Le constructeur chinois Lenovo lancera à la fin de l'année ou au début de l'année prochaine une console de jeux vidéo basée sur la reconnaissance des mouvements des joueurs. L'eBox sera cependant réservée, au moins dans un premier temps, au marché chinois.

Largement dominé par Nintendo, Sony et Microsoft, le marché des consoles de jeux vidéo pourrait connaître un nouveau concurrent, chinois. Le China Daily annonce en effet que le constructeur Lenovo a créé début août une filiale chargée de commercialiser sa console baptisée « eBox », inspirée du Kinect de la Xbox 360 de Microsoft.

Comme l’accessoire de la console américaine, l’eBox permettra aux joueurs de jouer sans aucune manette, en agitant simplement leur corps devant une webcam. Les mouvements seront alors interprétés par le système pour les traduire dans le jeu.

Quatrième constucteur d’ordinateurs au monde derrière HP, Dell et Acer, Lenovo a parfaitement su garder le secret alors que sa console semble quasiment fin prête. Elle pourrait en effet être présentée dès le mois de novembre, pour sortir au premier trimestre 2011, à un prix qui devrait se situer entre celui de la Wii et celui de la Xbox 360.

L’eBox semble d’ailleurs inspirée autant du Kinect de Microsoft que du succès grand public recueilli par la console de Nintendo. « Notre produit est conçu pour le divertissement familial. L’Ebox n’aura peut-être pas de graphismes excquis ou beaucoup de violence, mais il peut donner envie aux membres de la famille de se lever du canapé et de faire un peu d’exercice« , explique ainsi Jack Luo, un ancien cadre de Lenovo devenu président de la filiale Beijing eedoo Technology en charge de la console. Une trentaine de jeux seront fournis gratuitement avec la console, ce qui ne laisse rien augurer de très excitant sur leur qualité.

Luo espère un million d’exemplaires vendus chaque année d’ici deux ou trois ans, ce qui reste modeste. Il s’est en effet vendu 22 millions de Wii l’an dernier, 12,5 millions de PS3, et 10 millions de Xbox 360. L’essentiel des ventes de l’eBox devrait par ailleurs se faire en Chine, où l’importation des consoles de jeux est interdite depuis l’an 2000, officiellement parce qu’elles causeraient aux enfants des problèmes de développement physique et mental.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés