Le feuilleton du logo de la Haute Autorité se poursuit. Selon l'agence Plan Créatif, il ne s'agit là que d'une "erreur de manipulation informatique", qui a rapidement été corrigée. Doté de deux nouvelles typographies (FS Lola et Bliss), le logo arbore désormais sa nouvelle identité visuelle...

Contactée en milieu de journée par Numerama, l’agence Plan Créatif nous a bien confirmé que la polémique autour de la fonte utilisée pour le logotype de la Haute Autorité trouve son origine dans une banale « erreur de manipulation informatique« , comme nous l’écrivions dans la mise à jour de notre article publié samedi dernier. « Cette erreur vient d’être réparée » ont-ils par ailleurs ajouté dans l’e-mail que nous avons reçu.

« À la suite d’une erreur de manipulation informatique, une esquisse de logotype qui avait été écartée lors des phases traditionnelles de vérification de similtude, a été malencontreusement présentée comme solution graphique définitive » précise Plan Créatif.

Les nouvelles polices utilisées sont FS Lola (pour ‘Hadopi’ et Bliss (pour le texte). Selon Astrid Girardeau, cette fois les droits de ces deux typographies, conçues respectivement par Jérémy Tankard et Jason Smith, sont en cours d’acquisition par Plan Créatif. Sauf que dans l’urgence, les droits de la typographie Bliss n’ont manifestement pas encore été véritablement obtenus… Seuls les droits de FS Lola ont été bien achetés. Une affaire qui prend décidément une drôle de tournure, alors qu’il ne s’agissait que c’une simple « erreur de manipulation« .

Par ailleurs, toujours selon Astrid Girardeau, le cabinet d’avocats de Jean-François Porchez, le graphiste à l’origine de la typographie Bienvenue, devrait se mettre en relation avec France Télécom et le ministère de la culture et de la communication « pour usage illicite » du caractère. « C’est un caractère exclusif dont je partage les droits avec France Télécom » a-t-il précisé.

Créé en 2000, cette typographie est « un caractère d’entreprise exclusif conçu pour France Télécom« , peut-on lire sur le site de la société de Jean-François Porchez, Typofonderie. La présentation de la police précise que « Bienvenue » « ne sera jamais mis à disposition du public« . Nominée pour le trophée d’or de la typographie en 2001, Bienvenue avait une certaine notoriété. Ce n’était donc qu’une question de temps avant que quelqu’un ne remarque cet usage illicite.

Pour l’heure, la typographie enregistrée à l’Institut National de la Propriété Intellectuelle (INPI) reste inchangée : il s’agit toujours de la police de caractère protégée par les droits de France Télécom et de Jean-François Porchez.. Un logo piraté et enregistré à l’INPI. Voilà qui fait tâche pour l’acte de naissance de la Haute Autorité !

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés