Les mauvaises langues diront qu'il vient des sbires de l'industrie musicale. Le virus Nopir-B se diffuse en effet sur les réseaux P2P avec comme objectif d'effacer l'intégralité des fichiers MP3 présents sur les disques durs. Et tant pis pour la musique libre.

« Lors de son exécution, W32/Nopir-B affiche à l’écran une image contre le piratage informatique« , prévient Sophos, qui propose une protection depuis le 20 avril. Une fois activé, le ver supprime tous les fichiers COM et MP3 de l’ordinateur, et désactive aussi le gestionnaire de tâches, les outils du registre et l’accès au panneau de configuration.

D’origine française, Nopir-B a été créé par Cyberbob33, un « French hacker » aux intentions bien douteuses. Son ver, au moins tout aussi illégal que ce qu’il prétend combattre, se déguise sous la forme d’un crack pour le logiciel AnyDVD 5.1.0.1, et se loge dans le dossier de téléchargement par défaut d’eMule (voir Sophos pour plus d’explications).

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés