Après avoir ciblé les revendeurs du PS Jailbreak, un utilitaire visant à contourner les protections de la PS3, Sony a étendu sa plainte aux projets alternatifs comme PSGroove ou PSFreedom. Par ailleurs, la firme japonaise a également en ligne de mire certaines personnes impliquées dans l'existence du PS Jailbreak.

Les jours du PS Jailbreak sont-ils comptés ? Jusqu’à présent, Sony avait fait preuve d’une certaine mesure en concentrant principalement sa riposte judiciaire sur les revendeurs de ce petit utilitaire, en particulier aux États-Unis et en Australie. Mais selon une information de PSX-Scene, relayée par Slashdot, l’entreprise japonaise a visiblement décidé de muscler son jeu et de s’attaquer à de nouvelles cibles.

En effet, les documents juridiques récupérés et mis en ligne par l’un des membres de PSX-Scene révèlent que la plainte de Sony est désormais étendue aux solutions dérivées du PS Jailbreak. Cela concerne notamment la version open source de l’utilitaire, PSGroove, ou encore PSFreedom et OpenPSJailbreak. Et l’action de Sony ne s’arrête pas là.

« Ils ont imprimé des documents de plusieurs blogs, forums et de sites comme PS3 News avec les commentaires et les guides écrits par des personnes pour expliquer comment utiliser ces différents programmes. Ils ont également mentionné les téléphones mobiles et les hacks pour les calculettes TI-84 » a expliqué le membre garyopa sur le forum PSX-Scene.

Bien décidée à en finir, la firme japonaise souhaite que le juge l’autorise à réclamer auprès des fournisseurs d’accès à Internet et des bureaux d’enregistrement un certain nombre d’informations personnelles sur les internautes dans son collimateur. Cela concerne notamment une personne ayant accès à une adresse mail Yahoo bien précise.

Sony aimerait avoir obtenir certaines données, et a réclamé en conséquence à Yahoo la liste des adresses IP utilisées pour se connecter à la boîte e-mail, les informations du compte et l’historique de son activité. Reste à savoir quelles suites donnera le juge à ses nombreuses requêtes.

Apparu le 19 août dernier, le PS Jailbreak avait fait sensation chez la communauté des joueurs de la PlayStation 3. En effet, ce petit utilitaire se proposait de déplomber la console de Sony pour lui permettre de lancer des jeux piratés ou des homebrews. Concrètement, il s’agissait d’une clé USB qui produisait les mêmes effets qu’une puce dédiée au contournement des DRM installés par Sony pour sécuriser sa console.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés