Google lance la construction de 11 000 mètres carrés supplémentaires dans son siège de Mountain View. Ce nouvel espace accueillera un centre de conférences et deux laboratoires. Ces derniers permettront à la firme de construire et tester du matériel et donc de diversifier ses activités. Un chantier stratégique pour Google qui tire toujours la majorité de ses revenus de la publicité en ligne.

Google va lancer de gros travaux dans son siège de Mountain View, en Californie. En construisant deux nouveaux laboratoires de tests et un « Experience Center », le tout dans 11 000 mètres carrés, la firme confirme sa volonté de s’investir dans les développements matériels après s’être imposée sur Internet ces dix dernières années.

Le journaliste Mike Swift du San Jose Mercury a épluché le permis de construire qui a été attribué à Google. Il relève ainsi que le premier laboratoire servira à tester du matériel construit sous la marque Google/@home. Des chambres thermiques et anéchoïques seront également construites, révélant des essais sur les ondes et les antennes. Le rachat de Motorola devrait donc permettre à Google de construire ses propres appareils, au delà de la simple exploitation du catalogue de brevets dont disposait le fabricant.

Le second laboratoire accueillera le Google X et des travaux autour de l’optique. Ses fenêtres seront opaques, empêchant de voir ce qui s’y passe depuis l’extérieur. Ce Google X, dirigé par le co-fondateur de la firme Sergey Brin lui-même, travaille depuis longtemps sur des technologies et produits secrets. Des rumeurs affirment que c’est en ses murs qu’est actuellement conçue la réponse à Siri, l’assistant virtuel de l’iPhone, pour le système d’exploitation mobile Android.

Enfin, Mike Swift explique que l' »Experience Center » servira à « partager les idées visionnaires et explorer de nouvelles façons de travailler« . 900 personnes, principalement d’importants partenaires et clients, pourront s’y trouver en même temps. Il accueillera également les conférences Solve for X lors desquelles des chercheurs, des personnalités et des entrepreneurs partagent leur vision du monde.

Néanmoins, ces laboratoires ne remplaceront pas les tests grandeur nature. Google vient d’ailleurs d’en lancer un auprès de 102 de ses employés. Ces derniers viennent d’obtenir l’autorisation de tester « un appareil de divertissement » à leur domicile. Cet appareil pourrait être un dispositif d’écoute musicale sans fil ou un « dispositif de communication de nouvelle génération« .

Avec ce test, la firme s’assurera des performance de son appareil dans un environnement semblable à celui de ses futurs clients. Les employés l’utiliseront donc chez eux jusqu’au 15 juillet prochain. Les dirigeants de Google n’ont plus qu’à espérer qu’aucun de leurs salariés n’oubliera d’ici-là l’appareil dans un bar

Ce virage vers la construction d’appareils est stratégique pour Google. L’immense majorité de ses revenus provient toujours de la publicité dans son moteur de recherche et il n’est jamais bon d’avoir tous ses oeufs dans le même panier. La firme doit donc explorer de nouvelles sources de revenus.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés