Le 12 mai dernier, le développeur de Winny, un logiciel peer-to-peer, a été arrêté (voir notre actualité). Depuis, un large mouvement de soutien s'est développé au Japon afin de le sortir de ce mauvais pas.

Un site a été mis en place vendredi dernier afin de soutenir le jeune homme accusé de favoriser la violation des droits d’auteur. Selon ses soutiens, le site aurait d’ores et déjà reçu près d’un million de visites et aurait recueilli plus de 11 millions de yens (soit près de 82 000 euros). Cette somme doit permettre de payer des avocats pour défendre Isamu Kaneko.

Les soutiens de Kaneko sont essentiellement des programmeurs qui essaient de montrer l’action du développeur sous un angle technique : Selon eux, considérer l’activité de développeurs comme un crime et arrêter l’un d’eux est un sérieux motif de découragement pour la recherche et le développement de logiciels nouveaux.

Malgré tout cela, l’histoire de Winny continue : après l’arrestation de Kaneko, une nouvelle version du logiciel est quand même sortie. En face aussi, la contre-attaque s’organise. La société de sécurité NetAgent a ainsi annoncé un produit permettant de détecter les communications émises par Winny.

Liens

Le site de soutien Freekaneko.com

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés