Le Kinect de Microsoft va peut-être bientôt avoir un intérêt autre que le seul jeu vidéo. En effet, un brevet déposé par la firme de Redmond le 23 février 2009 vient de refaire surface le 5 août dernier. Brièvement, il décrit une méthode permettant de communiquer grâce au seul langages des signes. De quoi permettre aux personnes frappées de surdité de communiquer dans des jeux en ligne ?

Selon les prétentions du brevet, chaque geste devra être associé à un caractère alphanumérique de la langue des signes américaine. Plus surprenant, le brevet évoque également une autre forme d’écriture, les kanji japonais. Ces idéogrammes peuvent pourtant être parfois très complexes, avec une vingtaine de traits nécessaires pour le former entièrement. Néanmoins, nulle trace d’autres formes d’écriture asiatique comme le hangeul (Corée) les langues chinoises.

Pour mémoire, le Kinect est un dispositif sans fil devant retranscrire les mouvements et les actions du joueur dans le jeu. À la différence de la Wii ou de la PlayStation 3, Microsoft fait un pari audacieux en se débarrassant complètement de la manette. Le corps humain est véritablement un périphérique à part entière, sous l’oeil des capteurs du Kinect.

Reste maintenant à savoir si le brevet se traduira par une mise en application concrète de son contenu. Car au-delà de la langue des signes américaine, il faudra également compter sur les autres manières de reconnaitre les signes utilisés dans les autres pays, comme en France. Par ailleurs, se pose également la question des pays qui utilisent un système d’écriture radicalement différents de l’alphabet latin.

Fin juillet, Microsoft avait annoncé la commercialisation de son Kinect pour moins de 200 dollars. Cependant, ce tarif ne concerne que les États-Unis pour l’heure.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés