décrédibilise son discour.

Pour la solution contre le piratage d'oeuvre, je pense aussi que la license globale est une fausse solution.
A mon avis, la seule solution est une offre légale de qualité. Mais à moins de sortir une loi obligeant les majors à se soumettre à certaines prérogatives, cela mettra longtemps avant d'émerger
Inscrit le 16/04/2009
268 messages publiés
Sarko et Hollande sont d'accord. L'un va se faire virer pour cette idée, et l'autre va se faire élire avec cette idée.
Monde de merde.
Inscrit le 21/01/2009
4844 messages publiés
Pee, le 15/03/2012 - 18:06
Sarko et Hollande sont d'accord. L'un va se faire virer pour cette idée, et l'autre va se faire élire avec cette idée.
Monde de merde.

Ha ben oui parce que l'élection présidentielle va se jouer sur le piratage...
Quelle délire !
Inscrit le 25/07/2011
813 messages publiés
Pee, le 15/03/2012 - 18:06
Sarko et Hollande sont d'accord. L'un va se faire virer pour cette idée, et l'autre va se faire élire avec cette idée.
Monde de merde.


Oui enfin faut pas exagéré. L'élection ne tourne pas uniquement sur le piratage.
La plupart des gens qui iront voter en ont strictement rien à faire de leur programme contre le piratage.
Pouvoir télécharger pour pas cher, c'est pas ce qui fera diminuer la dette du pays et nous fera sortir de la crise.
Inscrit le 17/03/2008
2776 messages publiés
Or sur ce terrain, Nicolas Sarkozy et François Hollande adoptent les mêmes positions.


Pas que sur ce terrain-là, d'ailleurs.
C'est pas pour rien qu'on parle d'UMPS: Ils se battent comme des chiffonniers sur des détails, mais au fond, sur les grandes lignes de la société actuelle, ils sont d'accord entre eux.
La question est - est-ce que nous, collectivement, on est d'accord avec eux, une fois tous les tenants et aboutissants considérés.
Mon avis est que non.... mais dans 40 jours on en saura plus !

La question n'est pas de savoir s'il faut légaliser l'échange hors-marchand et garder illégal l'échange non rémunéré dans l'univers marchand


Je disconvient respectueusement (mais fermement) à ces propos.
Pour moi l'échange non-marchand est défini quand, par exemple, je lance bittorrent pour partager, sans rémunération pour moi ou pour qui que ce soit d'autre, des fichiers.
Créer un tracker torrent, certes ça coûte de l'argent, comme toute passion. Mais ceux qui font ceci devraient :

- Soit payer sur leurs propres deniers,
- Soit se grouper entre potes qui se connaissent pour le payer.

Par contre créer un tracker torrent (ou un site de streaming, c'est pareil) ET faire payer l'accès (Que ce soit via des demandes de dons, des incitations a payer des places en "VIP" ou autre), LA c'est off-limite: Là, il y a monétisation d'un service, c'est pas un "simple manque à gagner" pour la filière.

Après, ca n'exclue pas que le système actuel *pour la monétisation* est complètement obsolète: Par exemple, il est anormal que si je veux monter un site de streaming innovant, je doive payer upfront 800K€ "juste" pour accéder à un catalogue que je peux en fait piocher tel quel sur les réseaux P2P.
Typiquement c'est un domaine où le "laissé-faire" libéral ne marche pas, il a permis a des multinationales de verrouiller le marché entre elles en bloquant toute innovation, et où une régulation (par exemple sous forme d'une licence progressive ou d'un % du CA) devrait être imposée.

Mais pour un site comme Megaupload, malgré tout mon amour pour le partage altruiste et non lucratif, faut quand même pas déconner: Ce site était tout entier tourné vers la monétisation des contenus, avec de plus des procédés incitatif au paiement très agressifs.
On ne peux pas sérieusement dire qu'avec une simple licence globale ils auraient pu devenir "légaux". même moi j'admets que ça ne serait pas équitable.

Mais pour moi il reste très important de garder le partage non marchand entre internautes sur Internet: Vouloir réprimer cela c'est chercher à contrôler ce qui est échangé entre citoyens, et c'est très dangereux et rétrograde pour une société.
Inscrit le 19/05/2011
1313 messages publiés
Melpheos, le 15/03/2012 - 16:07
yhzarcali, le 15/03/2012 - 15:11
C'est vraiment une saloperie ignare, inculte, inintéressante, menteuse et répugnante. Il ne mérite aucun respect.

Attention quand même, pour rappel certaines personnes ont déjà porté plainte pour diffamation via un commentaire sur un forum.


En même temps faudrait qu'il puisse aller lire ledit forum...ce qui, vu ses positions sur l'économie numérique, est fort improbable
Inscrit le 09/07/2009
1117 messages publiés
Mehmnoch, le 15/03/2012 - 18:27
Melpheos, le 15/03/2012 - 16:07
yhzarcali, le 15/03/2012 - 15:11
C'est vraiment une saloperie ignare, inculte, inintéressante, menteuse et répugnante. Il ne mérite aucun respect.

Attention quand même, pour rappel certaines personnes ont déjà porté plainte pour diffamation via un commentaire sur un forum.


En même temps faudrait qu'il puisse aller lire ledit forum...ce qui, vu ses positions sur l'économie numérique, est fort improbable


Et puis s'il veut porter plainte contre tous ceux qui l'insulte, il va avoir quelques dizaines de millions de plaintes à déposer...
Inscrit le 10/06/2011
1063 messages publiés
Toujours pareil. Au moins il est constant dans ce domaine (ben oui objectivement faut le reconnaître) même s'il est toujours à côté de la plaque et limite réactionnaire.
Sinon pour ceux qui me parle de présidentielle lisez ça :
http://reflets.info/...n-daller-voter/
Et après si vous voulez en parler hésitez pas chuis ouvert à toute discussion (tant qu'on reste civilisé)
Inscrit le 16/09/2008
385 messages publiés
"La lutte contre le piratage doit viser tous les modes opératoires, de façon indissociable. Car aucune offre légale de musique et de films ne pourra jamais se stabiliser si l'on revient à la situation antérieure à l'Hadopi, celle de l'échange sans frein entre particuliers."
Mon Dieu, mékilékon. Quelle honte que ce truc soit président. Son niveau de réflexion est tellement bas... c'est possible qu'un imbécile pareil soit réélu.
Inscrit le 25/07/2011
813 messages publiés
obcd, le 15/03/2012 - 18:27

Je disconvient respectueusement (mais fermement) à ces propos.
Pour moi l'échange non-marchand est défini quand, par exemple, je lance bittorrent pour partager, sans rémunération pour moi ou pour qui que ce soit d'autre, des fichiers.
Créer un tracker torrent, certes ça coûte de l'argent, comme toute passion. Mais ceux qui font ceci devraient :

- Soit payer sur leurs propres deniers,
- Soit se grouper entre potes qui se connaissent pour le payer.


Entièrement d'accord. C'est leur choix de monter de genre de site, c'est à eux d'assumer l'entretient.
Je voudrais cependant nuancer quelques peu mes propos

Par contre créer un tracker torrent (ou un site de streaming, c'est pareil) ET faire payer l'accès (Que ce soit via des demandes de dons, des incitations a payer des places en "VIP" ou autre), LA c'est off-limite: Là, il y a monétisation d'un service, c'est pas un "simple manque à gagner" pour la filière.


Le problème de monter un site internet c'est que tout le monde peut y avoir accès.
Si un groupe de pote se cotise pour payer le loyer, et qu'un jour ils décident d'y inclure une autre personne, celles ci devra payer un loyer également.
Ensuite cela peut faire un effet boule de neige, plus de gens vienne sur le tracker moins ils payent. Et passé un certain cap il est ridicule de demander juste 1 centime à tous ses membres pour payer. Donc on fait un appel aux dons.

Je sais que ce que je viens de décrire est purement idéaliste et que la plupart des webmasters n'ont juste pas envie de payer entièrement le service illégal qu'ils proposent.

Après, ca n'exclue pas que le système actuel *pour la monétisation* est complètement obsolète: Par exemple, il est anormal que si je veux monter un site de streaming innovant, je doive payer upfront 800K
€ "juste" pour accéder à un catalogue que je peux en fait piocher tel quel sur les réseaux P2P.


Le jour où une major se rendra compte que tout comme Free, casser les prix de son catalogue et tirer l'exclusivité d'une offre légale de qualité peut être très lucratif. Les choses bougeront.
Mais cela ne sera pas pour tout de suite.

Mais pour un site comme Megaupload, malgré tout mon amour pour le partage altruiste et non lucratif, faut quand même pas déconner: Ce site était tout entier tourné vers la monétisation des contenus, avec de plus des procédés incitatif au paiement très agressifs.
On ne peux pas sérieusement dire qu'avec une simple licence globale ils auraient pu devenir "légaux". même moi j'admets que ça ne serait pas équitable.


Du fait que les gens sont quand même près a payé pour la culture, il y a un vrai business modèle derrière la distribution du piratage d'oeuvre.
Megaupload n'a fait que profiter de la cupidité des gens qui en voulait toujours plus. Et je pense que ces gens la n'ont pas le droit de se plaindre (je ne te vise aucunement hein )
Concernant la license globale, elle ne règle aucun problème ormis celui de la conscience des internaute téléchargeant comme des porcs à longueur de temps

Mais pour moi il reste très important de garder le partage non marchand entre internautes sur Internet: Vouloir réprimer cela c'est chercher à contrôler ce qui est échangé entre citoyens, et c'est très dangereux et rétrograde pour une société.


Je suis d'accord.
Dans ce cas de figure, la repression seule n'est pas la bonne solution.
Inscrit le 02/10/2006
210 messages publiés
Mari0tux, le 15/03/2012 - 15:15
même a terre il remue encore...

il remonte dans les sondages... une reélection n'est pas à exclure...

mdr Mari0tux...

Arrêtez de regarder ces sondages foireux sa ramolli le cerveau...
Inscrit le 08/09/2003
4580 messages publiés
"Pour Sarkozy, il n'y a pas lieu de distinguer partage et piratage"
Le titre est parfait, il reflète bien la personnalité du personnage...
Inscrit le 09/08/2010
600 messages publiés
Casse toi pauvre con !
Inscrit le 15/06/2011
488 messages publiés
Goldoark, le 15/03/2012 - 15:44
Il est con, bon. En même temps c'est pas un scoop, on le savait déjà...

va falloir le désactiver au plus vite le censeur...
[message édité par tester111 le 16/03/2012 à 02:15 ]
Inscrit le 17/03/2008
2776 messages publiés
Jed, le 15/03/2012 - 18:46

Le problème de monter un site internet c'est que tout le monde peut y avoir accès.
Si un groupe de pote se cotise pour payer le loyer, et qu'un jour ils décident d'y inclure une autre personne, celles ci devra payer un loyer également.


Pas forcément:
* Déjà un tracker (ou un site de streaming) peut être privé, et accepter un nombre de membre limité. C'est le cas
d'un grand nombre d'entre eux d'ailleurs.
* Ensuite sur un site, il y a plusieurs "niveau": Il y a des admins, c'est LEUR site, c'est eux qui payent pour
les serveurs, l'hébergement, la bande passante... et c'est leur passion, à eux. Tant que ca deviens pas un boulot, en fait.
Et il y a aussi les simples participants, plus ou moins actifs mais sans investissements particuliers. Ceux-là ne paient
rien.

Ensuite cela peut faire un effet boule de neige, plus de gens vienne sur le tracker moins ils payent. Et passé un certain cap il est ridicule de demander juste 1 centime à tous ses membres pour payer. Donc on fait un appel aux dons.


Oui mais plus ya de monde, plus les coûts explosent exponentiellements.
C'est là qu'il y a , pour le ou les admins une décision à prendre: Soit ils restent dans le domaine de la passion et ils
limitent le trafic et/ou le nombre de membres (merci les liens Magnets...), soit ils veulent encore grossir. Mais là,
à mon avis, on dépasse le cadre de la simple passion et il y a une idée derrière la tête, l'idée d'en vivre, à terme, ou
au moins de bien arrondir les fin de mois.

Et c'est ça qui me gêne en fait.

Je sais que ce que je viens de décrire est purement idéaliste et que la plupart des webmasters n'ont juste pas envie de payer entièrement le service illégal qu'ils proposent.


Complètement !

C'est pour ça que je milite pour 2 choses:
1) La fibre optique (et symétrique, bien sur): L'auto-hébergement devient alors possible, surtout avec des liens magnets et tout,
donc plus besoin des hébergements & autre. Bon ok on en prends pas le chemin. Mais bon...
2) La multiplication de milliers de petits sites de streaming/torrent, peut-être même interconnectés, pourquoi pas, plutôt que
d'avoir les énormes mastodontes qui regroupent des millions de membres.

Là, pour bloquer ça..... good luck !


Concernant la license globale, elle ne règle aucun problème ormis celui de la conscience des internaute téléchargeant comme des porcs à longueur de temps

Complètement d'accord.

Perso, je voyais cette LG un peu comme les licence que les radio payent: Un prix fixe et déterminé à l'avance, qui permet d'avoir un revenu stable dans le temps et donc prévisible.
Bon évidamment, c'est comme pour la radio: Les problème majeur d'une telle LG c'est
- 1) Les conventions internationales: Ca va gueuler si un seul pays met ça en place tout seul - faudrait en fait que ce soit 3,4 pays qui fassent ça entre eux, un système de charte ouverte aux autres, et qui envoient chier les US et leurs exigences.
- 2) La répartitions des sommes, évidament: Si c'est pour tout filer à la SACEM dont le président va pouvoir s'acheter sa 4ème villa sur la côte pendant que 90% des artistes qu'il représente pointent à Pole Emploi, c'est pas viable.
Inscrit le 05/09/2002
2539 messages publiés
VIDEOCLUB, le 15/03/2012 - 15:52
Mari0tux, le 15/03/2012 - 15:15
même a terre il remue encore...

il remonte dans les sondages... une reélection n'est pas à exclure...


Tu veux dire "dans les sondages demandés spécifiquement à une boîte dirigée par un pote de Sarko alors que les autres disent "nonnonnonnonon" ?"

Il ne remonte pas, les sondages c'est de la merde en barre, de la poudre aux yeux, de l'arnaque et MEME les gens qui le font le dise... même si ils ont l'hypocrisie de prétendre que c'est de "l'expérience" qui leur permet "d'ajuster" les résultats "aberrants".

Le seul sondage qui donne Sarko remontant dans les sondages est un sondage bidon qu'on nous prépare à recevoir depuis près de 15 jours à propos de son "super meeting" qui devrait (de manière évidente, c'est un terme que ça adore les journaleux vendus ) le faire "remonter dans les sondages"

Et ho, "surprise", le dit sondage dit exactement ça, c'est ti pas beau ?
Inscrit le 25/07/2011
813 messages publiés
obcd, le 15/03/2012 - 19:51

Perso, je voyais cette LG un peu comme les licence que les radio payent: Un prix fixe et déterminé à l'avance, qui permet d'avoir un revenu stable dans le temps et donc prévisible.
Bon évidamment, c'est comme pour la radio: Les problème majeur d'une telle LG c'est
- 1) Les conventions internationales: Ca va gueuler si un seul pays met ça en place tout seul - faudrait en fait que ce soit 3,4 pays qui fassent ça entre eux, un système de charte ouverte aux autres, et qui envoient chier les US et leurs exigences.
- 2) La répartitions des sommes, évidament: Si c'est pour tout filer à la SACEM dont le président va pouvoir s'acheter sa 4ème villa sur la côte pendant que 90% des artistes qu'il représente pointent à Pole Emploi, c'est pas viable.


Il y a un autre problème concernant la répartition des sommes : comment la répartir entre les artistes ?
Il y a deux solutions :
1) Soit seuls les titres téléchargé via une plateforme légale et surveillée seront pris en compte. Mais si le téléchargement a été légalisé et que je paye pour obtenir ces produit, pourquoi arréter de fréquenter mon tracker préféré ou je possède un putain de ratio et où le débit est plus rapide que sur l'autre plateforme.
Dans ce cas là, la proportionnalité des téléchargement est faussée et on en revient au même problème concernant la rémunération des artistes et ayant droit.

2) Aucune plateforme légale n'est mise en place, il y a juste un énorme DPI (ou techno similaire) sur tous les flux entrant de chaque box pour voir qui télécharge quoi et le prendre en compte.
Mais les soucieux de la vie privée utiliseront un VPN ce qui faussera encore les résultats.

Bref que faire ?
Inscrit le 15/06/2011
488 messages publiés

Comment le délimiter et le distinguer de la sphère marchande ? Et surtout, est-ce opportun de proposer que l'internaute qui diffuse une chanson sur une version non commerciale de BitTorrent ne paye aucune redevance, alors que celui qui diffuse la même chanson sur son blog devrait en payer une, sous prétexte qu'il affiche quelques bannières publicitaires pour payer son hébergement ?

Mais si c'est opportun ! Enfin merde, pourquoi interdire alors que les ayants droit pourraient s'octroyer des revenus supplémentaires ? Je veux dire par là qu'au lieu de sanctionner pénalement la diffusion d'une oeuvre il est préférable de réclamer une redevance aux diffuseurs ! Le problème avec les droits d'auteurs tels qu'ils existent aujourd'hui c'est que t'es obligés de négocier l'assentiment des ayant-droits pour diffuser et si tu n'obtiens rien de raisonnable/proportionné, c'est mort
!
L'offre légale tu peux la faire pratiquer à n'importe quel acteur du net et non pas à une seule plateforme d'état...mais encore faut-il revoir le droit d'auteur
Inscrit le 24/12/2011
2307 messages publiés
Si on légalise les échanges non-marchand, on pourra très probablement créer des asso 1901, qui financeront l'hébergement de gros sites nationaux avec de la pub. C'est non marchand, puisque à but non lucratif. On pourra alors faire du partage gratuit à échelle industrielle, légalement. Je suis pour.
Et pourquoi je suis pour ? Parce que à chaque fois qu'on partage un contenu, on crée de la richesse.
Partager ne nuit pas, partager enrichit. Réveillez-vous à droite ! (à droite = tout ce qui est plus à droite que EELV)
Inscrit le 15/06/2011
488 messages publiés
non mais à la base tu t'en tapes du non-marchand : si ya rien à prendre c'est pas la peine de se faire chier avec ça...faut plutôt inciter les acteurs du net à diffuser le plus largement possible des oeuvres sous licence "globale" pour pouvoir récupérer des billes en cas d'activité commerciale (ya que ça qui marche de toutes façons sinon c'est toujours glauque et amateur) parce que si t'interdit bah non seulement ça devient underground (problèmes de recouvrement) mais en plus ça ne rapporte strictement rien. Bref c'est nul d'approcher le systeme avec des interdictions...la prolifération c'est carrément plus rémunérateur !
[message édité par tester111 le 15/03/2012 à 22:29 ]
Inscrit le 25/07/2011
813 messages publiés
thb, le 15/03/2012 - 21:54
Si on légalise les échanges non-marchand, on pourra très probablement créer des asso 1901, qui financeront l'hébergement de gros sites nationaux avec de la pub. C'est non marchand, puisque à but non lucratif. On pourra alors faire du partage gratuit à échelle industrielle, légalement. Je suis pour.


Spotify et deezer ont essayé. Ils ont raqué un max.
Les ayant droit sont tout à fait contre ce genre de chose et ne lachent pas les accords sans certaines conditions et un gros paquet d'argent.
La pub ne peut pas tout financer sans nuire au service.

Sans l'accord des ayants droits, ton association 1901 fournira un service illégal.
Je suis désolé.

Et pourquoi je suis pour ? Parce que à chaque fois qu'on partage un contenu, on crée de la richesse.
Partager ne nuit pas, partager enrichit. Réveillez-vous à droite ! (à droite = tout ce qui est plus à droite que EELV)


La richesse intérieur et la richesse d'esprit ne nourrissent pas un affamé. (A lire au sens figuré)
Les majors et une partie des artiste veulent vraiment gagné de l'argent sur ce qu'ils produisent (c'est leur droit).
Inscrit le 15/03/2012
2 messages publiés
Je suis disons surpris que l'article puisse à la fois affirmer de façon brutale l'impossibilité de délimiter le partage non-marchand entre individus, donnant ainsi raison à Nicolas Sarkozy et à tous les tenants de la répression du partage non-marchand, et mettre un lien sur un article où je montrais qu'il est simple et productif de faire cette délimitation. Les lecteurs qui suivront le lien jugerons de ce qu'il en est par eux-mêmes.

Philippe
Inscrit le 25/07/2011
813 messages publiés
Philippe, le 15/03/2012 - 22:42
Je suis disons surpris que l'article puisse à la fois affirmer de façon brutale l'impossibilité de délimiter le partage non-marchand entre individus, donnant ainsi raison à Nicolas Sarkozy et à tous les tenants de la répression du partage non-marchand, et mettre un lien sur un article où je montrais qu'il est simple et productif de faire cette délimitation. Les lecteurs qui suivront le lien jugerons de ce qu'il en est par eux-mêmes.

Philippe


Pardonnez moi mais dans cet article http://paigrain.deba...lic.net/?p=4203 il n'est nullement question de moyen réalisables et viables pour délimiter le partage non marchand entre individus.
L'auteur explique seulement ce qu'est le partage non marchand, et le partage entre individus. Et fini par "Si tout ca est légal, alors les outils le seront aussi"

Je ne vois aucune proposition, juste un etat des lieux qui fini par si on légalise le but, les moyens le seront aussi. Or c'est justement la question de légaliser le but qui pose problème
Inscrit le 01/02/2012
58 messages publiés
"La richesse intérieur et la richesse d'esprit ne nourrissent pas un affamé. (A lire au sens figuré)
Les majors et une partie des artiste veulent vraiment gagné de l'argent sur ce qu'ils produisent (c'est leur droit)".

Sur quoi tu te bases pour dire ça? ("une partie des artistes", lesquelles?) ceux qui n'ont pas de publics?

Je suis sous creative commons, on partage ma musique, j'ai beaucoup de vue sur youtube donc je remplis des salles de concerts...
Et ça tu veux l'interdire?
c'est de la censure, non...
[message édité par Richard Lastman le 16/03/2012 à 00:11 ]
Inscrit le 04/09/2002
2804 messages publiés
bah! sarko, c'est un homme du passé et du passif, complètement réticent à l'informatique: ce qui explique cela.

qu'il laisse sa place à d'autres...
Inscrit le 25/07/2011
813 messages publiés
Richard, le 15/03/2012 - 23:27

Sur quoi tu te bases pour dire ça? ("une partie des artistes", lesquelles?) ceux qui n'ont pas de publics?


Ceux qui gueulent contre le piratage.
Tant que le piratage existera, il sera le bouc émissaire des artistes qui n'ont pas de public et qui accuse le piratage de leur faire perdre de l'argent.

Mais il existe d'autres artistes (pas forcément des chanteur, mais des comédiens, des réalisateurs etc..) qui ne veulent pas voir leur travail téléchargé. C'est leur droit non ?


Je suis sous creative commons, on partage ma musique, j'ai beaucoup de vue sur youtube donc je remplis des salles de concerts...(mille exemples je pourrais te sortir, comme skrillex par exemple, même si je n'aime pas trop le style)

Et ça tu veux l'interdire?
c'est de la censure, non...


Sans vouloir paraitre offensant, tu fait quel genre de musique ? (simple curiosité)

Est ce que j'ai dit à un moment que Creative Commons était à bannir, car totalement maléfique ? Non (ou si je l'ai dit je m'en excuse d'avance)
Je comprends tout a fait que des personne veulent partager leur création, c'est un droit et je le respecte. Mais est ce que on doit obliger tous les artistes à faire de même ?

Partager gratuitement des oeuvres à tout le monde est un paris assez risqué. Est ce que les gens ont le droit de prendre cette décision à la place des artistes ?
Inscrit le 24/12/2011
2307 messages publiés
Jed, le 15/03/2012 - 22:37

thb, le 15/03/2012 - 21:54
Si on légalise les échanges non-marchand, on pourra très probablement créer des asso 1901, qui financeront l'hébergement de gros sites nationaux avec de la pub. C'est non marchand, puisque à but non lucratif. On pourra alors faire du partage gratuit à échelle industrielle, légalement. Je suis pour.



Spotify et deezer ont essayé. Ils ont raqué un max.
Les ayant droit sont tout à fait contre ce genre de chose et ne lachent pas les accords sans certaines conditions et un gros paquet d'argent.
La pub ne peut pas tout financer sans nuire au service.

Sans l'accord des ayants droits, ton association 1901 fournira un service illégal.
Je suis désolé.

Je disais "si on légalise les échanges non-marchand". Dans le contexte actuel je suis au courant de comment ça se passe.
Jed, le 15/03/2012 - 22:37

La richesse intérieur et la richesse d'esprit ne nourrissent pas un affamé. (A lire au sens figuré)
Les majors et une partie des artiste veulent vraiment gagné de l'argent sur ce qu'ils produisent (c'est leur droit).

Je n'ai pas compris le sens figuré. C'est quoi un affamé au sens figuré ? Quelqu'un qui a faim de connaissances ? Ca doit pas être ça, sinon au contraire, la richesse d'esprit le nourrirait. Donc j'ai pas compris.
Que des majors et des artistes veuillent gagner de l'argent, ok. Mais qu'on interdise un acte aussi naturel que le partage culturel pour cela, pas ok. L'avidité de ces gens là ne justifie aucunement qu'on bride le développement culturel de notre civilisation. En d'autres termes, si ils veulent gagner de l'argent, ils font comme les autres, ils trouvent un service utile à rendre à leurs congénères, et ils le vendent. Si moi je veux vendre des graines on ne va pas passer une loi qui interdit de réutiliser les graines que produisent naturellement les plantes, sous prétexte que j'ai bien le droit de gagner de l'argent !! (ah ben si merde yen a qui essayent pile de faire ça...)
Inscrit le 25/07/2011
813 messages publiés
thb, le 16/03/2012 - 00:23

Je n'ai pas compris le sens figuré. C'est quoi un affamé au sens figuré ? Quelqu'un qui a faim de connaissances ? Ca doit pas être ça, sinon au contraire, la richesse d'esprit le nourrirait. Donc j'ai pas compris.


Les ayant droit leur but c'est de faire de l'argent en produisant des artistes.
Cela peut paraitre assez dire à concevoir, mais ils sont un maillon essentiel de la chaine culturel.

La on est en train de leur dire qu'ils pourraient tout aussi bien licensier la moitié du personnel qu'ils embauchent (caricature là encore, c'est à prendre avec des pincettes) et gagner beaucoup moins d'argent pour gagner en richesse d'esprit.
Quelque part, ce n'est pas rationnel.


Que des majors et des artistes veuillent gagner de l'argent, ok. Mais qu'on interdise un acte aussi naturel que le partage culturel pour cela, pas ok. L'avidité de ces gens là ne justifie aucunement qu'on bride le développement culturel de notre civilisation. En d'autres termes, si ils veulent gagner de l'argent, ils font comme les autres, ils trouvent un service utile à rendre à leurs congénères, et ils le vendent. Si moi je veux vendre des graines on ne va pas passer une loi qui interdit de réutiliser les graines que produisent naturellement les plantes, sous prétexte que j'ai bien le droit de gagner de l'argent !! (ah ben si merde yen a qui essayent pile de faire ça...)


Mais depuis "toujours" les "artistes" ont été rétribués avec des gains matériels pour leur prestation.
Et je ne vois pas pourquoi le partage culturel doit forcément être gratuit. L'accès culture n'a jamais été gratuit la plupart du temps. Mais je suis tout à fait d'accord pour dire qu'aujourd'hui accéder à la culture et la partager est devenu soit illégal, soit hors de prix.

Mais selon toi contribuer au développement culturel en produisant des chansons/films/etc... n'est pas un service utile ?
Inscrit le 01/02/2012
58 messages publiés
Ce n'est pas un paris risqué, pourquoi cela le serait?

Trouves un meilleur moyen de se faire connaitre et de pouvoir rivaliser avec les pubs de m**** pour des faux artistes qui n'arrive plus à remplir des salles (je suis très subjectifs).

Voici un lien de mecs que je connais qui fonctionne comme ça, ils ne postent pas sur youtube eux, ça c'est leur droit, la musique est une passion pour eux, il font de l'Art pour l'Art mais pas de l'art pour youtube, du coup moins accessible. Je ne peux pas te donner le mien car sinon je perd l'anonymat. On a un public fidele qui augmente vraiment, le tout c'est de trouver les salles pour jouer et se mixer. Mais le problème je le répète c'est de convaincre les salles que même si on ne vend pas on peut ramener beaucoup de gens.
Mais c'est en train de changé..

http://soundcloud.com/joy-1

(skrillex n'est pas sous creative enfin je sais pas, mais il fait du gratuit très souvent)

Ne pas confondre gratuit et libre.
Inscrit le 25/07/2011
813 messages publiés
Richard, le 16/03/2012 - 00:54
Ce n'est pas un paris risqué, pourquoi cela le serait?

Tu n'a aucune garantie que le partage te ramèra assez d'argent pour récupérer ce que tu as investi. Je concois que s'enrichir n'est pas le but, mais il serait quand même raisonnable de récupéré son investissement.

Une des mentalités qui fleurira (et qui existe déjà chez certains) est : "mouai c'est pas trop mal comme truc, mais j'irai pas payer pour ca."

Bien sur la pub qu'on te fera sera immense. Mais elle sera perdu au milieu de tous les autres artistes qui font exactement la même.
Une des raisons qui font que les artistes produisant des oeuvres libres sont assez populaires c'est qu'ils sont relativement peu nombreux comparés à tous les autres (dont les oeuvres sont très cher).
Si demain tout le monde fait circuler sa musique (désolé je prend l'exemple de la musique) partout sur internet, la diffusion risque d'être plus difficile car trop commune et donc la publicité gratuite perdra de son effet
Au passage, j'aime beaucoup la musique !
Merci pour cette découverte
[message édité par Jed le 16/03/2012 à 01:09 ]
Inscrit le 24/12/2011
2307 messages publiés
Jed, le 16/03/2012 - 00:41

thb, le 16/03/2012 - 00:23

Je n'ai pas compris le sens figuré. C'est quoi un affamé au sens figuré ? Quelqu'un qui a faim de connaissances ? Ca doit pas être ça, sinon au contraire, la richesse d'esprit le nourrirait. Donc j'ai pas compris.



Les ayant droit leur but c'est de faire de l'argent en produisant des artistes.
Cela peut paraitre assez dire à concevoir, mais ils sont un maillon essentiel de la chaine culturel.

La on est en train de leur dire qu'ils pourraient tout aussi bien licensier la moitié du personnel qu'ils embauchent (caricature là encore, c'est à prendre avec des pincettes) et gagner beaucoup moins d'argent pour gagner en richesse d'esprit.
Quelque part, ce n'est pas rationnel.


Ok je comprends un peu mieux. Quand tu parles, dans ce texte, d'ayant droits, tu sembles parler d'intermédiaires et de distributeurs. Ces gens là ne sont PAS un maillon essentiel de la chaine culturel. Ils l'ont été, ils essayent de l'être encore autant que possible, mais ils sont clairement le passé et pas l'avenir.
Il ne faut pas qu'ils licencient la moitié de leur personnel, mais plutôt la totalité. L'idée n'est pas du tout que eux gagnent en richesse d'esprit, l'idée est que l'ensemble de la population gagne en richesse d'esprit, parce que aujourd'hui ces intermédiaire
font plus d'effort pour empêcher la diffusion de la culture que pour la favoriser. On n'a plus besoin d'eux c'est fini ! qu'on nous laisse tout partager, et qu'ils aillent se choisir un métier utile.
Jed, le 16/03/2012 - 00:41

Que des majors et des artistes veuillent gagner de l'argent, ok. Mais qu'on interdise un acte aussi naturel que le partage culturel pour cela, pas ok. L'avidité de ces gens là ne justifie aucunement qu'on bride le développement culturel de notre civilisation. En d'autres termes, si ils veulent gagner de l'argent, ils font comme les autres, ils trouvent un service utile à rendre à leurs congénères, et ils le vendent. Si moi je veux vendre des graines on ne va pas passer une loi qui interdit de réutiliser les graines que produisent naturellement les plantes, sous prétexte que j'ai bien le droit de gagner de l'argent !! (ah ben si merde yen a qui essayent pile de faire ça...)



Mais depuis "toujours" les "artistes" ont été rétribués avec des gains matériels pour leur prestation.
Et je ne vois pas pourquoi le partage culturel doit forcément être gratuit. L'accès culture n'a jamais été gratuit la plupart du temps. Mais je suis tout à fait d'accord pour dire qu'aujourd'hui accéder à la culture et la partager est devenu soit illégal, soit hors de prix.

Mais selon toi contribuer au développement culturel en produisant des chansons/films/etc... n'est pas un service utile ?

Non les créateurs n'ont pas toujours été rétribués pour leurs créations, loin de là. Combien de Van Gogh dans l'histoire du monde pour un Jonny Halliday ? Je ne dis pas que c'est bien, je dis juste que historiquement les artistes sont souvent pauvres.
Le partage culturel doit être gratuit parce que c'est enfin possible. Le coût de diffusion et de duplication des contenus numérisables étant devenu nul, il serait extrêmement profitable d'en profiter à la plus grande échelle possible. Le partage illimité c'est possible, c'est enrichissant, donc on l'encourage (au lieu de le brider).
Contribuer au développement culturel est clairement un service très utile ! Et je suis pour rémunérer ce service ! Ce qu'il faut c'est arrêter de rémunérer le service de diffusion, qui vaut 0, et mieux rémunérer le service de création. Il y a plein de façons de faire :
- Mécénat mutualisé type licence globale
- Mécénat distribué type "crowdfunding"
- Travail de création sur commande
- Travail de création bénévole (aujourd'hui une très grande partie du contenu culturel que je consomme est produit par des bénévoles qui ne souhaitent pas de rémunération)
- Performances live et vente de spectacle "vivant"
- Et encore plein d'autres à inventer et développer
Inscrit le 15/03/2006
1921 messages publiés
Cool, vont être contentes les associations dont les membres partagent leur temps afin de venir en aide aux plus démunis.
Ils vont être contents ceux qui partagent leur bagnole dans le covoiturage.
Elles vont être heureuses celles qui partagent les gardes d'enfants d'apprendre qu'elles sont de vilaines criminelles.
Ainsi donc selon le souhait du petit complexé froussard de service partage non marchand et piratage ne font qu'un.
Ben tiens, et c'est ce mec là qui prétend diriger ?
Diriger quoi ? La mafia ? Ah oui ça c'est sûr.
Pour ce qui est des honnêtes gens c'est moins sûr.

db
Inscrit le 15/03/2006
1921 messages publiés
thb, le 16/03/2012 - 01:08

Ok je comprends un peu mieux. Quand tu parles, dans ce texte, d'ayant droits, tu sembles parler d'intermédiaires et de distributeurs. Ces gens là ne sont PAS un maillon essentiel de la chaine culturel. Ils l'ont été, ils essayent de l'être encore autant que possible, mais ils sont clairement le passé et pas l'avenir.


Nous sommes tout à fait d'accord : les intermédiaires sont un fléau de ce monde.
Et pas seulement en musique mais partout : distribution des biens manufacturés.
Rarement ils sont indispensables (importateurs) mais ce sont essentiellement de véritables bouffeurs de laine sur le dos du consommateur.
db
Inscrit le 24/12/2011
2307 messages publiés
Jed, le 16/03/2012 - 01:06
Une des raisons qui font que les artistes produisant des oeuvres libres sont assez populaires c'est qu'ils sont relativement peu nombreux comparés à tous les autres (dont les oeuvres sont très cher).
Si demain tout le monde fait circuler sa musique (désolé je prend l'exemple de la musique) partout sur internet, la diffusion risque d'être plus difficile car trop commune et donc la publicité gratuite perdra de son effet


Je ne suis pas d'accord, les artistes qui font du libre et sont populaires le sont parce qu'ils sont bons (en tous cas c'est ce que pense le public). A mon avis si demain tout le monde fait circuler sa musique sur Internet, tout le monde trouvera le public qu'il mérite grâce aux partages que les gens font au sein de leurs communautés (on pourrait dire au sein de leurs réseaux sociaux, au sens premier du terme).
Cette situation ne me semblerait pas comparable à celle actuelle où en effet la publicité entre en concurrence avec la publicité
Inscrit le 24/12/2011
2307 messages publiés
Gourmet, le 16/03/2012 - 01:15


Nous sommes tout à fait d'accord : les intermédiaires sont un fléau de ce monde.
Et pas seulement en musique mais partout : distribution des biens manufacturés.
Rarement ils sont indispensables (importateurs) mais ce sont essentiellement de véritables bouffeurs de laine sur le dos du consommateur.
db

Il existe probablement un rôle d'intermédiaire constructif et utile, effectivement, mais force est de constater que la stratégie de la plupart des intermédiaires, aujourd'hui, est de se rendre artificiellement indispensable en limitant au maximum la communication entre les deux parties au milieu desquelles il se place. Plus le producteur et le consommateur sont isolés l'un de l'autre, plus l'intermédiaire peut gratter de la marge.
Internet remet en cause cette stratégie puisqu'il devient impossible d'empêcher producteurs et consommateurs de communiquer. Seuls les intermédiaires apportant un réel service devraient survivre.
Inscrit le 25/07/2011
813 messages publiés
thb, le 16/03/2012 - 01:08

Ok je comprends un peu mieux. Quand tu parles, dans ce texte, d'ayant droits, tu sembles parler d'intermédiaires et de distributeurs. Ces gens là ne sont PAS un maillon essentiel de la chaine culturel. Ils l'ont été, ils essayent de l'être encore autant que possible, mais ils sont clairement le passé et pas l'avenir.
Il ne faut pas qu'ils licencient la moitié de leur personnel, mais plutôt la totalité. L'idée n'est pas du tout que eux gagnent en richesse d'esprit, l'idée est que l'ensemble de la population gagne en richesse d'esprit, parce que aujourd'hui ces intermédiaire
font plus d'effort pour empêcher la diffusion de la culture que pour la favoriser. On n'a plus besoin d'eux c'est fini ! qu'on nous laisse tout partager, et qu'ils aillent se choisir un métier utile.

Tu dis toi meme plus bas, que historiquement les artistes sont pauvres. Depuis que ces intermédiaires sont apparut, les artistes peuvent vivre pleinement de ce qu'ils font.
Aujourd'hui, je pense que leur role est toujours aussi important, mais que leur manière de faire n'est absolument pas adaptée au monde d'internet et qu'il doivent reprendre leur business modèle.

Non les créateurs n'ont pas toujours été rétribués pour leurs créations, loin de là. Combien de Van Gogh dans l'histoire du monde pour un Jonny Halliday ? Je ne dis pas que c'est bien, je dis juste que historiquement les artistes sont souvent pauvres.

Je suis absolument un spécialiste de Van Gogh, mais je doute qu'il ait travaillé gratuitement.
Et pour reprendre ton argument, Van Gogh a peint plus de 2.000 peinture au cours de sa vie. Il a tenu des expositions.
S'il n'avait rien eu en échange de tout son travail, comment aurait pu acheter de quoi peindre ?
Voila ce que j'entends par gain matériel. Les gladiateurs étaient logé, nourris et ventu par leurs maitres, les bardes était logé et nourris et/ou rétribué pour leur performance par le seigneur qui faisait appel à lui. Mais aujourd'hui un artiste doit juste produire et donné aux autres parce que la technologie permet très facilement de duppliqué et partager son oeuvre.

Le partage culturel doit être gratuit parce que c'est enfin possible. Le coût de diffusion et de duplication des contenus numérisables étant devenu nul, il serait extrêmement profitable d'en profiter à la plus grande échelle possible. Le partage illimité c'est possible, c'est enrichissant, donc on l'encourage (au lieu de le brider)

Pour avoir un contenu culturel de qualité on a besoin de gens qui s'investisse a fond dans leur travail.
Cela implique travailler à mi-temps ou ne pas travailler du tout pour produire des oeuvres.
Comment feront il pour vivre pendant qu'ils s'efforceront de créer quelque chose de satisfaisant ?
Et autre chose qu'on semble oublier, la culture ce n'est pas juste la musique ou les livres. Comment comptez vous produire un film ou une série télévisée purement gratuit sans perdre d'argent tout en faisant vivre correctement les plusieurs centaines de personnes ayant contribué à cette oeuvre ?
Inscrit le 01/02/2012
58 messages publiés
Jed, le 16/03/2012 - 00:41


Mais depuis "toujours" les "artistes" ont été rétribués avec des gains matériels pour leur prestation.

Tu donnes une pièce à chaque fois que tu entends un clochard jouer dans la rue?
Non tu écoutes, si tu aimes tu as le droit de donner.. Si le mec est "bon" on parle de lui et son publique augmente, si il fait payer l'écoute il restreint le public et l'accès à la culture s'en voit diminuer..Si le mec autorise qu'on reprenne ses chansons sont public augmente car il se fait connaitre par d'autres qui normalement mentionnes l'original et les gens cherchent souvent l'original..(différence libre et gratuit)

Cette histoire aux 20 eme siélce dans la musique, des majors qui vont chercher dans l'underground et la rue des artistes, juste pour se goinfrer sur leurs dos en leur promettant la gloire, il y en a eu beaucoup.
Et avant le disque, ça existait moins..


Jed, le 16/03/2012 - 00:41

Et je ne vois pas pourquoi le partage culturel doit forcément être gratuit. L'accès culture n'a jamais été gratuit la plupart du temps. Mais je suis tout à fait d'accord pour dire qu'aujourd'hui accéder à la culture et la partager est devenu soit illégal, soit hors de prix.

Mais selon toi contribuer au développement culturel en produisant des chansons/films/etc... n'est pas un service utile ?



La culture et la science doivent restées libre comme le langage car ça permet à une société d'avancer ensemble et de ne pas restreindre la connaissance et l'inovation. C'est très dur de trouver son style Artistique lorsqu'on a pas accès à l'Art.. Encore une fois il faut comprendre qu'on ne creer pas pour faire de l'argent et qu' aujourd'hui on a besoin de très peu d'argent pour creer..
Le reste c'est juste des étoiles pleins les yeux..

Pour finir il ne faut pas confondre le blockbuster et le bouquin dont on a racheter les droits pour le réaliser, qui n'avait pas la même fin.
Inscrit le 24/12/2011
2307 messages publiés
Jed, le 16/03/2012 - 01:28

Tu dis toi meme plus bas, que historiquement les artistes sont pauvres. Depuis que ces intermédiaires sont apparut, les artistes peuvent vivre pleinement de ce qu'ils font.
Aujourd'hui, je pense que leur role est toujours aussi important, mais que leur manière de faire n'est absolument pas adaptée au monde d'internet et qu'il doivent reprendre leur business modèle.


Je pourrais dire "tu dis toi même plus bas que les artistes ont toujours été rémunérés pour ce qu'ils font (bardes, van gogh, gladiateur)", mais ce ne serait pas très constructif. Je pense que globalement on peut s'accorder sur le fait qu'historiquement il y a toujours eu des moyens de vivre de son art, même si c'était souvent des conditions de vie plutôt difficiles. Non ?
Jed, le 16/03/2012 - 01:28

Pour avoir un contenu culturel de qualité on a besoin de gens qui s'investisse a fond dans leur travail.
Cela implique travailler à mi-temps ou ne pas travailler du tout pour produire des oeuvres.
Comment feront il pour vivre pendant qu'ils s'efforceront de créer quelque chose de satisfaisant ?
Et autre chose qu'on semble oublier, la culture ce n'est pas juste la musique ou les livres. Comment comptez vous produire un film ou une série télévisée purement gratuit sans perdre d'argent tout en faisant vivre correctement les plusieurs centaines de personnes ayant contribué à cette oeuvre ?

Je suis d'accord, si on peut permettre à des passionnés de vivre leur passion à plein temps on aura des créations culturelles de meilleure qualité. Personnellement je ne suis pas pour l'idée qu'à l'ère d'Internet, les créateurs n'ont pas le droit de gagner d'argent. Je dis juste (voir post un peu au-dessus) qu'il faut vendre autre chose que le droit de duplication qui n'a plus lieu d'être.
Pour ce qui est des différentes formes de culture, c'est très vrai, et il en existe de nombreuses autres qui auront forcément des modèles économiques très différents : jeu vidéo, architecture, théatre, street art, sculpture, etc. Concernant la vidéo, puisque tu évoques cet exemple, je pense qu'on va voir émerger au moins deux nouveaux modèles :
- vidéo low-cost : sur YouTube je trouve des tonnes de vidéos très intéressantes (plus que je ne peux en regarder) qui n'ont rien ou presque rien coûté à leur auteur
- crowdsourcing : on présente un projet de production au public, qui le prépaye, puis on exécute.
Et pour un certain temps encore, dans la vidéo, le modèle de la performance "live" (le cinéma en fait, qui a finalement beaucoup d'attributs du live !) perdurera. Pour l'instant il est en croissance en tous cas.
Inscrit le 01/02/2012
58 messages publiés
Tu trouves ça normal qu'un acteur gagne 10 millions pour dire 4 phrases entre 10 scenes d'action? Sous pretexte qu'il a du talent. Alors que certain ont des tirades de ouf et le font bénévolement dans l'indépendant juste pour essayer de percer..

Exemple de webfilm: "En 2010, TARTONNE est le lieu de tournage du web-film "Tartonne et les 7 fous". Ce métrage de 40 minutes connait un succés énorme sur le net et Tartonne devient le symbole des villages montagnards. Une suite est annoncée pour l'été 2011 "Tartonne Movie" avec une apparition exeptionnelle de la ..." (wikipédia)

Ce film je n'arrive plus à le trouver sur le web.
Je me demande bien pour quoi..
Parce que si les vrais artistes se mettent à faire de très bon film librement c'est la fin pour les gros porcs..

Mais encore une fois ça va changer, prenons l'exemple des nerds qui financent pour qu'on leur réalise des bons jeux. Bientôt, et c'est la suite logique on finencera les bons réalisateurs pour qu'ils réalisent encore, pas parce qu'ils ont réalisaient..
A l'inverse on sera choqué lorsque l'état investira dans des gros porcs parce-qu'ils se diront victime d'internet alors qu'on regardera des webfilms comme on écoute des artistes qui se foutent du téléchargement et qui mettent eux même leurs clips sur youtube..
Inscrit le 25/07/2011
813 messages publiés
Richard, le 16/03/2012 - 01:32

Tu donnes une pièce à chaque fois que tu entends un clochard jouer dans la rue?
Non tu écoutes, si tu aimes tu as le droit de donner.. Si le mec est "bon" on parle de lui et son publique augmente, si il fait payer l'écoute il restreint le public et l'accès à la culture s'en voit diminuer..Si le mec autorise qu'on reprenne ses chansons sont public augmente car il se fait connaitre par d'autres qui normalement mentionnes l'original et les gens cherchent souvent l'original..(différence libre et gratuit)



Tu es allé demander au clochard de venir chanter dans la rue ? Non.
Le raisonnement de je prends/j'écoute/je regarde d'abord puis je paye ensuite est selon moi mesquin.
Quand je vais manger un morceau au restau, je vais pas demander à gouter un échantillon de tout le menu pour faire mon choix et me barrer si ca me plait pas.
La culture et la science doivent restées libre comme le langage car ça permet à une société d'avancer ensemble et de ne pas restreindre la connaissance et l'inovation. C'est très dur de trouver son style Artistique lorsqu'on a pas accès à l'Art.. Encore une fois il faut comprendre qu'on ne creer pas pour faire de l'argent et qu' aujourd'hui on a besoin de très peu d'argent pour creer..
Le reste c'est juste des étoiles pleins les yeux..

Je suis d'accord avec la première partie. Pour qu'une société avance elle ne doit pas restreindre la connaissance et l'inovation.
Maintenant n'oublions pas que la musique n'est pas la seule chose qui appartient à la culture. Certes il est très facile d'écrire un livre, d'écrire une musique de la produire et de la diffusé.
Mais maintenant, produire et réaliser un long métrage de qualité, ou plus simplement une série télévisé de qualité (pour la qualité tiens aussi bien sur le scénario, sur la qualité de la vidéo et sur le montage ainsi que les éventuels effets spéciaux), n'est pas aussi facilement faisable que les deux exemple précédemment cités.
La culture doit rester accesible à tous, oui !
Pour en revenir sur le point central du message que je veux faire passer : pirater des oeuvres reste illégal. Peu importe comment on le retourne, pirater des oeuvres protéger par le droit d'auteur reste aujourd'hui illégal et répréhensible.
Le droit d'auteur n'est pas adapté au monde d'internet et le business modèle des major est obsolettes, mais pirater reste illégal.
Inscrit le 24/12/2011
2307 messages publiés
Jed, le 16/03/2012 - 02:01

Pour en revenir sur le point central du message que je veux faire passer : pirater des oeuvres reste illégal. Peu importe comment on le retourne, pirater des oeuvres protéger par le droit d'auteur reste aujourd'hui illégal et répréhensible.
Le droit d'auteur n'est pas adapté au monde d'internet et le business modèle des major est obsolettes, mais pirater reste illégal.

Oui, pirater est illégal, je suis d'accord !
Et moi le point central de mon message c'est que pirater est pourtant moral. Chaque fois que vous piratez quelque chose vous faites le bien et vous augmentez la richesse culturelle globale.
Inscrit le 25/07/2011
813 messages publiés
Richard, le 16/03/2012 - 01:58
Tu trouves ça normal qu'un acteur gagne 10 millions pour dire 4 phrases entre 10 scenes d'action? Sous pretexte qu'il a du talent. Alors que certain ont des tirades de ouf et le font bénévolement dans l'indépendant juste pour essayer de percer..

Non c'est anormal. Tout comme les footballeurs qui sont payés des fortunes pour taper dans un ballon.
Mais il n'y a pas que les acteurs qui participent à la réalisation d'un film.
Richard, le 16/03/2012 - 01:58
Mais encore une fois ça va changer, prenons l'exemple des nerds qui financent pour qu'on leur réalise des bons jeux. Bientôt, et c'est la suite logique on finencera les bons réalisateurs pour qu'ils réalisent encore, pas parce qu'ils ont réalisaient..

Le jeux vidéo est quelque chose à part dans le droit des propriétés intellectuelles, mais oui l'idée est la.
thb, le 16/03/2012 - 01:49

"tu dis toi même plus bas que les artistes ont toujours été rémunérés pour ce qu'ils font (bardes, van gogh, gladiateur)",

je pensais avoir employé le terme "rétribution" qui n'est pas la même que rémunération à mon sens.

Je suis d'accord

Merci c'est tout ce que je voulais entendre.
thb, le 16/03/2012 - 01:49

Pour ce qui est des différentes formes de culture, c'est très vrai, et il en existe de nombreuses autres qui auront forcément des modèles économiques très différents : jeu vidéo, architecture, théatre, street art, sculpture, etc. Concernant la vidéo, puisque tu évoques cet exemple, je pense qu'on va voir émerger au moins deux nouveaux modèles :
- vidéo low-cost : sur YouTube je trouve des tonnes de vidéos très intéressantes (plus que je ne peux en regarder) qui n'ont rien ou presque rien coûté à leur auteur
- crowdsourcing : on présente un projet de production au public, qui le prépaye, puis on exécute.
Et pour un certain temps encore, dans la vidéo, le modèle de la performance "live" (le cinéma en fait, qui a finalement beaucoup d'attributs du live !) perdurera. Pour l'instant il est en croissance en tous cas.

Pour la vidéo, netflix est un service quasi-parfait (catalogue un peu pauvre).
Pour la musique, spotify et deezer sont aussi très intéressant.
Le seul gros problème c'est qu'on ne possède pas les fichiers dématérialisés que paye. Ce n'est que du streaming.
Mais encore une fois, c'est vrai que le live est ce qui fait vivre le lien entre les fans et l'artiste.
Cependant, j'ai l'impression que de plus en plus on dépense de l'argent pour la culture comme si c'etait une récompense pour l'artiste et non pour nous même.
La tendance générale tend vers la gratuité (oui car quand on diffuse de la musique librement, elle reste gratuite), cela fait perdre de vue que si on choisit d'écouter de la musique ou de regarder un film une série, on le fait avant tout pour nous. Et payer pour obtenir un moment de détente ne peut que nous permettre de savourer ce qu'on a acheté.
Inscrit le 01/02/2012
58 messages publiés
Tu n'as donc rien compris à l'Art et à la Culture. Si je demande au mec: comment t'as fait se gateau? je peux le prendre en Photos? ou t'as eu les ingrédients? c'est quoi la recette? je veux faire exactement le même du tout pour tout..
Si le mec est cool il partage ça culture comme pour ceux de ma grand mère, si c'est un enfoiré je retourne plus chez lui.. Si maintenant seul les riches peuvent faire des gros gateaux parce qu'on ne trouve les recettes que dans les livres depuis que Mamy n'as plus les droits sur le gateaux du TOPCHEF ben on est nické juqu'à la moile..

Au fait, j'ai jamais demandé à ce que Florent Pagny numérise ses "créations".

Et puis zut une idée c'est fait pour être partagé en premier lieu puis pour faire de la tune si on peut.

J'ai fais un clip très récemment, avec une simple caméra numérique et des bonnes idées et un logiciel de montage, qui lui n'est pas libre je l'avoue, ben tu peux faire de très bon trucs.. Et le public ne titille pas sur la qualité vidéo..

AUjourd'hui de très bon réalisateur tourne avec de super appareils photos et un mac à coté, c'est finis tout le matos de l'avant guerre..
Inscrit le 01/02/2012
58 messages publiés
Le théatre par exemple, il y a des pièces libre de droits, la pluparts sont celles les plus jouées et qui perdurent surtout. Un très bon écrivain de pièce sait que s'il veut créer de l'emplois il doit libérer ses oeuvres.. Seulement l'emplois sera crée après sa mort la plupart du temps..

Comment le restaurateur peut-il faire un bon produit s'il n'a pas eu la chance de gouter au meilleur produit un jour?

La culture ça se cultive ensemble..
Inscrit le 15/03/2012
2 messages publiés
Jed, le 15/03/2012 - 23:04

Pardonnez moi mais dans cet article http://paigrain.deba...lic.net/?p=4203 il n'est nullement question de moyen réalisables et viables pour délimiter le partage non marchand entre individus.
L'auteur explique seulement ce qu'est le partage non marchand, et le partage entre individus. Et fini par "Si tout ca est légal, alors les outils le seront aussi"

Je ne vois aucune proposition, juste un etat des lieux qui fini par si on légalise le but, les moyens le seront aussi. Or c'est justement la question de légaliser le but qui pose problème


Non, je ne crois pas que la légalisation de la fourniture de moyens aux individus pour le partage non marchand entre eux, sans centralisation des contenus eux-mêmes, soit un problème, ni culturel, ni économique. Et quand je dis que je ne crois pas, je veux dire : "les études disponibles sur les effets économiques du partage pair à pair sans centralisation des contenus montrent que celui est très peu nuisible aux ventes de contenus, positif pour d'autres sources de revenus et de financement de la création et favorable à la diversité culturelle". L'aspect non-centralisé est central. Je ne prétend pas vous en convaincre dans un commentaire, mais référez vous si vous le souhaitez à http://www.sharing-thebook.com

Philippe
Inscrit le 05/04/2011
1623 messages publiés
"La piste de la licence globale écartée"
De toute façon la licence globale est une fausse bonne idée. Ce n'est donc pas un mal.
Inscrit le 15/06/2011
488 messages publiés
sauf si la licence globale tu la fais payer aux diffuseurs web et non pas aux fai (une sorte redevance qui donne un droit de diffusion). Mais bon, personne n'y a pensé à priori.
Inscrit le 02/08/2010
84 messages publiés
"
Restreindre les échanges à l'univers non-marchand, c'est brider l'innovation en obligeant les innovateurs à payer très chers des droits dès le premier euro de revenus générés, ce qui tue dans l'oeuf la plupart des projets. "

N'importe quoi, Julien. Tu établis un rapport entre l'univers non-marchand, le partage, et le fait que des ayants-droits veulent faire payer TRÈS CHER à ceux qui pourraient gagner de l'argent avec les oeuvres culturelles. Qui c'est qui décide de faire payer TRÈS CHER ? Pas ceux de l'univers non-marchand !

Ensuite, il est parfaitement normal qu'une personne faisant de l'argent avec le travail d'autrui paye une redevance. Le montant est un autre débat. Mais que ce soit sur un blog farci de pub ou une webradio, ou une publicité avec un clip+musique, etc. il est parfaitement normal que l'auteur touche un revenu sur cette utilisation. J'écris "auteur" en sachant pertinemment que ce sont les ayants-droits qui récolteront le max de thunes, comme c'est le cas aujourd'hui sur les plate-formes de téléchargement légales. L'injustice, criant, est à ce niveau. Pas à celui de la possible distinction matérielle entre échanges marchands et non-marchands...
[message édité par JmZ le 16/03/2012 à 08:33 ]
Inscrit le 25/02/2012
1371 messages publiés
thb, le 16/03/2012 - 01:08

Je suis absolument un spécialiste de Van Gogh, mais je doute qu'il ait travaillé gratuitement.


Van Gogh a de son vivant vendu 1 seul et unique toile, à son frère qui était marchand d'art.... si ma mémoire me joue pas de mauvais tour....
Inscrit le 25/02/2012
1371 messages publiés
j'ai du mal avec les quotes....
Inscrit le 05/01/2010
1055 messages publiés
Mobilisation générale contre Sarkozy.
Allez voter et faites voter contre Sarkozy et sa race d'acariens Sarkozystes au service des riches.
AUX URNES CITOYENS ... IL FAUT CHASSER SARKOZY
Inscrit le 28/12/2010
3690 messages publiés
Ce con se trompe complètement, bien entendu. Dans un contexte où la dématérialisation a supprimé la notion de rareté, les anciens modèles économiques qui rendaient payante la production et la distribution des supports physiques de l'oeuvre, sont caducs. La seule question qui demeure est la contrepartie pour les artistes (compositeurs, cinéastes, graphistes, etc.), dans la mesure où les intermédiaires techniques et/ou économiques ont vocation à disparaître.

Du coup, soit les industries définissent une offre légale réellement attrayante (les prix actuels sont encore trop élevés et les catalogues sont partiels et cloisonnés) afin de correspondre à la liberté revendiquée à juste titre par les "utilisateurs" (liberté que les industriels et leurs copains ploutocrates comme l'histrion de l'Elysée contestent en s'appuyant précisément sur l'ancien modèle économique, celui qui est caduc), soit elles disparaissent.

La seule façon pour ses industries de survivre sera à terme de proposer des services à valeur ajoutée AUTOUR de l'oeuvre, elle-même gratuite ou diffusée à vil prix, comme le prédisent certains économistes qui ont une autre hauteur de vue que l'histrion de l'Elysée.

L'histrion et ses bailleurs de fonds industriels marchent contre l'histoire, et ça n'a jamais fonctionné, pas une fois dans l'histoire de l'humanité. Ils vont donc nous emmerder encore quelques années avec leurs législations rétrogrades et liberticides, et ensuite les offres légales et les mécénats collectifs vont fleurir, pour le plus grand bien des artistes et du public.

On aura juste claqué une fortune en argent public dans des dispositifs scélérats comme Hadopi, et préservé artificiellement les rentes de situation de quelques industries oligopolistiques qui vampirisent la culture depuis 60 ans.

Le pire est que ces industriels prédateurs et leurs serviteurs politiques du genre de l'histrion de l'Elysée s'appuient sur des mesures économiques mensongères (cf. par exemple l'amusant exposé de Rob Reid (http://www.ted.com/talks/rob_reid_the_8_billion_ipod.html) et sur des concepts juridiques totalement faux (assimilation du téléchargement au "vol" dans un contexte dématérialisé).

Enfin, plus exactement, le pire est qu'un menteur invétéré (http://lavraietimeline.fr/), qu'un ploutocrate corporatiste soit président de la République, et qu'il ait des chances de le rester encore 5 ans.
Inscrit le 28/12/2010
3690 messages publiés
Et puisque l'histrion de l'Elysée se complaît dans l'amalgame, une précision assez simple :

- le "partage", c'est ce qu'on fait sur internet en téléchargeant et en mettant à disposition des oeuvres qui ont été publiées.

- le "piratage", c'est ce que les industries font depuis 60 ans avec les droits des auteurs.
Inscrit le 28/12/2010
3690 messages publiés
Philippe, le 16/03/2012 - 07:42
Jed, le 15/03/2012 - 23:04

Pardonnez moi mais dans cet article http://paigrain.deba...lic.net/?p=4203 il n'est nullement question de moyen réalisables et viables pour délimiter le partage non marchand entre individus.
L'auteur explique seulement ce qu'est le partage non marchand, et le partage entre individus. Et fini par "Si tout ca est légal, alors les outils le seront aussi"

Je ne vois aucune proposition, juste un etat des lieux qui fini par si on légalise le but, les moyens le seront aussi. Or c'est justement la question de légaliser le but qui pose problème


Non, je ne crois pas que la légalisation de la fourniture de moyens aux individus pour le partage non marchand entre eux, sans centralisation des contenus eux-mêmes, soit un problème, ni culturel, ni économique. Et quand je dis que je ne crois pas, je veux dire : "les études disponibles sur les effets économiques du partage pair à pair sans centralisation des contenus montrent que celui est très peu nuisible aux ventes de contenus, positif pour d'autres sources de revenus et de financement de la création et favorable à la diversité culturelle". L'aspect non-centralisé est central. Je ne prétend pas vous en convaincre dans un commentaire, mais référez vous si vous le souhaitez à http://www.sharing-thebook.com

Philippe


Là comme ailleurs, les industriels s'efforcent de dissimuler ces faits et ces chiffres, pour continuer à imposer une rente de situation aujourd'hui devenue odieuse aux yeux du public.

Le P2P constitue une "révolution" aux sens technique et économique, directement issu de la constitution physique d'internet. C'est le modèle le plus vertueux, auquel les anciens modèles doivent s'adapter. Ceux qui s'en disent les ennemis se déclarent ouvertement ennemis des échanges culturels, de l'éducation des peuples, de l'innovation scientifique et de la création intellectuelle. Ni plus ni moins.

Et je suis pas étonné qu'on retrouve naturellement parmi ces "ennemis", des industriels enfermés dans une logique d'accumulation de profits par privatisation des biens communs, et des politiques assoiffés de contrôle et extrêmement méfiants envers les peuples.
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Mars 2012
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
27 28 29 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8