Publié par Julien L., le Jeudi 15 Octobre 2009

Une étude affirme que le trafic BitTorrent ne peut pas être freiné

Une étude menée par des chercheurs de l'université de New York révèle que les techniques anti-piratage utilisées par des sociétés comme MediaDefender n'ont qu'un impact marginal sur le réseau BitTorrent. Au mieux, le débit est ralenti quelques minutes, avant de reprendre normalement.

Ces dix dernières années, de puissantes organisations comme la RIAA ou la MPAA ont dépensé des millions de dollars en s'achetant les services d'entreprises spécialisées dans la lutte contre le piratage. En retour, celles-ci promettaient de régler rapidement le problème du téléchargement en polluant massivement le réseau avec de faux fichiers. Mais selon les travaux menés par des chercheurs de l'université de New York, les méthodes utilisées par ces sociétés sont tout simplement inefficaces.

Dans un document intitulé "Measurement and mitigation of BitTorrent leecher attacks", les trois chercheurs que sont Prithula Dhungel, Di Wub et Keith Ross ont voulu constater l'efficacité des procédures déployées par des firmes comme MediaDefender. Pour cela, les universitaires ont reproduit deux types d'attaque particulièrement prisées par ces sociétés. La première consiste à créer un maximum d'échecs de hashage, tandis que la seconde vise à lier un maximum de connexions TCP pour gêner la connexion aux autres partageurs.

Les deux techniques ont été testées grandeur nature en ciblant spécifiquement un album de musique récemment sorti dans les bacs. "Cet album particulièrement populaire a été lancé il y a quelques semaines avant nos expérimentations. Au moment de notre test, il se situait en tête des ventes au Royaume-Uni et sur iTunes" a explique l'un des responsables du projet. Les chercheurs ont ensuite téléchargé de nombreuses fois le fichier, à la fois avec Azureus (Vuze) et uTorrent. Pour chaque téléchargement complété, ils ont noté le débit constaté et le temps mis pour récupérer le fichier. De plus, ils ont activé de temps en temps un logiciel chargé de bannir certaines adresses IP hostiles.

Les résultats sont pour le moins étonnants. En moyenne, les téléchargements effectués avec le concours d'une liste noire d'IP sont rapatriés 30 à 35 % plus rapidement que les téléchargements lancés normalement. Les deux techniques ont donc très peu d'influence, d'autant que la plupart des utilisateurs ne remarquera même pas une quelconque variation du débit. "Les sociétés spécialisées dans la lutte contre le piratage ne parviennent pas à stopper efficacement les téléchargements sur BitTorrent, même en ciblant des contenus précis" ont constaté les universitaires.

Et les clients BitTorrent dans tout ça ? Ce sont justement eux qui sont en première ligne. Comme le rappelle Torrentfreak, ces logiciels sont régulièrement amenés à diffuser de nouvelles mises à jour pour protéger les utilisateurs contre ces menaces en tout genre. Azureus et uTorrent implémentent par exemple des procédures bloquant substantiellement ces attaques. Au grand désespoir des ayants droit et des millions de dollars gaspillés.

Publié par Julien L., le 15 Octobre 2009 à 20h53
 
20
Commentaires à propos de «Une étude affirme que le trafic BitTorrent ne peut pas être freiné»
Inscrit le 21/02/2006
4258 messages publiés
hé oui dans le monde du net le pot de fer a jamais raison du pot de terre
[message édité par laskov le 15/10/2009 à 21:20 ]
Inscrit le 21/03/2009
1765 messages publiés
Freiner ?
Mais qu'est ce qu'il en a a faire d'être freiné celui qui télécharge ?
Il met sa liste de fichiers et laisse faire la machine...
Inscrit le 09/02/2009
1797 messages publiés
Aujourd'hui, ils n'arrivent déjà même pas à freiner de manière significative cette technologie décentralisée . . .

Imaginez ce qu'il en sera demain, lorsque, à force de lobbying, ils auront fait adopter massivement une technique décentralisée et CRYPTEE

Quoique, Ils seront capables de dire: "voyez, nous avons réussi à éradiquer le piratage", alors qu'en réalité, ils ne seront même plus capables de voir ce qui y est GLOBALEMENT échangé
Inscrit le 18/10/2008
1858 messages publiés
L'étude est intéressante et zllz va faire chuter quelques actions en bourse, mais les résultats, on les connaissait déjà un peu. D'ailleurs, c'est aussi vrai pour Gnutella et eDonkey qui sont attaqués de diverses manières en permanence depuis des années, et pourtant, ils fonctionnent parfaitement. Les attaquants sont tout simplement noyés sous la masse des utilisateurs.
Inscrit le 25/01/2007
2899 messages publiés
à priori le système des listes noires parait efficace donc ? dommage que protowall ne fonctionne pas avec vista... c'était bien pratique pour stopper la pollution sur les sites web...
Inscrit le 19/02/2008
423 messages publiés
Aujourd'hui, ils n'arrivent déjà même pas à freiner de manière significative cette technologie décentralisée . . .

Imaginez ce qu'il en sera demain, lorsque, à force de lobbying, ils auront fait adopter massivement une technique décentralisée et CRYPTEE

Quoique, Ils seront capables de dire: "voyez, nous avons réussi à éradiquer le piratage", alors qu'en réalité, ils ne seront même plus capables de voir ce qui y est GLOBALEMENT échangé


J'espère vraiment qu'ils le croieront dur comme fer !!

Ca leur fera peut-être prendre conscience que malgré la mort du piratage (partage) dans leurs esprits, ces gens-là dont le pouvoir d'achat baisse chaque mois à cause des corporations n'auront jamais le désir de dépenser leur argent pour ces biens-là, dans la mesure où ces sociétés ne verront aucune put... de différence dans leurs chiffres d'affaires !!!

Notre monde est en train de crever à cause de l'égoïsme et de l'égocentrisme de l'humanité. Parviendrons-nous un jour à dépasser cela ?

Pourtant ils nous arrivent encore de partager certaines choses sans que l'on y trouve à redire (pour combien de temps ?), l'espace public (qui se restreint toujours un peu plus), l'air que nous respirons (qui est de plus en plus pollué), la lumière et la chaleur du soleil (qui décroissent doucement mais sûrement).
Inscrit le 15/03/2006
1921 messages publiés

Quoique, Ils seront capables de dire: "voyez, nous avons réussi à éradiquer le piratage", alors qu'en réalité, ils ne seront même plus capables de voir ce qui y est GLOBALEMENT échangé

On peut se demander si, consciemment, ce n'est pas le but recherché : masquer les faits aux ayants-droit.
Tout en s'activant pour fermer le Net à d'autres fins : privatiser les contenus.
En clair, reproduire un modèle des années 50 : captivité du consommateur, principe de la rareté.
db
Inscrit le 04/06/2009
693 messages publiés
Quelle surprise ...
Inscrit le 24/09/2008
3280 messages publiés
essayez de freiner avec le principe
"t'en tue un y'en a deux qui repoussent"
Inscrit le 12/05/2009
888 messages publiés
Gourmet, le 16/10/2009 - 10:55

On peut se demander si, consciemment, ce n'est pas le but recherché : masquer les faits aux ayants-droit.


Bah j'ai bien l'impression mais pas pour masquer les faits aux ayants-droits mais plutôt à Madame Michu.

"Regarde Madame Michu, on a éradiqué du net et au karsher la racaille pédo-nazi qui volait les pov artistes comme johnny"

Et vu que Mme Michu est pas capable d'utiliser cette technologie crypté, elle y croira et se dira "Mon dieu que notre gouvernement est efficace quand il veut" et revotera pour eux.

Plutôt ça pour moi le but recherché. Enfin c'est qu'un avis
Inscrit le 03/06/2009
213 messages publiés
Ils ont oubliés un détail: Le frein informatique est le nombre de demi-connexions: des connexions demandées mais pas établies. Le fait de négocier beaucoup de connexions, ca sature le nombre de demi-connexions et donc, une connexion mais plus de temps pour être réalisée, mais au bout de 2mn, elle timeout et une nouvelle demi-connexion prends la place.
Quant au nombre de connexions TCP possibles, c'était 65536 y'a 10 ans, donc maintenant les piles TCP/IP doivent en permettre bien plus...

Il faut également noter que la technique est comme du DoS (déni de service) et que donc, c'est assimilable à une attaque.... protégée par beaucoup de parefeus logiciels !

Ils feraient mieux de revoir leurs plans marketing plutôt que d'exploiter des techniques de crackers à leur compte. Ce serait moins con, plus rentable et moins couteux..
Inscrit le 20/11/2004
2070 messages publiés
Si je puis me permettre, à mon avis, la procédure la plus efficace encore à ce jour consiste à lacher plein de fakes au nom de torrent légitimes, et à utiliser quelques machines en random pour les partager et leur donner l'air attrayant.

Sur la mule, je ne compte plus le nombre de fakes me pourrissant la vie.
Sur les torrents, presque pas : il y a un créneau d'avenir
Inscrit le 09/08/2009
282 messages publiés
Merci a tous les éditeurs de clients Torrent.
Inscrit le 09/08/2009
282 messages publiés
PS : Sabinou, c'est exactement ce qui a été dit dans l'article. Le vocabulaire technique en plus.
Inscrit le 03/02/2005
960 messages publiés
Pour la mule suffit de télécharger puis faire clic droit >"noms" on voit de suite si c'est un fake.
Sur bittorent y a pas de fakes pasque les moteurs de recherche sont "cousu main" et vérifié en permanence, alors que la mule est purement logicielle....
[message édité par godvicien le 16/10/2009 à 14:24 ]
Inscrit le 18/10/2008
1858 messages publiés
Pour les listes noires sous Vista, voyez http://peerblock.org/ . Sous GNU/Linux derivé de Debian, il y a http://moblock-deb.sourceforge.net/ . Voilà...
Inscrit le 09/10/2008
3223 messages publiés
pleindeuss, le 16/10/2009 - 10:10
à priori le système des listes noires parait efficace donc ? dommage que protowall ne fonctionne pas avec vista... c'était bien pratique pour stopper la pollution sur les sites web...


pas besoin de protowal avec vista il faut PEERGUARDIAN RC1 : http://phrosty.phoen...bs.org/pg2-rc1/

et il te faut aussi readydriverplus, qui permet l'installation de celui ci. dispo ici : http://www.citadelin...eadydriverplus/

ca marche je l'est sous vista
Inscrit le 20/03/2009
1111 messages publiés
Sabinou, le 16/10/2009 - 13:19
Si je puis me permettre, à mon avis, la procédure la plus efficace encore à ce jour consiste à lacher plein de fakes au nom de torrent légitimes, et à utiliser quelques machines en random pour les partager et leur donner l'air attrayant.

Sur la mule, je ne compte plus le nombre de fakes me pourrissant la vie.
Sur les torrents, presque pas : il y a un créneau d'avenir

ça c'est grâce au protocole lui-même: il faut créer un torrent, puis l'enregistrer sur un tracker. pas comme avec edonkey, où il suffit de mettre un fichier dans un répertoire sur son disque dur pour qu'il soit partagé. l'utilisation de trackers privés fait même descendre le risque de fake à zéro. c'est en grande partie pour ça que j'ai abandonné la mule pour µtorrent, pas seulement pour la vitesse.
Inscrit le 29/09/2009
559 messages publiés
Et alors meme si des faux fichiers sont un films on le signales c'est tout
Inscrit le 19/07/2009
77 messages publiés
pour vivre heureux vivons cachés...
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Octobre 2009
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
28 29 30 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8