Le piratage n'est pas le seul paramètre à prendre en compte dans la baisse des ventes de logiciels. C'est en substance le message qu'a fait passer le directeur général de Nintendo, Satoru Iwata, lors d'une conférence qui s'est déroulée fin septembre.

Le 29 septembre dernier, Nintendo organisait une conférence agrémentée d’une session « Questions & Réponses ». Parmi les nombreux sujets évoqués par la direction du constructeur japonais, Eurogamer a relevé en particulier les propos de Satoru Iwata, l’actuel directeur général de Nintendo, sur l’impact du téléchargement illicite sur les ventes de jeux sur la Nintendo DS et la Wii.

« Je ne pense pas que nous pouvons attribuer les mauvaises ventes logicielles uniquement au piratage. Même avec le piratage, tant que nous pouvons créer des produits qui peuvent attirer l’attention de nombreux consommateurs et qui peuvent grandement les divertir » a-t-il expliqué. Pour autant, cela ne signifie pas une quelconque inaction de la part de Nintendo. Mais « nous préférons envisager [cette situation] sous deux perspectives simultanément« .

Auparavant, Satoru Iwata avait assuré que son entreprise prenait diverses mesures pour limiter au mieux le piratage de ses jeux, mais que cela prenait surtout la forme « d’un jeu du chat et de la souris« . « Aucune solution décisive n’a été trouvée pour le moment » a-t-il ajouté. Il a également estimé que les lois anti-piratage ne pouvaient pas complètement effacer ce phénomène. Mais cela ne doit pas être un motif pour ne plus rien faire.

« Bien entendu, en tant que responsable d’une plate-forme, nous allons lutter contre le piratage. Par exemple, lorsque nous lançons un nouveau matériel, comme la Nintendo 3DS, c’est une bonne opportunité de renforcer les contre-mesures, et nous sommes actuellement en train de travailler là-dessus » a-t-il précisé.

Selon le site VGChartz, il s’est vendu 74,4 millions de Nintendo Wii et 135 millions de Nintendo DS dans le monde, depuis le lancement respectif des deux consoles. En parts de marché, la Wii occupe 47,6 % du secteur des consoles de salon tandis que la Nintendo DS est à 69,2 % dans le domaine des consoles portables. La prochaine console du constructeur japonais doit sortir au printemps 2011.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés