Le propriétaire de 4 Chan et de Canv.as a épinglé Facebook et Google sur la question de l'identité sur Internet, qui poussent les internautes à révéler leur véritable nom. Selon Christopher Poole, les internautes devraient avoir la possibilité de pouvoir alterner en fonction de leurs activités en ligne.

L’anonymat sur Internet est-il en sursis ? Avec l’importance qu’ont pris les réseaux sociaux, les internautes sont désormais fortement incités à en dévoiler davantage, à commencer par leur nom et leur prénom. Des plates-formes de premier plan comme Facebook et Google+ font même la chasse aux pseudonymes et fausses identités, à la fois pour raisons idéologiques et économiques.

Cette tendance de fond n’est évidemment pas accueillie avec satisfaction par tout le monde. Le propriétaire de 4 Chan et de Canv.as, deux sites web fédérant chacune une importante communauté en ligne, est loin d’applaudir les efforts des deux géants du net en matière d’identité numérique. Selon Christopher Poole, l’internaute devrait avoir la possibilité de ne pas afficher son nom ou son prénom s’il ne le désire pas.

« Google et Facebook voudraient vous faire croire que votre personnalité sur Internet est le miroir de vous-même. En fait, votre identité en ligne est plutôt un diamant » a-t-il expliqué, lors du Web 2.0 Summit qui se déroule du 17 au 19 octobre à San Francisco. « Vous montrez différentes facettes de votre personnalité à des personnes différentes » a-t-il ajouté.

Une analogie très simple peut être prise dans la vie quotidienne. Une même personne ne réagit absolument pas de la même façon selon s’il se trouve en présence de son patron, de son subordonné, d’un ami ou d’un membre de sa famille. En fonction des circonstances et des individus, une même personne pourra avoir des réactions variées et un comportement différent.

Christopher Poole a rappelé plusieurs cas de figure où l’anonymat peut être nécessaire. À l’adolescence, lorsque le jeune se cherche encore, ou sur un forum lors d’une discussion sur un thème sensible ou très personnel (la maladie ou la consommation de drogues par exemple). Il a également rappelé que les données sont très difficiles à retirer une fois en ligne et rapidement transformer le quotidien de quelqu’un en cauchemar.

Christopher Poole n’est pas en soi opposé à la possibilité d’afficher son identité sur le net. Toutefois, il a estimé que les internautes devraient avoir la capacité de choisir entre l’anonymat (via les pseudonymes) ou le couple nom + prénom en fonction des activités effectuées en ligne. D’une certaine façon, ce serait une manière de transposer en ligne les multiples facettes d’un même individu.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos