Malgré un climat économique morose et un piratage toujours aussi présent, les entrées en salle de cinéma décollent. En novembre, elles ont progressé de 40 % par rapport à l'an dernier.

Il risque d’être compliqué pour Christine Albanel de prétendre que la riposte graduée est absolument nécessaire pour sauver le cinéma en France. Malgré la crise économique et un piratage conspué par les producteurs de cinéma, les salles ont enregistré un nombre d’entrées en hausse impressionante de + 40,6 % par rapport au mois de novembre 2007. Les entrées avaient déjà progressé respectivement de + 10,8 % et de + 22,4 % en septembre et en octobre par rapport aux mêmes périodes l’an dernier.

Selon le Centre National de la Cinématographie, 18,21 millions de spectateurs se sont ainsi rendus dans les salles en novembre pour voir entre autres le nouveau James Bond Quantum Of Solace ou le dernier film de Clint Eastwood, L’Echange. Depuis le début de l’année, la fréquentation des salles est en hausse de 6,7 %, avec 171 millions d’entrées, soit une moyenne de 475.000 entrées par jour. Soit plus encore que les 450.000 films piratés chaque jour selon l’Association de Lutte contre la Piraterie Audiovisuelle (ALPA), dont les chiffres sont repris sans réserve par le ministère de la Culture.

Le cinéma français est également porté par le succès des grandes affiches hollywoodiennes. La part de marché du film français s’établie à 46 % depuis le début de l’année, contre 36,9 % l’an dernier.

Pour savoir si la piratage et la crise financière ont un impact négatif sur le financement du cinéma, il faudra néanmois attendre la publication du prochain baromètre vidéo du CNC, qui devrait être publié début 2009. Sur les 9 premiers mois de l’année, les ventes de DVD ont en effet baissé de 5,7 %. Or plus que les entrées en salle, ce sont les ventes de vidéos qui sont en principe les premières affectées par le piratage. La faute, d’abord, à une chronologie des médias d’un autre temps, qui permet aux internautes de télécharger gratuitement des films de bonne qualité sur BitTorrent plusieurs semaines voire plusieurs mois avant leur commercialisation en DVD ou en VOD.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés