BT lance son offre de fibre optique et annonce pouvoir atteindre un débit de 300Mbps d'ici au printemps 2012. Dans le même temps, ses concurrents s'inquiètent de sa position dominante sur le marché et des tarifs qu'il pratique pour la location de son infrastructure.

BT (anciennement British Telecom) vient de lancer son offre de fibre et annonce pouvoir augmenter les débits jusqu’à 300Mbps d’ici au printemps prochain. Aujourd’hui, le service ne peut atteindre « que » 110Mbps et n’est disponible que dans six villes d’Angleterre mais l’entreprise annonce que son infrastructure pourra être louée par d’autres fournisseurs d’accès.

« C’est une excellente nouvelle pour le Royaume-Uni. Les connexions haut débit sont essentielles pour la croissance économique et nous voulons donc que le Royaume-Uni ait la meilleure connexion ultra-rapide en Europe » a commenté Ed Vaizey, Ministre des communications de sa Majesté. « En améliorant notre infrastructure nous aidons notre industrie technologique et numérique à croître. Cela fera du Royaume-Uni un pays attirant pour les startups et les entreprises de demain« .

BT est désormais à la recherche de fonds publics pour étendre sa couverture, très réduite pour le moment. Mais sa place de leader historique sur le marché, à l’image de France Telecom/Orange en France, soulève de grandes questions outre Manche. Virgin et TalkTalk, deux de ses concurrents, ont ainsi alerté le gouvernement anglais cette année à propos des tarifs pratiqué par la firme pour la location de ses lignes. Ces interrogations se réveillent avec cette annonce et la crainte d’un monopole sur le marché de la fibre.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés