L'organisation anti-piratage hollandaise BREIN a obtenu la fermeture de 75 trackers BitTorrent, hébergés chez le même prestataire. Une belle opération de communication jusqu'à ce que les sites ouvrent à nouveau chez un nouvel hébergeur.

Jamais autant de sites de liens P2P n’avaient été fermés en même temps. Torrentfreak rapporte que le BREIN, la très vigoureuse organisation privée anti-piratage hollandaise, est parvenue à fermer d’un seul coup 75 trackers BitTorrent destinés aux internautes néerlandais. Ensemble, les trackers comptaient plus d’un million d’utilisateurs.

Parmi les sites fermés se trouvaient Allmypower.org, Luckytorrents, Allmymovies, Digi-tor.org et Seederstor.org. Le BREIN assure qu’ils faisaient partie d’une organisation pirate commune, et prévoit de les dénoncer aux autorités fiscales du pays. A l’instar du défunt OiNK, ces trackers recevaient des dons des utilisateurs, probablement non déclarés ou perçus en dehors des règles fiscales hollandaises.

Tous les sites étaient hébergés chez le même opérateur, Amen, qui a déjà collaboré avec le BREIN dans le passé. L’hébergeur a probablement répondu à une demande groupée, sans décision de justice à l’appui. Pour obtenir la fermeture des trackers, l’organisation anti-piratage signale simplement que des échanges de fichiers illicites sont organisés via les serveurs de l’hébergeur, qui se sent alors dans l’obligation de les fermer pour ne pas mettre en jeu sa propre responsabilité pénale.

La semaine dernière, le BREIN avait déjà réussi une opération d’envergure, en obtenant la fermeture du site RARBG.com. Méconnu en France, le tracker bulgare comptait plus de 100.000 membres et plus d’un million de visiteurs par mois un an après son ouverture. Toutefois la victoire de l’organisation anti-piratage a été de courte durée. Deux jours plus tard, le site rouvrait ses portes après un déménagement en Suède.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés