En avril dernier, on se souvient que Sony avait mis à jour le firmware de sa PlayStation 3, afin de préparer la console à l'arrivée des premiers jeux en trois dimensions. Plus récemment, le directeur d'Ubisoft a dessiné les contours des prochaines années dans le milieu vidéoludique, des contours qui seront tout en 3D. Un message manifestement entendu par les fabricants de PC.

Depuis l’immense succès d’Avatar cet hiver dans les salles de cinéma, tout le monde ou presque s’accorde à dire que la technologie 3D est sans aucun doute le prochain grand saut technologique, comme a pu l’être la transition de la VHS au DVD il y a maintenant quelques années. Les studios hollywoodiens ont été parmi les premiers à sentir cette nouvelle tendance, et il ne se passe pas une semaine sans qu’un film soit estampillé « 3D ». Il faut dire que les recettes dégagées, 2,71 milliards de dollars, par le dernier film de James Cameron ont de quoi donner le tournis… et aiguiser les appétits.

Et si les fabricants de téléviseurs ont tout naturellement suivi le mouvement, les constructeurs d’ordinateurs ont semblé davantage en retrait sur ce terrain. Jusqu’à ces derniers jours, où plusieurs entreprises ont avancé leurs pions. Ainsi, alors que se déroule en ce moment même le Computex Taipei à Taïwan, quelques sociétés comme nVidia, Alienware ou Asus souhaitent tirer avantage de l’engouement autour de cette technologie pour relancer les ventes d’ordinateurs, à travers une sorte de label officieux : le « PC 3D ».

Pour être considéré comme un PC 3D, la machine doit répondre à certains critères bien précis : disposer d’une paire de lunettes actives 3D, posséder un écran LCD (ou un projecteur 3D) capable d’afficher une fréquence 3D de 120 Hz et enfin de profiter d’un processeur graphique suffisamment véloce pour fournir des images en haute-définition. Des critères suffisamment souples pour ne pas effrayer le consommateur, car l’enjeu est de taille avec la multiplication des contenus en trois dimensions.

Le 20 mai dernier, le directeur d’Ubisoft Yves Guillemot avait dressé la tendance du monde vidéoludique pour les deux à trois prochaines années, à l’occasion d’un entretien téléphonique avec des investisseurs : « Je pense que l’année prochaine, nous devrions voir peut-être 15 % à 20 % des jeux en 3D sur les consoles de nouvelle génération… et l’année suivante ça sera au moins 50 % des jeux » avait-il affirmé. « Nous verrons de plus en plus de produits arriver en 3D sur la Xbox 360 et la PS3 mais aussi sur des machines portables« .

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés