Publié par Guillaume Champeau, le Mardi 26 Janvier 2010

Le détenteur de la marque "Hadopi" annonce sa plateforme légale

Renaud Veeckman, propriétaire de la marque Hadopi qu'il a déposée six mois avant le gouvernement, prévoit le lancement en septembre 2010 d'une plateforme de contenus culturels faisant la part belle aux créateurs.

La blague n'a pas dû être du goût du ministère de la Culture, mais Renaud Veeckman va au bout de ses idées. Le 16 mai 2009, six mois avant que la Rue de Valois n'entreprenne elle-même la démarche, ce particulier avait déposé la marque Hadopi auprès de l'Institut National de la Propriété Intellectuelle (INPI) pour en revendiquer la propriété exclusive. Il avait alors annoncé son intention de monter une plateforme de téléchargement sous ce nom, reconnaissant un caractère "impertinent" et "second degré" à sa démarche.

Finalement, sans doute par crainte de voir le gouvernement activer l'article L721-6 du code de la propriété intellectuelle, c'est sous le nom de Apiadopi que devrait s'ouvrir le service de M. Veeckman. Le site Apiadopi.fr informe ainsi de l'ouverture prochaine à cette adresser d'une "plateforme mutualiste de diffusion et de téléchargements de contenus légaux et rémunérés".

La plateforme qui proposera à la fois musique, films, vidéo, textes et photographies "reposera sur le principe de juste rétribution des créateurs. La clef de répartition qui sera mise en œuvre sera de 70% pour les déposants et de 30% pour la plateforme". Le créateur qui déposera son œuvre sur Apiadopi fixera lui-même le prix de vente de son œuvre, et toutes seront rémunérées selon la même règle de répartition.

Selon Renaud Veeckman, qui fustige la gourmandise des intermédiaires responsables des difficultés de Deezer, "les modèles qui régissent - aujourd'hui - l'économie culturelle ne sont plus satisfaisants ni pour les créateurs ni pour les consommateurs". "Seuls quelques acteurs (majors, sociétés de production télévisuelles, grands médias) monopolisent l'espace culturel en s'arcboutant sur des schémas dépassés. Ils empêchent, par là-même, l'émergence et le développement de projets viables et alternatifs", critique-t-il.

Apiadopi doit ouvrir ses portes en septembre 2010. Pas sûr que d'ici là les premiers avertissements aient été envoyés, quand bien-même le gouvernement et les majors tentent de faire croire qu'ils partiront avant l'été.

Publié par Guillaume Champeau, le 26 Janvier 2010 à 14h43
 
25
Commentaires à propos de «Le détenteur de la marque "Hadopi" annonce sa plateforme légale»
Inscrit le 02/10/2009
22 messages publiés
Inscrit le 08/11/2008
3327 messages publiés
Plate-forme mutualiste ...

Le principe des sociétés mutualistes, c'est que tout le monde partage les bénéfices quand il y en a, et les pertes quand il y en a.

Là, je ne vois rien de mutualiste : les internautes payent, les artistes touchent 70% et la plateforme touche 30%.

je ne vois pas de partage de gain, ni partage de pertes.

Finalement, M'sieur Veeckam, c'est un commerçant.
Inscrit le 12/09/2008
333 messages publiés
C'est l'adjectif qui n'est pas le bon... Il s'agit au mieux d'une plateforme "mutualisée" !
Inscrit le 26/01/2010
31 messages publiés
Plate-forme mutualiste ...

Le principe des sociétés mutualistes, c'est que tout le monde partage les bénéfices quand il y en a, et les pertes quand il y en a.

Là, je ne vois rien de mutualiste : les internautes payent, les artistes touchent 70% et la plateforme touche 30%.

je ne vois pas de partage de gain, ni partage de pertes.

Finalement, M'sieur Veeckam, c'est un commerçant.

Tel les serveurs mutualisé chez les hébergeurs, il faut peut-être juste comprendre qu'il y a plusieurs personnes personnes qui peuvent se servir de la plateforme (ou pas).
Inscrit le 07/06/2009
285 messages publiés
Hapi-hapi-hadopi-hadopi
Hapi-hapihadopi
Ha-do-pi !

Bien vu l'artiste !!!
Hadopi ou l'horreur des films "Halloween"...
Inscrit le 23/04/2009
252 messages publiés
enter, le 26/01/2010 - 14:52
Plate-forme mutualiste ...

Le principe des sociétés mutualistes, c'est que tout le monde partage les bénéfices quand il y en a, et les pertes quand il y en a.

Là, je ne vois rien de mutualiste : les internautes payent, les artistes touchent 70% et la plateforme touche 30%.

je ne vois pas de partage de gain, ni partage de pertes.

Finalement, M'sieur Veeckam, c'est un commerçant.


Je le comprends dans le sens où qui veut dépose ce qu'il veut et les mêmes règles de répartition s'appliquent à tous. Au lieu d'avoir des majors qui fabriquent la rareté en éditant que ceux qu'ils veulent et qui dépossèdent les artistes de leurs droit sur leurs ?uvres tout en imposant une répartition honteusement déséquilibrée.

Quand à l'aspect commerçant oui, mais où est le problème ?
Inscrit le 14/09/2007
651 messages publiés
mouais, je vois pas trop la différence avec fairtrade-music par exemple, qui a pas l'air d'avoir particulièrement fonctionné
Inscrit le 22/02/2009
3904 messages publiés
@Enter : Oui, très juste, il fait son business, mais finalement il s'enlise dans le même système merdique que les autres.

Et il coulera ainsi comme les autres, car il sera incapable de faire face aux requins détenteurs du monopole abusif qui nagent dans les mêmes eaux que lui.

Il aura juste eu le mérite de saisir une okaz commerciale...
Inscrit le 22/02/2009
3904 messages publiés
Au fait, enter, qu'est-ce qui te prend ? Tu ne troll plus ? Allez, redeviens Tartiflou stp... Et je redeviendrai qui tu sais.
Inscrit le 27/11/2008
1862 messages publiés
Bonjour,

au moins il y a de l'initiative, reste à voir les tarifs......
Le prix est une des clés du "succès"
Inscrit le 13/12/2004
771 messages publiés
je comprends pas trop pourquoi il se retire ....
ya rien qui existe avec pour marque hadopi
le fait que le gouvernement veut employer ce terme 6 mois apres lui, ne devrait pas l'emmerder... donc pour moi l'article L721-6 du code de la propriété intellectuelle n'a rien à voir ici...

apres tout si moi je décide de créer une marque, que je la reserve que rien n'existe et que quelqu'un viens sur la meme idée 6 mois apres .... je suis normalement en plein droit !

bon s'il avait commencer a foutre quelque chose avec sa marque ca aurai été plus crédible c'est vrai, mais apres tout la loi ne s'appelle pas hadopi !
Si le ministere de la culture ne fait pas ses verifications en amont lui il y peut rien...

A moins que l'affaire a été étouffé et qu'il a obtenu un petit chèque pour renoncer à son droit
Inscrit le 22/09/2005
2045 messages publiés
enter, le 26/01/2010 - 14:52
Plate-forme mutualiste ...

Le principe des sociétés mutualistes, c'est que tout le monde partage les bénéfices quand il y en a, et les pertes quand il y en a.

Là, je ne vois rien de mutualiste : les internautes payent, les artistes touchent 70% et la plateforme touche 30%.

je ne vois pas de partage de gain, ni partage de pertes.

Finalement, M'sieur Veeckam, c'est un commerçant.


Libre à nous de choisir vers quel commerce nous nous tournerons...
Le commerce c'est l'affaire de "petits malins" non ? Et bien je prefere les "petits malins" aux grands filoux.

Bonne chance à l'APIADOPI et rendez vous en septembre 2010...
Inscrit le 26/01/2010
1 messages publiés
Plate-forme mutualiste ...

Le principe des sociétés mutualistes, c'est que tout le monde partage les bénéfices quand il y en a, et les pertes quand il y en a.

Là, je ne vois rien de mutualiste : les internautes payent, les artistes touchent 70% et la plateforme touche 30%.

je ne vois pas de partage de gain, ni partage de pertes.

Finalement, M'sieur Veeckam, c'est un commerçant.


mutualité, nom féminin
Sens Système de solidarité sociale fondé sur l'entraide réciproque des membres qui cotisent.

C'est exactement ce qui se passe, ta définition est plus précise et correspond à un sous ensemble des mutualités. D'ailleurs j'ai beau acheté mes lunettes chez un opticien mutualiste, je n'ai jamais reçu de partage de gains!!! C'est donc bien un site mutualiste. Et le principe étant de vendre des propriétés intellectuelles, le côté commerçant tombe sous le sens. Alors au lieu de raler il vaudrait mieux soutenir ce genre de plateforme qui visent à sauver ou du moins à rendre accessible la culture.
Inscrit le 19/10/2009
6441 messages publiés
Goldoark, le 26/01/2010 - 16:06
Au fait, enter, qu'est-ce qui te prend ? Tu ne troll plus ? Allez, redeviens Tartiflou stp... Et je redeviendrai qui tu sais.


Il peut jouer le personnage qu'il veut, il supprime ses posts quelques jours après....

Sinon, c'est le début de la nouvelle ère de distribution, avec ses balbutiements...

Il va leur falloir appréhender les nouvelles méthodes de promotion, qui ne seront plus le harcèlement médiatique, mais le buzz des clients sur le net.

La dématérialisation des oeuvres audio/vidéo est accomplie, elle ne va que s'accentuer, au profit de l'éphémère de la VOD et des drm propriétaires sur les oeuvres musicales.

Ce qui sera tout bénef pour les distributeurs, facturation pour chaque demande de VOD, les VIDEOCLUBs sont mort et enterrés.
Inscrit le 10/11/2008
3884 messages publiés
karement, le 26/01/2010 - 16:08
Bonjour,

au moins il y a de l'initiative, reste à voir les tarifs......
Le prix est une des clés du "succès"


Oui est la plus par du temps (99% des cas) le prix est de 00 sans tomber dnas le travers des argument boiteux du c'est gratuit c'est interdit et illégale. Donc pour que le public décide de passer a la caisse il va faloir trouver quelque chose qui "ne ce copie pas" dans le sens purement technique du terme. Trouver un truc pour lequel le public n'ésitera pas a payer "pour du vide" au sens physique, objet mais pas pour autre chose exemple service.
Inscrit le 02/07/2009
858 messages publiés
En fait, ce qui serait vraiment intéressant, c'est une plateforme avec une cotisation mensuelle, qui permette l'accès à tous les contenus, et qui soit redistribuée aux artistes, ou même qui serve à produire de nouveaux artistes, juste pour prouver que le concept de "licence globale" fonctionne. L'avantage d'une plateforme de ce genre par rapport à deezer ou spotify serait essentiellement la possibilité de télécharger d'une part, et la qualité d'autre part...
Inscrit le 04/09/2009
19 messages publiés
initiative à suivre je trouve... mais tout dépendra du prix. Si télcharger un film reviendra au même prix que d'aller le voir au ciinéma, ça ne vaux pas le coup...
jpense que le principe d'une cotisation mensuelle serait pas mal. dans le genre cotisation rajoutée directement à ton abonnement internet. un truc du genre 8 ou 10 euros par mois pour un téléchargement illimité... =) c'est beau de rêver!! =)
Inscrit le 04/09/2009
19 messages publiés
ou même 5 euros !!! =)=)
[message édité par naikolefou le 26/01/2010 à 18:22 ]
Inscrit le 26/02/2009
517 messages publiés
Si j'ai le choix d'avoir le films pour le prix d'une place de ciné, je l'achète !
Inscrit le 04/09/2009
19 messages publiés
Fitz, le 26/01/2010 - 19:26

Si j'ai le choix d'avoir le films pour le prix d'une place de ciné, je l'achète !

moi je serais pas prêt à payer 6 euros pour télécharger un film... par contre si le dvd est à 6 euros, la d'accord
Inscrit le 20/10/2008
1040 messages publiés
enter, le 26/01/2010 - 14:52
Plate-forme mutualiste ...

Le principe des sociétés mutualistes, c'est que tout le monde partage les bénéfices quand il y en a, et les pertes quand il y en a.

Là, je ne vois rien de mutualiste : les internautes payent, les artistes touchent 70% et la plateforme touche 30%.

je ne vois pas de partage de gain, ni partage de pertes.

Finalement, M'sieur Veeckam, c'est un commerçant.


Tu me fais vraiment rigoler : à part critiquer les initiatives intéressantes, toi tu ne proposes rien Franchement, tu es toujours à décrier tout ce qui va à l'encontre de ton point de vue et de ton modèle économique dépassé (comme celui de videoclub et cie, tes copains). Quand bien même Mr Veeckam soit un commerçant, lui, au moins, propose une répartition plus équitable pour les artistes. Et puis en plus, ça va faire chier Sarko et ses amis voleurs... euh, Majors
Inscrit le 23/09/2008
1745 messages publiés
Bah le principal c'est qu'il ait squizzé la marque Hadopi.

Gouverner c'est prévoir il paraît.

Le gouvernement s'est pris le tapis dans la propriété intellectuelle qu'ils prétend défendre, ce qui démontre une fois de plus qu'il n'y connaissent pas grand chose.
Très bien de sa part, j'oserai dire pour troller un peu, une petite major qui est en train de se monter ;-) néanmoins, ceci pour juste embrayer sur les majors mais... il ne risque pas de s'y heurter ? Genre "C'est nous (les majors) qui avont l'exclu de diffusion de la musique payante ?". Oui, je sais, c'est un peu tiré par les cheveux, mais ca arrive bien dans la photo ou la vidéo... Ils sont capable de tout à partir du moment où il y a de l'argent qui se fait via la musique et qu'il n'en touche pas une bonne partie !!!
Inscrit le 15/03/2009
123 messages publiés
Autant avoir déposée six mois avant le gouvernement le nom HADOPI me fait bien marrer, autant je trouve que le Monsieur manque cruellemnt d'inventivité pour le choix du nouveau nom. Cela n'engage que moi, mais un nom pareil me fait fuir.
Inscrit le 28/01/2010
2 messages publiés
Si vous demandez à un expert en informatique s'il est possible de mettre en place un système luttant efficacement contre le piratage sans porter gravement atteinte aux libertés individuelles, celui-ci vous répondra certainement qu'il n'en existe pas.

Et quand bien même un tel système verrait le jour, il sera toujours mis en défaut par d'autres solutions techniques, réponses des pirates à cette répression numérique grandissante.

Alors pourquoi continuer de chercher une solution technique au problème de la protection des droits d'auteurs, quand on sait que la mise en place d'une licence globale même aussi faible que 4€ par mois, génèrerait potentiellement un revenu bien supérieur pour les artistes à celui aujourd'hui issu d'industrie classique ?

"Diviser pour mieux régner", telle pourrait-être résumée la stratégie des industriels du secteur érigeant artistes contre population alors que leurs intérêts sont communs. En attendant, ceux-ci préfèrent vendre téléphones, baladeurs mp3 et autres pousse-au-crime non soumis à d'éventuels droits d'auteurs plutôt que de s'adapter... allons nous nous laisser faire ?

Si l'on veut montrer à nos élus que certains sujets nous paraissent importants il faut être capables de se rassembler autour de telles questions : http://www.e-nitiati...licence-globale
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Janvier 2010
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
1 2 3 4 5 6 7