Accusée d'avoir été la principale fondatrice du site pirate NinjaVideo, créé en février 2008, Hana Beshara a été condamnée à près de deux ans de prison ferme et deux années supplémentaires de mise à l'épreuve.

Malgré son apparente lourdeur, le jugement a été accueilli favorablement par son avocat, qui craignait une sanction beaucoup plus sévère. Hana Beshara, la co-créatrice du site NinjaVideo, a été condamnée à 22 mois de prison suivis de deux ans de mise à l’épreuve, et 500 heures de travaux d’intérêt général.

Elle avait été l’instigatrice de la création en février 2008 du site pirate, qui proposait des liens permettant de télécharger des séries TV, des films et des documentaires. Financé par la publicité, NinjaVideo proposait aussi des abonnements premium à 25 dollars pour disposer d’un accès privilégié aux contenus piratés. Selon TorrentFreak, qui rapporte la condamnation, il était devenu l’un des sites vidéo les plus populaires aux Etats-Unis.

Hana Beshare, connue sous le pseudonyme de Phara et appelée « la Reine » par les membres du site, avait plaidé coupable en septembre 2011, après son arrestation avec quatre autres administrateurs et uploaders de NinjaVideo un an plus tôt. Ils avaient été arrêtés dans le cadre de la fameuse « Operation in Our Sites », par laquelle les autorités américaines ont saisi les noms de domaine de plusieurs sites internet (et même de nombreux sites, par la suite).

Selon l’accusation, NinjaVideo avait rapporté environ 500 000 dollars, dont plus de 200 000 dollars au seul bénéfice de la prévenue. Elle devra reverser la somme exacte de 209.826,95 dollars. Ses comptes en banque et son matériel informatique ont par ailleurs été saisis.

Quatre autres accusés âgés de 23 à 34 ans attendent également d’être jugés. Il s’agit d’un co-fondateur et codeur de NinjaVideo, d’un uploader qui avait mis en ligne une pre-release du film Iron Man 2, et deux autres animateurs du site. Un cinquième suspect, Grec, fait par ailleurs l’objet d’un mandat d’arrêt.

Hana Beshara avait publié une vidéo, très émue, après sa mise en accusation. Elle y exprimait ses regrets :

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos